Stratégie de coopération économique du Mékong

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de la sous-unité d’enseignement : la Stratégie de coopération économique du Mékong (ACMES).

  1. L’approche à l’Ayeyawady - Chao Phraya - Stratégie de coopération économique du Mékong (ACMECS)
  2. La stratégie du plan d’action
  3. La facilitation du commerce international et d’investissement direct étranger (IDE)
La sous-unité d’enseignement « La Stratégie de coopération économique du Mékong (ACMES) » fait partie :
  1. Masters EAD : affaires internationales, Asie, Pacifique, pays musulmans, marchés émergents, relations économiques
  2. Doctorat en affaires en Asie
  3. Diplôme : les marchés ASEAN

Les outils d’étude en Français Anglais Mékong Cooperation Espagnol Mékong Portugais ASEAN

Exemple de la sous-unité d’enseignement - la Stratégie de coopération économique du Mékong (ACMES) :
Stratégie de coopération économique du Mékong (ACMECS)

Description de la sous-unité d’enseignement - La Stratégie de coopération économique du Mékong (ACMES) :

  1. L’Ayeyawady - Chao Phraya - Stratégie de coopération économique du Mékong (ACMECS) est un cadre de la coopération intra-ASEAN entre le Cambodge, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam pour mobiliser les forces des pays membres et de promouvoir un développement équilibré de la sous-région.
  2. L’objectif de la Stratégie de coopération économique du Mékong (ACMES) est de faciliter le commerce international et les investissements directs étrangers, qui sont cruciaux pour la création d’emplois, la promotion des revenus et la réduction des disparités socioéconomiques.
  3. Les objectifs de cette nouvelle initiative sont de combler le fossé économique parmi les pays du Mékong et de promouvoir la prospérité dans la sous-région d’une manière durable.
  4. La Stratégie de coopération économique du Mékong (ACMES) agit comme un catalyseur sur les programmes existants de coopération.
  5. La participation de la Banque asiatique de développement en la Stratégie de coopération économique du Mékong (ACMECS) en tant que partenaire de développement, assure que les duplicités sont réduites au minimum et permet de maximiser la synergie entre les deux participants.
  6. Tous les pays sont bouddhistes.


Université U-EENI