Affaires sino-africains (Afrique-Chine)

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement : le Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC). Commerce Afrique-Chine

  1. L’approche au Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC)
  2. La politique africaine chinoise
  3. Le Sommet de Beijing et de Sharm el-Sheikh
  4. La cinquième Conférence ministérielle FOCAC
  5. La Déclaration de Beijing de la cinquième Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine
  6. Le Plan d’action de Beijing
  7. Les relations sino-africaines
  8. Le commerce international Afrique-Chine
  9. L’Afrique et les pays BRICS (Chine)

Les objectifs de l’unité d’enseignement « la coopération sino-africaine (FOCAC) » sont les suivants :

  1. Comprendre les objectifs du Forum sur la coopération sino-africaine
  2. Connaitre les principes de la politique africaine chinoise
  3. Analyser les domaines coopération entre l’Afrique et la Chine
  4. Analyser le commerce international entre les pays africains et la Chine
L’unité d’enseignement « Les relations économiques sino-africaines » fait partie :
  1. Masters (enseignement à distance) : Afrique subsaharienne, Asie, Pacifique, pays BRICS, affaires internationales
  2. Doctorats professionnels : Afrique, Asie
  3. Cours : relations internationales africaines

Les outils d’étude en Français ou Anglais China Africa Portugais Africa China Espagnol China - Africa.

Crédits de l’unité d’enseignement « Relations sino-africaines » : 0,5 ECTS

Exemple de l’unité d’enseignement - Les relations économiques sino-africaines (Afrique-Chine) :
Commerce international Afrique-Chine

Nous croyons en l’Afrique

Description de l’unité d’enseignement (UE) : les relations économiques sino-africaines.

Le Forum sur la coopération sino-africaine est une plateforme pour les consultations et les dialogues collectifs entre la République populaire de Chine et les pays du continent africain.

Le Forum sur la coopération sino-africaine représente, dans le cadre de la coopération Sud-Sud, un mécanisme de coopération pour les pays en développement.

En 2014, le commerce sino-africain a dépassé 200 milliards de dollars. Le 20 février, le président de la Chine, Xi Jinping, a déclaré :

« En 2013, le commerce sino-africain a dépassé 200 milliards de dollars pour la première fois... le plus grand partenaire commercial de la Chine est l’Afrique ».

Xi a déclaré que l’investissement direct (IDE) chinois en Afrique a augmenté 44 pour cent.

La Chine (pays BRICS) est la bénéficiaire du 28 pour cent des exportations du pétrole de l’Afrique.

Les membres du Forum sur la coopération sino-africaine : la Chine, l’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Angola, le Bénin, le Botswana, le Burundi, le Cameroun, le Cap-Vert, la République centrafricaine, les Comores, la République du Congo, la République démocratique du Congo, Djibouti, la Côte d’Ivoire, l’Égypte, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Gabon, le Ghana, la Guinée, la Guinée équatoriale, la Guinée-Bissau, le Kenya, le Lesotho, le Libéria, la Libye, Madagascar, le Malawi, le Mali, le Maroc, l’Île Maurice, la Mauritanie, le Mozambique, la Namibie, le Niger, le Nigeria, l’Ouganda, le Rwanda, le Sénégal, les Seychelles, la Sierra Leone, la Somalie, le Soudan, la Tanzanie, le Tchad, le Togo, la Tunisie, la Zambie et le Zimbabwe.

Pour aider l’Afrique à réduire le manque d’infrastructures, la République populaire de Chine décide de fortifier ses investissements et sa participation dans ce domaine par différents moyens : l’octroi des crédits ou d’aides sans contrepartie et l’encouragement des investissements directs étrangers des entreprises exportatrices chinoises.

Le commerce international sino-africain a maintenu une croissance rapide et soutenue. Selon les statistiques de l’Administration générale des douanes de la Chine, l’ensemble du commerce international entre la République populaire de Chine et les pays de l’Afrique pendant les trois premiers mois a atteint 7,6 milliards de dollars (un accroissement de 31 % par rapport à la même période de l’année dernière).

Les exportations et les importations chinoises se chiffrent respectivement à 3,61 milliards de dollars et à 3,99 milliards de dollars (accroissement de 43,5 % et de 21,4 %).

PLATEFORME INNOVATRICE POUR L’EXPORTATION DES PRODUITS AFRICAINS.

Dans le domaine du commerce international, la Chine et les pays de l’Afrique veilleront à faire évoluer leur coopération, actuellement axée surtout sur le commerce international de produits, vers une coopération multiforme comprenant à la fois le commerce international de produits et de services, l’investissement direct étranger (IDE), les technologies et la réalisation de projets de construction.

Chine-Afrique affaires

Contrats chinois en Afrique

Université U-EENI