EENI École d'Affaires / Business School

Commerce et affaires en Algérie, Alger


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires en Algérie. Alger et Oran

  1. L’introduction à l´Algérie (Maghreb)
    1. Alger, Oran, Constantine.
  2. L’économie algérienne ;
  3. Le commerce international (exportations, importations) algérien ;
  4. Le port d’Alger et le port d’Oran ;
  5. L’investissement direct étranger (IDE) en Algérie
    1. L’agence nationale de développement de l’investissement (ANDI).
  6. Les opportunités d’affaires en Algérie
    1. L’agriculture algérienne ;
    2. La pêche ;
    3. L’industrie ;
    4. Le tourisme ;
    5. La santé ;
    6. Le transport ;
    7. Les technologies de l’information et de la communication (TIC) ;
    8. L’énergie renouvelable.
  7. Études des cas :
    1. Ali Haddad ;
    2. Issad Rebrab ;
    3. SONATRAC ;
    4. Le groupe Saïdal ;
    5. L’Entreprise nationale des véhicules industriels.
  8. L’accès au marché algérien ;
  9. Le plan d’affaires pour l´Algérie.

Les objectifs de l’UE « Le commerce international et les affaires en Algérie » sont les suivants :

  1. Apprendre à faire des affaires en Algérie ;
  2. Évaluer les opportunités d’affaires en Algérie ;
  3. Connaitre les accords de libre-échange de l’Algérie ;
  4. Analyser les relations commerciales de l’Algérie avec le pays de l’étudiant ;
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché algérien ;
  6. Étudier le profil des entreprises et d’hommes d’affaires algériens.

Exemple :
Le commerce international et les affaires en Algérie :
Ali Haddad, homme d’affaires algérien musulman (Algérie, Master)

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires au Maghreb

Étudiant maghrébin master / doctorat affaires internationales

L’UE « Commerce international et affaires en Algérie » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Cours : affaires au Maghreb.

Masters (MIB) : affaires dans les pays musulmans, affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : affaires africains, affaires islamiques, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Algeria Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Argelia Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Argelia.

  1. Crédits de l’UE « Les affaires en Algérie » : 1
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : une semaine.

L’EENI en arabe : ماجسـتير تنفيذي في التجارة الخارجية ،التسويق الدولي والتدويل.

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains (Mali, Niger, Burkina, Sénégal, Togo, Madagascar...)

Masters et doctorat en affaires internationales adaptés aux Algérie (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) étudiants algériens.

Le commerce international et les affaires en Algérie :

L’Algérie : un marché frontalier africain. L’un des pays les plus riches d’Afrique. 50 % de la production de gaz en Afrique.

Formation online (cours, master, doctorat) : Transport et logistique en Afrique

Le transport et la logistique en Algérie
  1. Le port d’Alger et le port d’Oran ;
  2. Les corridors de transport africains
    1. Le corridor Le Caire-Dakar ;
    2. Le corridor Alger-Lagos (transsaharien) ;
    3. Accès au corridor Tripoli-Windhoek.

Exemple :
Cours transport maritime : Ports de l’Algérie

Formation online (cours, master, doctorat) : Intégration régionale en Afrique

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

Formation online (cours, master, doctorat) : Organisations islamiques

Les organisations islamiques :

  1. L’Organisation de la coopération islamique (OCI)
    1. La Chambre islamique de commerce et d’industrie ;
    2. Le Comité permanent pour la coopération économique et commerciale ;
    3. Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales (SESRIC) ;
    4. Le Centre islamique pour le développement du commerce ;
    5. Le Système de préférences commerciales entre les États membres de l’OCI.
  2. La Banque islamique de développement (BID) ;
  3. La Ligue des États arabes (LAS) ;
  4. La Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (CESAO) ;
  5. Le Programme de financement du commerce arabe (ATFP) ;
  6. La Coopération afro-arabe ;
  7. La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) ;
  8. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ;
  9. Le Sommet Amérique du Sud-pays arabes (ASPA) ;
  10. Le Dialogue Asie - Moyen-Orient (AMED) ;
  11. Les Fonds arabes pour le développement
    1. Le Fonds monétaire arabe ;
    2. Le Fonds arabe pour le développement économique et social ;
    3. Le Fonds de l’OPEP pour le développement international ;
    4. Le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement.

Formation online (cours, master, doctorat) : Institutions africaines (UA, AFDB, AUDA-NEPAD, UNECA)

Les organisations commerciales et économiques africaines :

  1. L’Union africaine (UA)
    1. La Convention sur la prévention et la lutte contre la corruption (Union africaine).
  2. La Banque africaine de développement (BAD) ;
  3. La Commission économique pour l’Afrique (CEA) ;
  4. L’Agence de développement de l’Union Africaine (AUDA-NEPAD) ;
  5. Le Forum sur la coopération sino-africaine ;
  6. Le Cadre de la coopération Afrique-Inde ;
  7. L’Afrique et les pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) ;
  8. Le Nouveau partenariat stratégique Asie-Afrique (NAASP) ;
  9. Le Partenariat Corée du Sud-Afrique ;
  10. Le Partenariat Japon-Afrique ;
  11. Le Sommet Afrique-Amérique du Sud (ASA) ;
  12. Le Partenariat Turquie-Afrique.

Formation online (cours, master, doctorat) : Mondialisation et organisations

Les organisations mondiales :

La République algérienne démocratique et populaire est membre de l’Organisation des Nations Unies, de l’Union africaine et de la Ligue arabe depuis presque son indépendance (1962), de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) depuis 1969 et de l’Union du Maghreb arabe (la Mauritanie, l’Algérie, la Libye, le Maroc et la Tunisie) depuis 1989.

  1. La Banque mondiale (BM) ;
  2. Les Nations Unies (NU)
    1. Le Centre du commerce international (CCI INTRACEN) ;
    2. La Conférence sur le commerce et le développement (CNUCED) ;
    3. L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) ;
    4. La Commission pour le droit commercial international (CNUDCI).
  3. Le Fonds monétaire international (FMI).

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains (Mali, Niger, Burkina, Sénégal, Togo, Madagascar...)

La République algérienne démocratique et populaire :

  1. Située à l’angle sud de la Méditerranée, l’Algérie (Afrique), une partie du Grand Maghreb arabe, est la dixième plus grande nation au monde, la deuxième en Afrique et la première dans la région méditerranéenne ;
  2. La population algérienne a été recensée à 42 millions d’habitants ;
  3. La capitale de l’Algérie : Alger ;
  4. Les principales villes de l’Algérie : Alger, Oran, Constantine, Annaba, Ghardaïa, Tlemcen, Ouargla, Sétif ;
  5. La superficie de l’Algérie : 2 381 741 kilomètres carrés ;
  6. Les frontières de l’Algérie : le Maroc, la Tunisie, la Libye, le Niger, le Mali et la Mauritanie ;
  7. Les langues officielles algériennes sont l’arabe et le berbère.
    1. Le français est largement utilisé dans les affaires.
  8. La monnaie algérienne : le dinar algérien (DZD) ;
  9. L’indépendance de l’Algérie de la France : 1962.

La principale religion en Algérie est l’islam sunnite.

  1. Le Fiqh : malékite.

Plus d’informations sur l’Algérie au Portail africain de l’EENI.

L’Algérie appartient à :

  1. La civilisation islamique ;
  2. L’espace économique maghrébin de la civilisation africaine.

Formation online : Islam et affaires (Cours Master Doctorat)

Exemple :
Issad Rebrab. Homme d’affaires algérien. Fondateur de CEVITAL, société de l'Algérie

Formation online (cours, master, doctorat) : Commerce international

L’économie algérienne.

L’Algérie est considérée comme un marché pionnier en Afrique.

  1. La République algérienne démocratique et populaire est l’un des pays les plus riches d’Afrique ;
  2. L’Algérie est la troisième fournisseuse de l’Union européenne de gaz naturel et sa quatrième fournisseuse énergétique ;
  3. Alger est le premier pôle économique et commercial de l’Algérie et le seul pôle financier notable de l’Algérie ;
  4. Alimentée surtout par la hausse du prix des hydrocarbures de 1973 à 1980, elle s’est consternée avec la chute de 50 % des prix du baril du pétrole à partir 1986 ;
  5. L’Algérie dispose de richesses naturelles immenses et diversifiées, spécialement en hydrocarbures, où elle occupe la quinzième place en matière de réserves pétrolières (45 milliards de tonnes en équivalent pétrole pour les réserves prouvées en pétrole), la 18e en matière de production et la 12e en exportation ;
  6. Les capacités de l’Algérie de raffinage peuvent atteindre 22 millions de tonnes/an ;
  7. L’Algérie est la troisième productrice pétrolière de l’Afrique derrière le Nigeria et la Libye et c’est la première productrice africaine de gaz (50 % de la production de gaz en Afrique) ;
  8. La République algérienne démocratique et populaire est membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, de la Banque islamique de développement, du Dialogue Asie - Moyen-Orient et du Forum des pays exportateurs de gaz ;
  9. L’Algérie possède la plus grande entreprise exportatrice africaine d’énergie, 12e au rang mondial de son domaine, Sonatrach qui s’occupe de la distribution de l’électricité et du gaz. Sonegaz n’a plus l’exclusivité de l’exploitation et de la distribution de l’électricité, un décret venant d’annuler ce monopole.

Exemple :
Cours transport maritime : Port d’Oran (Algérie)


(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page