Transsaharienne Alger-Lagos (Cours de logistique)

École d’Affaires EENI & Université HA


Accueil EENI

Programme du cours FOAD (unité d’enseignement) : le corridor Alger-Lagos (autoroute transsaharienne)

  1. L’introduction au corridor Alger-Lagos (ou l’autoroute transsaharienne)
  2. Les principales caractéristiques du corridor Alger-Lagos
  3. L’accès à cinq marchés africains de l’Afrique du nord et de l’Ouest : l’Algérie, le Niger, le Nigeria, le Mali et la Tunisie

Le cours en ligne (unité d’enseignement) « l’Autoroute transafricaine Alger-Lagos » fait partie des programmes suivants de formations ouvertes et à distance (FOAD) de l’École d’Affaires EENI & Université HA :
  1. Cours : logistique en Afrique, transport et logistique internationale
  2. Masters : Afrique subsaharienne, affaires internationales, commerce international
  3. Doctorats : affaires en Afrique, commerce et marketing international
  4. Bachelor of Science en affaires interafricaines

Master en commerce et marketing international (FOAD), spécialisation marchés francophones africains

Master FOAD marchés francophones africains

Les documents d’étude en Masters affaires FOAD en français + Doctorats masters affaires en anglais Algiers-Lagos Corridor Étudier master FOAD affaires, portugais Corredor Argel-Lagos Étudier en espagnol master, doctorat FOAD Corredor Argel-Lagos.

Exemple du cours (unité d’enseignement FOAD) - L’Autoroute transsaharienne Alger-Lagos :
Cours : Corridor Alger-Lagos (autoroute transsaharienne)





Tweter.png Tweet 
Envoyer à un ami:

/ Contacter par Whatsapp / Contacter par Skype / Contact par téléphone / / Imprimer cette page /
Retour à la page précédente Retourner

Portail africain de l’École d’Affaires EENI & Université HA

Afrique - École d’Affaires EENI & Université HA

Description du cours FOAD : le corridor Alger-Lagos (Afrique)

L’autoroute transafricaine Alger-Lagos, également nommée l’autoroute transsaharienne (4 504 kilomètres), liens :

  1. L’Afrique du Nord : l’Algérie (2 106 kilomètres) et la Tunisie, avec
  2. L’Afrique de l’Ouest : le Niger (655 kilomètres), le Nigeria (1 193 kilomètres) et le Mali

Les principales caractéristiques du corridor de trasnport transsaharien :

  1. Les pays : l’Algérie, le Niger, le Nigeria, le Mali et la Tunisie
  2. Le Tchad est également dans la zone d’influence du corridor
  3. Les langues principales : l’arabe, l’anglais et le français
  4. La principale religion de la région : l’islam
  5. Les principales villes de la transsaharien : Alger, Ghardaïa, Tamanrasset, In Guezzam, Arlit (Frontière Algérie / Niger), Agadez, Zinder, Kano, Oyo, Ibadan, Lagos
  6. Pavé : 85 %

L’autoroute transafricaine Alger-Lagos est liée à d’autres corridors africains :

  1. À Alger (Algérie) avec l’autoroute transafricaine Le Caire-Dakar
  2. À Kano (Nigeria) avec le corridor Dakar-N’Djaména et avec l’autoroute trans-sahélienne (Dakar-N’Djaména)
  3. À Lagos (Nigeria) avec le corridor Dakar-Lagos et le corridor Lagos-Mombasa
  4. Le lien Tunisie (Tunis) - Algérie (Gabes-Hazoua-Ghardaïa) (800 kilomètres) est considéré comme un dispositif d’alimentation de l’autoroute transafricaine Alger-Lagos
  5. L’Algérie (Tamanrasset) - Mali (Gao, Bamako) -2 226 kilomètres- est également considérée comme un dispositif d’alimentation de l’autoroute transafricaine Alger-Lagos

Les plus grands ports sont :

  1. Le port d’Alger
  2. Les ports tunisiens
  3. Le port de Lagos

L’autoroute transafricaine Alger-Lagos appartient à la civilisation africaine :

  1. L’espace économique maghrébin
  2. L’espace économique d’Afrique de l’Ouest

Les communautés économiques régionales (CER) :

  1. La Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)
  2. La Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD)
  3. L’Union du Maghreb arabe (UMA)
  4. L’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA)


(c) École d’Affaires EENI & Université HA