EENI École d'Affaires / Business School

Affaires en Arabie saoudite


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires en Arabie saoudite (Djedda, La Mecque).

  1. L’introduction au Royaume de l’Arabie saoudite (Moyen-Orient) ;
  2. L’économie saoudienne ;
  3. Le commerce international saoudien ;
  4. Les affaires à Riyad et à Djedda ;
  5. La ville sainte de La Mecque ;
  6. Les villes économiques saoudiennes :
    1. Roi Abdallah ;
    2. Jazan ;
    3. Prince Abdulaziz ;
    4. La Ville des connaissances.
  7. Les villes industrielles : Jubail et Yanbu ;
  8. Les entreprises saoudiennes
    1. Saudi Aramco ;
    2. Dallah Al Baraka ;
    3. Le groupe Savola.
  9. Investir en Arabie saoudite ;
  10. L’accès au marché saoudien ;
  11. Le plan d’affaires pour l’Arabie saoudite.

Les hommes et les femmes d’affaires saoudiennes.

  1. SAR Prince Alwaleed Bin Talal ;
  2. Sulaiman Al Rajhi ;
  3. Cheik Mohammed Hussein Ali Al Amoudi ;
  4. Hayat Sindi ;
  5. Haïfa Al Mansour ;
  6. Lubna Suliman Olayan ;
  7. Cheikh Mohammed Bin Issa Al Jaber.
Les Fonds arabes pour le développement
  1. Le Fonds saoudien pour le développement ;
  2. Le Programme arabe du Golfe pour les organisations de développement des Nations Unies (AGFUND).

Les objectifs de l’UE « Commerce international et affaires en Arabie saoudite » sont :

  1. Apprendre à faire des affaires en Arabie saoudite ;
  2. Évaluer les opportunités d’affaires en Arabie saoudite ;
  3. Analyser les relations commerciales de l’Arabie saoudite avec le pays de l’étudiant ;
  4. Connaitre les accords commerciaux de l’Arabie saoudite ;
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché saoudien ;
  6. Étudier le profil des hommes et les femmes d’affaires saoudiennes.

Prince Alwaleed Bin Talal, Master Honorifique de l’EENI
Master Honorifique de l’EENI à SAR Prince Alwaleed Bin Talal.

L’homme d’affaires et philanthrope musulman saoudien Sulaiman Al-Rajhi

Affaires au Moyen-Orient (Master Doctorat)

Étudiant arab master / doctorat en affaires FOAD Online

L’UE « Commerce international et affaires en Arabie saoudite » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School :

Masters : affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat : affaires islamiques, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Saudi Arabia Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Arabia Saudita.

  1. Crédits de l’UE « Les affaires en Arabie saoudite » : 3
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : trois semaines.

Le commerce global et les affaires en Arabie saoudite.

Formation online (Course Master Doctorat) : Transport et logistique internationale

Accès aux corridors de transport :
  1. Le Corridor Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest ;
  2. Le Corridor Kirghizistan-Iran ;
  3. Les ports africains les plus prochains :
    1. Le port de Djibouti ;
    2. Port-Saïd. Canal de Suez ;
    3. Port-Soudan est à 260 kilomètres de Djeddah ;
    4. Le port de Dar es Salam.

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

L’accès préférentiel et les accords de libre-échange de l’Arabie saoudite.

  1. L’Arabie saoudite et l’espace économique arabe ;
  2. Le CCG
    1. L’accord CCG-Australie ;
    2. L’UE-CCG ;
    3. L’accord AELE-CCG.
  3. Le Système de préférences commerciales de l’OCI ;
  4. La Grande zone arabe de libre-échange (GZALE).

Académie islamique du fiqh (doctorat, master, cours)

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

  1. L’OMC
    1. L’Accord général sur le commerce des services ;
    2. L’Accord sur les obstacles techniques au commerce ;
    3. L’Accord sur l’application des mesures sanitaires ;
    4. L’Accord sur l’inspection avant expédition ;
    5. L’Accord sur les sauvegardes ;
    6. L’Accord sur la facilitation des échanges.
  2. Le Bureau des Containers et du Transport Intermodal ;
  3. La Convention de Chicago ;
  4. L’OMD
    1. La Convention de Kyoto.
  5. L’IMO
    1. La Convention d’Istanbul ;
    2. La Convention sur la sécurité des conteneurs.
  6. La Convention douanière relative aux conteneurs ;
  7. L’IRU
    1. La Convention TIR ;
    2. Le Code sur l’arrimage sécurisé (véhicules routiers).

Facilitation des échanges. Accord AFC. Douanes. Paiements. Chaîne d'approvisionnement mondiale

Formation online (cours, master, doctorat) : Organisations islamiques

  1. L’Organisation de la coopération islamique
    1. La Chambre islamique de commerce ;
    2. Le Comité pour la coopération économique ;
    3. Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales ;
    4. Le Centre islamique pour le développement du commerce.
  2. La Banque islamique de développement ;
  3. La Banque africaine de développement ;
  4. La Ligue des États arabes ;
  5. La CESAO ;
  6. Le Programme de financement du commerce arabe ;
  7. La Coopération afro-arabe ;
  8. La Banque BADEA ;
  9. Le Dialogue Asie - Moyen-Orient ;
  10. L’OPEP ;
  11. Le Sommet Amérique du Sud-pays arabes ;
  12. Les Fonds arabes pour le développement
    1. Le Fonds monétaire arabe ;
    2. Le Fonds arabe pour le développement économique et social ;
    3. Le Fonds de l’OPEP pour le développement international ;
    4. Le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement.

Formation online (cours, master, doctorat) : Mondialisation et organisations

  1. La BM ;
  2. Les NU
    1. Le Centre du commerce international ;
    2. La CNUCED ;
    3. L’OMPI.
  3. Le FMI ;
  4. La Banque africaine de développement ;
  5. Le Plan de Colombo.

L’Arabie saoudite est membre fondatrice de l’Organisation des Nations Unies.

Fonds islamique Waqf

Le Royaume de l’Arabie saoudite est d’une importance cruciale pour plusieurs raisons :

  1. L’Arabie saoudite est le lieu de naissance du prophète Mahomet
    1. Emplacement de deux villes saintes de l’islam : La Mecque et Médine.
  2. L’Arabie saoudite est un acteur fondamental en la scène politique régionale ;
  3. Économiquement, l’Arabie saoudite est un géant dans la région, avec 25 % des ressources mondiales prouvées du pétrole est capable de devenir encore plus important dans l’avenir ;
  4. La population saoudienne : 29 millions d’habitants (54 % hommes et 46 % femmes) ;
  5. 50 % de la population saoudienne a moins de vingt ans ;
  6. La superficie de l’Arabie saoudite : 2,149,690 km² ;
  7. La langue officielle de l’Arabie saoudite : l’arabe ;
  8. La capitale saoudienne : Riyad ;
  9. La monnaie de l’Arabie saoudite : le Riyal saoudien ;
  10. Djeddah est le siège du secrétariat de l’Organisation de la coopération islamique et de son organisation filiale, la Banque islamique de développement ;
  11. L’abolition de l’esclavage en Arabie saoudite : 1962.

La religion en l’Arabie saoudite : l’islam sunnite.

  1. Fiqh : hanbalisme.

L’Arabie saoudite appartient à l’espace économique arabe de la civilisation islamique.

Haïfa Al Mansour (la deuxième femme arabe la plus puissante)

Formation online : Islam et affaires (Cours Master Doctorat)

Formation online (cours, master, doctorat) : Commerce international

Lubna Olayan (femme d’affaires et philanthrope saoudienne)

L’économie saoudienne.

Avec 29 millions d’habitants et possédant 25 % des réserves mondiales de pétrole (le premier exportateur), l’Arabie saoudite est l’une des économies les plus dynamiques du Moyen-Orient.

  1. Avec un PIB de 350 Md dollar, soit plus de 55 % du PIB cumulé des États membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG),   l’Arabie saoudite occupe dans la région un rang comparable à celui de la Turquie au Proche-Orient ;
  2. Même si l’Arabie reste dominée par le pétrole, leur tissu industriel est sans aucun doute le plus dense et le plus diversifié des pays du CCG ;
  3. L’Arabie saoudite est idéale pour la mise en œuvre des projets qui nécessitent une forte consommation d’énergie ;
  4. Les consommateurs saoudiens ont un pouvoir d’achat élevé ;
  5. Le nombre total de pèlerins ayant effectué l’Hajj (l’un des cinq piliers de l’islam) en 2012 était 3 161 573 selon l’ambassade de l’Arabie saoudite ;
  6. L’Arabie saoudite et les économies de la région MENA (le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord) ont connu une croissance nettement supérieure à la croissance mondiale ;
  7. L’Arabie saoudite est l’une des principaux bailleurs de fonds du monde.

Les entreprises saoudiennes.

  1. La « Saudi Arabian Oil » ou Saudi Aramco est la plus grande entreprise productrice du pétrole. Institué par décret royal en 1988, Saudi Aramco a assumé les fonctions de son prédécesseur, l’« Arabian American Oil entreprise » (Aramco). Saudi Aramco a son siège à Dhahran, sur la côte est. Saudi Aramco a pour mission, en tant que compagnie pétrolière internationale, de se livrer à toutes les activités liées à l’industrie pétrolière, sur une base commerciale et dans un but lucratif. L’Arabie saoudite exporte plus pétrole brut et gaz naturel que tout autre pays, presque tous par le biais de Saudi Aramco ;
  2. Le groupe Savola est l’une des entreprises les plus industrialisées de l’Arabie saoudite, avec une forte présence dans toute la région MENA.

Cheik Mohammed Al Amoudi (homme d’affaires saoudien)

Hayat Sindi (biotechnologue saoudienne)

M. Umer Chapra économie islamique


(c) EENI Global Business School 1995-2023
Nous nutilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page