BREXIT (Sortie du Royaume-Uni de l’UE)

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement - Le Brexit (Sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne)

  1. L’approche au Brexit (sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne)
  2. Les implications économiques et politiques du Brexit
  3. La chronologie du Brexit
  4. Le nouvel arrangement pour le Royaume Uni dans l’Union européenne

Les objectifs de l’unité d’enseignement « Le Brexit » sont les suivants :

  1. Comprendre les causes du Brexit et ses implications économiques
  2. Analyser le processus du Brexit
  3. Connaître le nouveau régime pour le Royaume-Uni en l’Union européenne

Exemple de l’unité d’enseignement - Brexit (Sortie du Royaume-Uni de l’UE) :
BREXIT (Sortie du Royaume-Uni de l’UE)

L’unité d’enseignement « Brexit (Sortie du Royaume-Uni de l’UE) » fait partie... :
  1. Doctorat : Europe
  2. Masters en ligne : Union européenne, affaires internationales (EaD), relations économiques
  3. Cours à distance : Union européenne

Les outils d’étude en Français + Anglais United Kingdom Portugais Royaume-Uni Espagnol BREXIT

Description de l’unité d’enseignement : Brexit (Sortie du Royaume-Uni de l’UE)

Le BREXIT, ou la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, a eu lieu le 29 Mars 2017, quand le Conseil européen a été informé par lettre, fondé sur l’article 50 du traité de Maastricht (article de retrait volontaire et unilatérale), sa décision de quitter l’Union européenne.

Le président de l’UE, Donald Tusk en Pologne a déclaré: « Il n’y a aucune raison de dire que c’est un jour heureux, que ce soit à Bruxelles ou à Londres »

De cette forme l’Union européenne des vingt-huit membres passe à vingt-sept membres.

Le Brexit a des implications importantes qui génèrent des incertitudes :

  1. À l’échelle mondiale. Le Fonds monétaire international estime que peut signifier une perte de 0,1 % dans la croissance de l’économie mondial
  2. À l’Union européenne.
    1. Comme elle perd l’un de ses contributeurs nets, tout en étant la deuxième plus grande économie de l’UE.
    2. Les exportateurs européens perdront leur compétitivité sur le marché britannique.
  3. Au Royaume-Uni.
    1. Par exemple, le Royaume-Uni ne peut pas bénéficier des nombreux accords de partenariat et des accords de libre-échange de l’Union européenne : le Mexique, la Géorgie, la Corée, le Liban, l’Égypte, l’Afrique du Sud...
    2. Les entreprises britanniques ne feront pas partie du marché unique de l’Union européenne, de l’Espace économique européen. ou de l’Union douanière avec la Turquie.
    3. Même ont été déterminés des risques potentiels de rupture interne (l’Ecosse, l’Irlande du Nord).
  4. De nombreuses entreprises européennes peuvent bénéficier du Brexit, par exemple, dans tous les marchés dans lesquels l’Union européenne a conclu des accords commerciaux et des accords de libre-échange en vigueur, le Royaume-Uni est exclu de tous.
  5. Deux agences européennes, l’Autorité bancaire européenne et l’Agence européenne des médicaments, ne seront plus à Londres.
  6. Le Royaume-Uni cessera certainement d’être membre de la Réunion économique Asie-Europe (ASEM) et bien d’autres organisations dirigées par l’UE.
  7. Le Royaume-Uni ne fait plus partie de la Banque centrale européenne (BCE), du Comité économique et social européen ou de la Banque européenne d'investissement, entre d’autres.
  8. Les exportateurs des tiers pays ne peuvent plus bénéficier du système des préférences généralisées (SPG) de l’UE
  9. Etc.


Université U-EENI