EENI École d'Affaires / Business School

Bahaïsme : unicité de Dieu, humanité et religions


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) - Le bahaïsme : l’éthique et les affaires.

  1. L’introduction au bahaïsme ;
  2. Les principes de l’éthique Baha’i.

Exemple :
Le bahaïsme : éthique et affaires
Bahaïsme affaires et éthique (Cours, Master, Doctorat)

Formation online (cours, master, doctorat) : Religions, éthique et affaires internationales

Étudiants Master / Doctorat, affaires, commerce international

L’UE « Le bahaïsme » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Doctorat (DIB) : éthique, religions et affaires.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Masters (MIB) : affaires internationales, religions et affaires.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Bahaism Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Bahaismo.

« Notre monde est un seul pays et l’humanité ses citoyens ».

Le bahaïsme : l’éthique et les affaires.

Les Baha’is reconnaissent les prophètes suivants : Krishna, Zoroastre, Moisés, Bouddha, Christ et Mahomet, ils ont été les messagers d’un même dieu, d’une même religion. À leur avis, le prophète Bahá’u’lláh fut le dernier d’entre eux et le créateur de la Foi Baha’i.

Le principal message de Bahá’u’lláh est l’unité de Dieu, de l’humanité et des religions.

Le symbole du bahaïsme :

Bahaïsme, Affaires, éthique, Baha'i. Bahá'u'lláh: l'unité de Dieu, de l'humanité et des religions

Bahá’u’lláh fut le créateur du bahaïsme. Il naquit en 1817 en Perse (actuel Iran). De même que Bouddha ou Mahâvîra, il naquit au sein d’une riche famille, mais il a renoncé à tout cela.

Le bahaïsme partage les principes éthiques habituels des autres religions : ne pas tuer, ne pas voler, pas de mensonge, ne pas calomnier, éviter les préjugés, le mauvais usage des pratiques sexuelles, la non-consommation d’alcool et de drogues, l’égalité entre l’homme et la femme...

REMARQUE IMPORTANTE : le bahaïsme cherche à créer une religion universelle unique, en unifiant celles qui existent. Du point de vue de l’harmonie des religions (Sri Ramakrishna Paramahansa), mais aussi de la validité de chacune d’elles, nous ne pouvons pas considérer le bahaïsme comme une source de l’éthique mondiale « strictu sensu » puisqu’il va encontre de la propre essence du projet sur l’éthique, les affaires et la religion.

Nous l’avons inclus dans notre étude, car il concerne quelque 5 millions d’habitants et en dehors de cette vision unificatrice, il partage des principes éthiques avec les autres religions analysées pour chercher le bien de l’humanité.

On estime que le nombre de total de Baha’i est d’environ 5 millions d’habitants répartis au monde. Aucun pays du monde n’a une majorité Baha’i. La croyance Baha’i est actuellement la plus importante minorité religieuse en Iran, au Panama et au Belize ; la deuxième religion de la Bolivie, de la Zambie et de la Papouasie-Nouvelle-Guinée et la troisième religion au Tchad et au Kenya.

La plupart des Baha’i habitent en Asie (3,6 millions), en Afrique (1,8 million) et en Amérique latine (900 000). Selon quelques estimations, la communauté Baha’i la plus importante au monde est en Inde, avec 2,2 millions de Baha’i. Mais le Baha’i se développe considérablement au monde.

Les religions et l’éthique.



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page