EENI École d'Affaires / Business School

Banque asiatique de développement


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : la Banque asiatique de développement.

  1. L’introduction à la Banque asiatique de développement (BAD) ;
  2. Les objectifs, la structure et le fonctionnement de la Banque asiatique de développement ;
  3. Les ressources financières et les fonds ;
  4. La stratégie de développement par pays de la BAD ;
  5. La Stratégie 2030 : une Asie prospère, inclusive, résilient et durable ;
  6. La réponse de la Banque asiatique de développement à COVID-19 (Coronavirus) ;
  7. Les perspectives de développement en Asie ;
  8. Les indicateurs clés pour l'Asie-Pacifique ;
  9. La coopération et l'intégration économique régionale asiatique ;
  10. Les accords de libre-échange asiatiques ;
  11. Le Projet de la sous-région du Grand Mékong (GMS) ;
  12. L'impact des conflits commerciaux sur les pays en développement d'Asie ;
  13. Les projets et les programmes de la Banque asiatique de développement (BAD) ;
  14. Les projets de transport en Asie de la Banque asiatique de développement (BAD) ;
  15. Le Programme de financement du commerce (PTF) de la BAD ;
  16. Le cycle de projet de la Banque asiatique de développement (BAD) ;
  17. Le Fonds de développement asiatique.

Les objectifs de l’UE « La Banque asiatique de développement » sont les suivants :

  1. Comprendre les objectifs (Stratégie 2030), la structure et les opérations de la Banque asiatique de développement (BAD) ;
  2. Déterminer les domaines de coopération de la Banque asiatique de développement (BAD) ;
  3. Évaluer les fonds (Fond asiatique de développement...) et les instruments financiers de la Banque asiatique de développement (BAD) ;
  4. Analyser les principaux indicateurs économiques pour l'Asie-Pacifique et les perspectives asiatiques sur le développement économique ;
  5. Analyser les perspectives de développement de l'Asie et l'impact du COVID ;
  6. Comprendre la coopération et l'intégration économique régionale dans la région Asie-Pacifique ;
  7. Connaitre les accords de libre-échange asiatiques ;
  8. Comprendre le cycle de projet de la Banque asiatique de développement (BAD).

Étudiants Cours Master Doctorat, affaires, commerce international

L’UE « La Banque asiatique de développement (BAD) » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Masters (MIB) : affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : affaires asiatiques, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Asian Development Bank Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Banco Asiático de Desarrollo

  1. Crédits de l’UE « La Banque asiatique de développement » : 1
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : une semaine.

Ces thèmes sont disponibles uniquement en Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais :
- Les régions et les pays.
- Les indicateurs clés pour l’Asie et le Pacifique.
- Les perspectives de développement asiatique.

Formation online (cours, master, doctorat) : Organisations économiques asiatiques

La Banque asiatique de développement (BAD).

La Banque asiatique de développement (BAD) est une institution multilatérale de financement pour le développement consacré à la réduction de la pauvreté en la région de l’Asie-Pacifique.

La Banque asiatique de développement fut créée en 1966 par 68 membres, la majorité originaire de la région.

L’objectif de la Banque asiatique de développement est d’améliorer le bienêtre de la population de l’Asie et du Pacifique, spécialement des 900 millions de pauvres qui vivent avec moins d’un dollar par jour.

Selon la Stratégie 2030, la Banque asiatique de développement (BAD) se déclinera en trois programmes stratégiques complémentaires :

  1. Une croissance inclusive ;
  2. Une croissance écologiquement durable et ;
  3. L’intégration régionale du commerce international.

La Banque asiatique de développement continue avec des activités pour promouvoir la croissance économique, pour développer les ressources humaines, pour améliorer la situation de la femme et pour protéger l’environnement.

Les autres objectifs de développement, comme le droit et la politique de réformes, la coopération régionale, le développement du secteur privé et le développement social, contribuent aussi de manière significative à l’objectif principal.

La Banque asiatique de développement.

  1. Fondée : 1966 ;
  2. Membres : 68 ;
  3. Les membres régionaux : 49 ;
  4. Les membres non régionaux : 19 ;
  5. Bureaux : 27 ;
  6. Nombre total d’employés : 2 500 ;
  7. Nationalités des employés : 50 ;
  8. Total des prêts : 10,5 milliards de dollars ;
  9. Total des subventions : 811,4 millions de dollars ;
  10. L’assistance technique : 274,5 millions de dollars ;
  11. L’assistance au secteur privé : 1,5 milliard de dollars.

La Banque asiatique de développement (BAD) a ratifié des prêts d’une valeur de 6,1 millions de dollars pour soixante-dix projets, dont la majorité est pour le secteur public.

L’Inde est la plus grande emprunteuse, suivie de la République populaire de Chine, le Pakistan, le Bangladesh et Sri Lanka.

Les donations d’une valeur de 483,5 millions de dollars ont été fournies pour des projets régionaux et d’assistance technique.

Les fonds utilisés pour préparer les projets d’activités de consultation et d’appui, se sont élevés à 176,5 millions de dollars.

Les pays en développement membres de la Banque asiatique de développement sont l’Afghanistan, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, le Bangladesh, le Bhoutan, le Brunei, la Cambodge, la Corée du Sud, la Chine, Îles Cook, Îles Fidji, Îles Salomon, la Géorgie, Hong Kong, l’Inde, l’Indonésie, le Japon, le Kazakhstan, le Kirghizistan, Kiribati, Nauru, Laos, la Malaisie, les Maldives, Îles Marshall, la Micronésie, la Mongolie, la Nouvelle-Zélande, le Népal, le Pakistan, Palau, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Philippines, l’Ouzbékistan, Samoa, Singapour, Sri Lanka, le Tadjikistan, Taipei (Taïwan), la Thaïlande, le Timor oriental, Tonga, le Turkménistan, Tuvalu, Vanuatu, le Vietnam.

Les membres non régionaux : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Canada, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Norvège, le Portugal, la Suède, la Suisse, la Turquie, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Comme nous pouvons voir toutes les religions asiatiques (l’islam, le bouddhisme, l’hindouisme, le christianisme, le confucianisme, le taoïsme...) sont présent dans la Banque asiatique de développement.

La Banque asiatique de développement (BAD) appartient à la civilisation hindoue, à la bouddhiste - sinique et à l’islamique.


(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page