Affaires à l’Espírito Santo Vitória

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de la sous-unité d’enseignement : commerce international et affaires à l’Espírito Santo (Brésil).

  1. L’approche a l’État d’Espírito Santo
  2. L’économie capixaba
  3. Le commerce international
  4. Les opportunités d’affaires en Espírito Santo
  5. Les affaires à Vitória
  6. Étude de cas : POLTEX
La sous-unité d’enseignement « Faire des affaires à l’Espírito Santo » fait partie :
  1. Doctorat en affaires en Amérique (EAD)
  2. Cours : Brésil
  3. Masters : affaires internationales, Amérique, pays BRICS

Outils d’étude en Fr + En Brazil ou Es Brasil Pt Brasil.

Crédits de la sous-unité d’enseignement « Affaires à l’Espírito Santo Vitória » : 0,5 ECTS

Exemple de la sous-unité d’enseignement - Faire des affaires à l’Espírito Santo (Brésil) :
Affaires à l’Espírito Santo Brésil

Description de la sous-unité d’enseignement : commerce international et affaires à l’Espírito Santo (Brésil) :

L’Espirito Santo (Esprit Santo) est l’un des États les plus développés du Brésil.

Son emplacement stratégique dans la côte brésilienne du Sud-est, sa proximité a des grands centres de production et de consommation du Brésil, encourage les activités d’investissement pour le commerce international et le marché intérieur.

L’Espírito Santo est le deuxième producteur du pétrole au Brésil.

L’État d’Esprit Santo (Amérique du Sud)
- La population : 3 453 648
- Le gentilice : Capixaba
- La superficie : 45 597 km².
- Les frontières de l’État de l’Esprito Santo : Bahia, Minas Gerais et Rio de Janeiro
- La capitale : Vitória
- Les principales villes : Cachoeiro d’Itapemirim, Colatina, Guarapari, linhares, Castelo, Sãou Mateus, Aracruz, Serra et Vila Velha.

La base économique d’Espírito Santo est très diversifiée : le pétrole et le gaz, l’acier et l’exploitation minière, cellulose et roches ornementales...

Aussi l’accent sur l’agro-industrie, surtout dans la production de café et de fruits de plus en plus, les segments des métaux, des meubles, des vêtements, la construction, la nourriture etc.

Le secteur de l’ingénierie mécanique est l’un des plus forts de l’économie Capixaba (R$ 8 milliards par an, environ 17 % du PIB d’État)

Espírito Santo compte avec un des plus grands complexes portuaires de l’Amérique latine et est aussi servi par une large maille d’autoroutes et des chemins de fer, qui favorise la réception des matières premières et des intrants et facilite la distribution internationale des produits d’exportation finis.

Les plantations les plus importantes de l’État d’Espírito Santo sont le riz, le café (un des plus importants produits d’exportation agricoles du Brésil), le cacao, la canne à sucre, les haricots et les fruits (surtout des bananes et papaye) et le maïs.

L’industrie des conserves, les produits forestiers, les textiles, l’acier et le minerai de fer sont les produits les plus importants de la région.

En concentrant 45,77 % du PIB de la région métropolitaine et 29,63 % du PIB d’Espírito Santo, Vitória est responsable de 26,9 % du potentiel de consommation (IPC), de 27,63 % du nombre d’emplois formels en Espírito Santo et de 44,84 % du total de postes de travail formels de la région métropolitaine.

Vitória est un important port pour l’exportation de l’acier. Victoria occupe le premier lieu dans le classement de la Banque mondiale comme la ville brésilienne avec la plus importante facilité de démarrage d’une entreprise.

Poltex est la plus importante entreprise textile d’Espírito Santo et une des dix plus grandes entreprises de tissus de point - tricot du Brésil. Sa performance dans l’industrie textile et l’habillement offre une productivité moyen d’environ 800 tonnes / mois d’étoffes de bonneterie de fil de coton, synthétique ou mixte. La société a été fondée en 1993.



EENI École Supérieure de Commerce International