Communauté des États indépendants

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement : la Communauté des États indépendants (CIS).

  1. L’approche à la Communauté des États indépendants (CIS)
  2. Le profil économique des pays de la CEI
  3. L’Union économique et douanière
  4. La zone de libre-échange de la Communauté des États indépendants (CISFTA)
  5. L’accord de libre-échange (ALE) avec l’Union économique eurasiatique (UEEA)

Les objectifs de l’unité d’enseignement « la Communauté des États indépendants (CEI) » sont les suivants :

  1. Comprendre les objectifs et les fonctions de la Communauté des États indépendants (CEI)
  2. Connaitre le profil économique des pays de la Communauté des États indépendants
  3. Évaluer les avantages pour les pays membres de la CEI et les domaines de coopération
  4. Entendre l’union économique et douanière et la zone de libre-échange (CISFTA) de la Communauté des États indépendants
L’unité d’enseignement « La Communauté des États indépendants (CIS) » fait partie :
  1. Masters : Asie, pays musulmans, marchés émergents, Pacifique, relations économiques
  2. Doctorats à distance : Asie, marchés musulmans, Europe
  3. Cours : Europe orientale

Les outils d’étude en Français + Anglais Community Independent Nations et Espagnol Estados Independientes.

Crédits l’unité d’enseignement « Communauté des États indépendants » : 0,4 ECTS

Exemple de l’unité d’enseignement : la Communauté des États indépendants (CEI)
Communauté des États indépendants (CEI)

Description de l’unité d’enseignement - La Communauté des États indépendants (CEI) :

La CEI (Communauté des États indépendants), a été créée par le traité signé à Minsk (Biélorussie, Europe), en 1991 par les chefs d’État de la Russie, la Biélorussie et l’Ukraine.

Entre le 8 et le 21 décembre les trois premiers signataires ont été rejoints par l’Arménie, l’Azerbaïdjan (son parlement, toutefois, a rejeté la ratification de ses membres jusqu’en 1993), le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Moldavie, le Tadjikistan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan.

Lorsque la Géorgie a rejoint en 1993, l’ensemble des anciennes républiques de l’URSS sauf les États baltes sont devenus membres de la CEI (Communauté des États indépendants).

Remarque : le Turkménistan et l’Ukraine sont considérés comme des États associés (n’ont pas ratifié les protocoles d’adhésion à la Communauté des États indépendants).

La zone de libre-échange de la Communauté des États indépendants (CEI) a été créée en 1994. En 2009, un nouvel accord a créé le CISFTA. Aujourd’hui, l’Arménie, la Biélorussie, la Moldavie, la Russie et l’Ukraine sont membres de la zone de libre-échange de la Communauté des États indépendants (CISFTA).

La Communauté des États indépendants (CEI) :

  1. La superficie de la Communauté des États indépendants (CEI) : 22 millions de kilomètres carrés
  2. La population : 282 millions d’habitants
  3. Des vastes ressources minérales et des matières premières : le pétrole, le gaz, le charbon, le potassium, le manganèse...
  4. Les ressources en eau (deuxième du monde)
  5. Le siège de la Communauté des États indépendants (CEI) est à Minsk

La Communauté des États indépendants (CEI) appartient à l’espace économique de la civilisation orthodoxe et à l’espace économique de l’Eurasie centrale de la civilisation islamique.

Université U-EENI