EENI École d'Affaires / Business School
Corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest



Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le Corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest.

  1. L’introduction au Corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest (ancienne route de la soie) ;
  2. Le corridor comme l’un des principaux axes de la Nouvelle Route de la soie ;
  3. Les pays membres du corridor : la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Turkménistan, l’Iran et la Turquie ;
  4. Les principales caractéristiques du Corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest ;
  5. Le corridor comme alternative au transport maritime entre la Chine, l’Iran et l’Europe ;
  6. Les liens du Corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest
    1. Le lien du corridor avec l’Afghanistan (Kabul) ;
    2. Le lien du corridor avec les systèmes ferroviaires du Moyen-Orient
      1. Le Section Turquie-Arabie saoudite (Riyad).
    3. La future extension à l’Ukraine à travers de l’Azerbaïdjan, la Géorgie et la Russie.

Exemple :
Le Corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest
Corridor économique Chine-Asie Centrale-Ouest, le Kazakhstan, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Turkménistan, l’Iran et la Turquie

Formation online : Initiative de transports terrestres eurasiatiques (Route de la soie Chine-Europe)

Étudiants Cours Master Doctorat, affaires, commerce international

L’unité d’enseignement «Le Corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest» fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Cours de Transport : Route, Chemin de fer, multimodal.

Formation online (Course Master Doctorat) : Transport routier

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires en Chine

Masters (MIB) : Transport International, affaires internationales.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : logistique mondiale, affaires asiatiques, affaires européennes, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Les documents d’étude en Masters et doctorat (affaires, commerce international) en Anglais China-Central and West Asia Economic Corridor . Résumé en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Corredor Económico China-Asia Central-Asia Occidental Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Corredor Económico China-Ásia Central-Ásia Ocidental.

Cours : affaires en Eurasie centrale

Exemple :
Route de la soie (Transport Chine-Europe) Initiative de transports terrestres eurasiatiques

Le Corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest.

Le Corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest a pour objectif d’interconnecter les systèmes ferroviaires entre la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Turkménistan, l’Iran et la Turquie.

En d’autres termes, il permet à la Chine (Uruqmi, Xinjiang via Alashankou, frontière avec le Kazakhstan) de s’unir à la mer Méditerranée (Ankara, Turquie).

C’est l’un des principaux axes de la nouvelle Route de la soie ; le corridor relie la province chinoise du Xinjiang à la mer Méditerranée, via le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, l’Ouzbékistan, le Turkménistan, l’Iran et la Turquie. Le corridor suive l’ancienne route de la soie.

Cette initiative est complétée par des accords de coopération bilatérale entre la Chine et les États d’Asie centrale. Ce corridor vise à mieux connecter toutes les économies régionales à la Chine, mais aussi à l’Europe, et propose donc un nouveau réseau de communication intercontinental qui ouvrira les États d’Asie centrale.

Trajet du Corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest.

Urumqui (Chine, Xingiang), frontière Chine-Kazakhstan, Almaty, frontière Kazakhstan-Kirghizistan, frontière Bichkek - Kirghiz-Ouzbékistan, Tachkent, Samarkand - frontière Ouzbékistan-Tadjikistan, Douchanbé, frontière Turkménistan, Achgabat, frontière Iran, Téhéran, frontière Turquie, Ankara, Istanbul.


Ce corridor a des liaisons vers:

  1. Liaison Tashlente-Aktau (mer Caspienne, Kazakhstan) ;
  2. Liaison Douchanbé-Kaboul (Afghanistan) ;
  3. Liaison Téhéran-Bandar Abbas (Iran) ;
  4. Liaison Turquie-Riyad (Arabie saoudite).

Lorsque le corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest est pleinement opérationnel, l’expédition des marchandises par train de l’est de la Chine vers l’Iran peut se faire en deux fois moins de temps par mer depuis le port de Shanghai. L’impact économique du corridor sera extrêmement important dans toute la région.

Le corridor est composé de différentes sections, pratiquement toutes ont été mises en œuvre.

Exemple :
Union internationale des chemins de fer (UIC) Corridors ferroviaires eurasiatiques. Transport combiné chemin de fer / route

Le tunnel de Kamchiq (Ouzbékistan), le plus long tunnel ferroviaire d’Asie centrale et un projet critique le long de la ligne de chemin de fer Angren-Pap en Ouzbékistan, a été achevé avec succès par China Rail Group Limited

Une liaison ferroviaire entre la Chine et l’Afghanistan a été lancée en 2016, raccourcissant le trajet de six mois par la route à deux semaines.

Les pays de la zone d’influence du Corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest :

La zone d’influence économique du Corridor économique Chine-Asie Central-Asie de l’Ouest :

  1. L’Afghanistan ;
  2. L’Azerbaïdjan ;
  3. La Mongolie ;
  4. Le Pakistan ;
  5. L’Arabie saoudite ;
  6. L’Ukraine ;
  7. La Géorgie ;
  8. La Russie.

Les communautés économiques régionales asiatiques liées avec le Corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest.

La Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Turkménistan, l’Iran et la Turquie.

  1. Programme de coopération économique régionale pour l’Asie centrale (CAREC) : l’Afghanistan, l’Azerbaïdjan, la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Mongolie, le Pakistan, le Tadjikistan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan. L’Iran est un pays observateur ;
  2. Union économique eurasiatique (EEU) : l’Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizistan et la Russie ;
  3. Organisation de coopération de Shanghai (OCS) : le Kazakhstan, la Chine, le Kirghizistan, la Russie, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan ;
  4. Organisation de coopération économique (OCE) : l’Afghanistan, l’Azerbaïdjan, l’Iran, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Pakistan, le Tadjikistan, la Turquie, le Turkménistan et l’Ouzbékistan ;
  5. Communauté des États indépendants (CEI) : l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Moldavie, la Russie, l’Ukraine, le Tadjikistan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan ;
  6. Conseil de coopération des États turcophones : l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Kirghizistan et la Turquie ;
  7. Organisation pour la Coopération des Chemins de Fer (OSJD) : l’Azerbaïdjan, l’Albanie, l’Afghanistan, la Biélorussie, la Bulgarie, l’Hongrie, le Vietnam, la Géorgie, l’Iran, le Kazakhstan, la Chine, la Corée du Nord, la Corée du Sud, Cuba, le Kirghizistan, la Lettonie, la Lituanie, la Moldavie, la Mongolie, la Pologne, la Russie, la Roumanie, la Slovaquie, le Tadjikistan, le Turkménistan, l’Ouzbékistan, l’Ukraine, la République tchèque et l’Estonie ;
  8. L’Iran est membre de :
    1. Union asiatique de compensation (ACU) ;
    2. Association des États riverains de l’Océan Indien (IORA).
  9. La Turquie est membre de :
    1. Le partenariat euro-méditerranéen (EUROMED) ;
    2. L’Union douanière entre l’Union européenne et la Turquie ;
    3. L’Organisation de la Coopération économique de la mer Noire (BSEC) ;
    4. L’Organisation régionale démocratie (GUAM) ;
    5. L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ;
    6. Le Partenariat Afrique-Turquie ;
    7. La Turquie est un pays observateur de l’Association des États de la Caraïbe (AEC).
  10. La Chine est membre de :
    1. Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC) ;
    2. Sous-région du Grand Mékong (GMS) ;
    3. Accord commercial Asie-Pacifique (APTA).

Les accords de libre-échange liés avec les pays du corridor.

  1. Le Kazakhstan
    1. L’accord de libre-échange (ALE) Russie-Biélorussie-Kazakhstan ;
    2. Les accords de libre-échange avec l’Arménie, l’Ukraine et la Géorgie ;
    3. L’accord de collaboration et de coopération renforcée Union européenne-Kazakhstan.
  2. Le Kirghizistan
    1. L’accord de coopération économique et commercial entre la République kirghize et la République islamique de Pakistan ;
    2. Les accords de libre-échange avec l’Arménie, la Moldavie, l’Ukraine et l’Ouzbékistan.
  3. Le Tadjikistan
    1. Les accords de libre-échange avec l’Arménie, l’Ukraine et avec l’Union économique eurasiatique.
  4. Le Turkménistan
    1. Les accords de libre-échange avec l’Arménie, la Géorgie et avec l’Union économique eurasiatique.
  5. L’Ouzbékistan
    1. Les accords de libre-échange avec le Kirghizistan, l’Ukraine, la Géorgie et avec l’Union économique eurasiatique.
  6. L’Azerbaïdjan
    1. Les accords de libre-échange (ALE) avec la Russie, l’Ukraine et la Géorgie ;
    2. accord de libre-échange entre la Géorgie, l’Ukraine, l’Azerbaïdjan et la Moldavie ;
    3. Le partenariat oriental (UE).
  7. L’Iran
    1. Les accords de libre-échange (ALE) de l’Iran : l’Algérie, l’Arménie, la Syrie, le Venezuela, le Pakistan.
  8. La Chine
    1. Les accords de libre-échange (ALE) de la Chine : APEC, Union européenne, Forum sur la coopération sino-africaine, Afrique-BRICS, Pérou, Costa Rica, ASEAN, Pakistan, Nouvelle-Zélande, Singapour...
  9. La Turquie
    1. L’Accord de libre-échange Turquie-Maroc ;
    2. L’Accord de libre-échange Turquie-Tunisie ;
    3. L’accord Turquie-Égypte ;
    4. L’accord Turquie-Chili ;
    5. L’Accord de libre-échange Turquie-Association européenne de libre-échange (AELE) ;
    6. Les accords de libre-échange (ALE) de la Turquie avec l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Géorgie, Israël, la Jordanie, le Liban, la Macédoine, la Moldavie, l’Île Maurice, le Monténégro, le Liban, la Macédoine, la Palestine, la Serbie, la Syrie.
  10. Système de préférences commerciales islamiques (OCI-TPS).

Principales instituions euro-asiatiques liées avec le corridor.

  1. Forum asiatique Bo’ao ;
  2. Dialogue de coopération asiatique (ACD) ;
  3. Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (ESCAP) ;
  4. Banque asiatique développement ;
  5. Plan Colombo.

Les principales institutions islamiques liées avec le corridor.

  1. Organisation de la coopération islamique (OCI) ;
  2. Banque islamique de développement (BID).

Les principales religions de la région du Corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest sont :

  1. Islam ;
  2. Confucianisme ;
  3. Taoïsme ;
  4. Bouddhisme.

Le Corridor économique Chine-Asie Centrale-Asie de l’Ouest appartient au :

  1. Espace économique de l’Eurasie centrale ;
  2. Espace économique sinique.

Exemple :
Chemin de fer transsibérien (Russie, Mongolie, Chine, Corée du Nord) Cours

Formation online : Initiative de transports terrestres eurasiatiques (Route de la soie Chine-Europe)



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page