EENI École d'Affaires / Business School

Corridor économique Chine-Mongolie-Russie



Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le Corridor économique Chine-Mongolie-Russie.

  1. L’introduction au Corridor économique Chine-Mongolie-Russie (la route des Prairies) ;
  2. Les principales caractéristiques du Corridor économique Chine-Mongolie-Russie ;
  3. Le Corridor économique Chine-Mongolie-Russie : un projet clé de la Nouvelle Route de la soie
    1. Le Chemin de fer transsibérien (Russie, Mongolie, Chine, Corée du Nord) ;
    2. Le Corridor de transport Mer du Nord-Baltique (Finlande, Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Allemagne, Pays-Bas, Belgique) ;
    3. Le Corridor paneuropéen II (Russie-Biélorussie-Pologne-Allemagne) ;
    4. Le Corridor paneuropéen IX (Finlande-Russie-Grèce).
  4. Le rôle de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) dans le corridor ;
  5. Les avantages pour les entreprises de la Chine, la Russie, la Mongolie et l’Europe.

Exemple :
Le Corridor économique Chine-Mongolie-Russie
Corridor économique Chine-Mongolie-Russie. Nouvelle Route de la soie

Formation online : Initiative de transports terrestres eurasiatiques (Route de la soie Chine-Europe)

Étudiants Cours Master Doctorat, affaires, commerce international

L’UE «Le Corridor économique Chine-Mongolie-Russie» fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Cours de Transport : Route, Chemin de fer, aérien, multimodal.

Formation online (Course Master Doctorat) : Transport routier

Diplôme d’Université (DU) : Transport international.

Formation online (cours, master, doctorat) : Diplôme professionnel (DU) en transport international

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires en Chine

Masters (MIB) : Transport International, affaires internationales.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : logistique mondiale, affaires asiatiques, affaires européennes, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Les documents d’étude en Masters et doctorat (affaires, commerce international) en Anglais China-Mongolia-Russia Economic Corridor. Résumé en Master Commerce international en français Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Corredor Económico China-Mongolia-Rusia Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Corredor Económico China-Mongólia-Rússia.

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires en Russie

Exemple :
Chemin de fer transsibérien (Russie, Mongolie, Chine, Corée du Nord) Cours

Le Corridor économique Chine-Mongolie-Russie.

Le corridor économique Chine-Mongolie-Russie commence dans le port de Tianjin (Chine) et se dirige vers le nord-ouest, en passant par Beijing avant d’entrer en Mongolie (poste frontalier d’Erlianhaote). Le corridor traverse la Mongolie avant d’entrer en Russie par le Transsibérien Express à Ulan Ude.

Le corridor économique Chine-Mongolie-Russie est intégré dans la vision de la nouvelle route de la soie.

  1. Nom en russe : Талын зам ;
  2. Nom chinois : 草原 之 路.

Les avantages du corridor économique Chine-Mongolie-Russie pour la région :

  1. Profitant de ce corridor, les produits et matières premières (cuivre, charbon et or) de la Mongolie et de la Sibérie sont exportés depuis le port de Tianjin ;
  2. Pour les provinces du nord-est de la Chine (Heilongjiang, Jilin et Liaoning), ce corridor représente la route la plus courte vers l’Europe ;
  3. La Corée du Nord pourrait accéder à ce corridor ;
  4. Pour les entreprises européennes, c’est une voie d’accès importante vers la Mongolie et la Chine.

La Mongolie peut devenir un centre logistique fondamental : Asie-Russie-Europe.

Formation online (Course Master Doctorat) : Transport multimodal / combiné

Tronçon Tianjin-Pékin-Erenhot.

  1. Chine (autoroute G55) : Tianjin (port), Pékin, Zhangjiakou, Erenhot (frontière sino-mongole) ;
  2. Temps estimé : 8 h 16 min ;
  3. Distance : 773 km.

Transport ferroviaire.

  1. Plusieurs Chemins de fer de conteneurs utilisent déjà le corridor économique Chine-Mongolie-Russie ;
  2. Chemin de fer Mongolie-Brest (Mongolie-Biélorussie) ;
  3. Chemin de fer Zhengzhou-Hambourg (Chine-Mongolie-Allemagne).

Infrastructures logistiques en développement.

  1. Projet de chemin de fer Tavan Tolgoi-Frontière chinoise. À Tavan Tolgoi est la plus grande mine de charbon de Mongolie avec la frontière chinoise ;
  2. Projet de chemin de fer pour relier Choilbasan à Ereentsav, près de la frontière orientale de la Russie et de la Mongolie ;
  3. Projet de passage à niveau Sainshand-Ereentsav, Nomrog, Bichil.

Les domaines de coopération tripartite sous le corridor économique Chine-Mongolie-Russie.

  1. Infrastructure logistique ;
  2. Coopération dans le secteur industriel ;
  3. Développement des postes frontalières ;
  4. Facilitation des échanges (exportations, importations) et des procédures d’inspection des marchandises ;
  5. Coopération dans le secteur de l’énergie, l’environnement, ;
  6. Coopération en éducation, science et technologie ;
  7. L’agriculture.

Les communautés économiques régionales asiatiques liées avec le Corridor économique Chine-Mongolie-Russie.

  1. Programme de coopération économique régionale pour l’Asie centrale (CAREC) : l’Afghanistan, l’Azerbaïdjan, la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Mongolie, le Pakistan, le Tadjikistan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan ;
  2. Organisation de coopération de Shanghai (OCS) : le Kazakhstan, la Chine, le Kirghizistan, la Russie, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan ;
  3. Organisation pour la Coopération des Chemins de Fer (OSJD) : la Chine, la Mongolie, la Russie ;
  4. La Chine est membre de :
    1. Sous-région du Grand Mékong (GMS).
  5. La Russie est membre de :
    1. Union économique eurasiatique (EEU) ;
    2. Communauté des États indépendants (CEI) ;
    3. Organisation de la Coopération économique de la mer Noire (BSEC) ;
    4. Accord d’association Union européenne-Fédération de Russie ;
    5. Conseil des États de la mer Baltique (CBSS) ;
    6. Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).
  6. La Chine et la Russie sont membres de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC) et de la Coopération Afrique-BRICS ;
  7. La Mongolie est membre du Corridor de croissance Asie-Afrique.

Les accords de libre-échange liés avec les pays du corridor.

  1. La Chine
    1. Les accords de libre-échange (ALE) de la Chine : Union européenne, Pérou, Chili, ASEAN, Pakistan, Nouvelle-Zélande, Singapour, Communauté andine...
  2. Accord commercial Asie-Pacifique (APTA) : le Bangladesh, la Chine, l’Inde, la Mongolie et Sri Lanka ;
  3. La Russie
    1. Les accords de libre-échange (ALE) de la Russie : l’ASEAN, l’Arménie, la Biélorussie, l’Azerbaïdjan, la Géorgie, le Kirghizistan, la Serbie, la Nouvelle-Zélande, le Cameroun ;
    2. L’accord de libre-échange (ALE) Russie-Biélorussie-Kazakhstan ;
    3. L’Union douanière Russie-Viêtnam.

Les principales institutions asiatiques liées avec le corridor.

  1. Forum asiatique Bo’ao ;
  2. Dialogue de coopération asiatique (ACD) ;
  3. Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (ESCAP) ;
  4. Banque asiatique développement ;
  5. Plan Colombo.

Les principales religions de la région du Corridor économique Chine-Mongolie-Russie sont :

  1. Christianisme orthodoxe ;
  2. Confucianisme ;
  3. Taoïsme ;
  4. Bouddhisme.

Le Corridor économique Chine-Mongolie-Russie appartient au :

  1. Espace économique de l’Eurasie centrale ;
  2. Espace économique orthodoxe ;
  3. Espace économique sinique.

Exemple :
Route de la soie (Transport Chine-Europe) Initiative de transports terrestres eurasiatiques

Formation online : Initiative de transports terrestres eurasiatiques (Route de la soie Chine-Europe)



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page