EENI École d'Affaires / Business School

Chine - Nouvelle-Zélande (accord de libre-échange)



Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : l’Accord de libre-échange (ALE) Chine - Nouvelle-Zélande.

  1. L’introduction à l’accord de libre-échange (ALE) Nouvelle-Zélande - Chine ;
  2. Les principaux résultats de l’accord ;
  3. Le commerce international Chine - Nouvelle-Zélande ;
  4. Le certificat d’origine.

Exemple :
l’accord de libre-échange Chine - Nouvelle-Zélande
Accord de libre-échange Chine - Nouvelle-Zélande

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires en Chine

Étudiants Cours Master Doctorat, affaires, commerce international

L’UE « L’accord de libre-échange Chine - Nouvelle-Zélande » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Masters (MIB) : affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : commerce mondial, affaires asiatiques.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Formation online (cours, master, doctorat) : Affaires en Océanie

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais China-New Zealand Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) China-Nueva Zelanda Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international China.

Exemple :
Accord de libre-échange Chine - Nouvelle-Zélande

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

L’accord de libre-échange Chine - Nouvelle-Zélande.

L’accord de libre-échange Chine - Nouvelle-Zélande est entré en vigueur le 1 octobre 2008.

L’accord de libre-échange (ALE) Chine - Nouvelle-Zélande ne s’applique pas uniquement au commerce international de produits de consommation mais aussi au commerce de services.

L’accord de libre-échange supprime les tarifs sur 96 % des exportations actuelles de Nouvelle-Zélande vers la Chine.

Ce premier accord de libre-échange bilatéral entre la République populaire de Chine et une économie développée contient :

  1. Le commerce bilatéral des produits (avec dispositions NPF -Nation la plus favorisée-) ;
  2. Le commerce de services ;
  3. L’investissement direct à l’étranger ;
  4. Les dispositions sur les obstacles techniques au commerce (OTC) ;
  5. Les mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS) ;
  6. Les droits de propriété intellectuelle (DPI) ;
  7. La main-d’oeuvre ;
  8. L’environnement.

Formation online (cours, master, doctorat) : Commerce international

Le commerce international entre la Chine et la Nouvelle-Zélande.

  1. La République populaire de Chine est la quatrième partenaire commerciale de la Nouvelle-Zélande, alors que la Nouvelle-Zélande est le 51e de la Chine ;
  2. Le commerce international entre la Nouvelle-Zélande et la Chine est de 5,9 milliards de dollars (3,757 milliards d’euros) ;
  3. Les exportations de la Nouvelle-Zélande vers la Chine devraient croitre entre 225 et 350 millions de dollars néo-zélandais (112,7 et 175 millions EUR) de plus par an, ce qui réduira les frais douaniers d’environ 115 millions de dollars néo-zélandais (57,7 millions EUR).

L’accord de libre-échange entre la Chine et la Nouvelle-Zélande est un accord entre la civilisation sinique-bouddhiste et la civilisation chrétienne (espace d’Océanie).



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page