Philosophie d’études Commerce international

EENI- École Supérieure de Commerce International

Philosophie d’études de l’EENI

Modèle éducatif : EENI (École Supérieure de Commerce International).

Un programme de formation à distance peut se focaliser de manières différentes. Dans notre cas, la philosophie est que l’étudiant agisse dès le premier jour, comme s’il était le responsable ou le directeur d’exportation de l’entreprise.

Comme tel, il est conscient du fait qu’il agit d’un marché mondial, très compétitif. Un responsable d’exportation, ne joue et n’a pas un rôle passif, mais il doit adopter un rôle actif et dynamique. C’est la philosophie que devra adopter un étudiant avec nous. Notre objectif est donc de donner d’avantage d’importance à l’étudiant. Cette nouvelle analyse suppose « de provoquer l’étudiant », l’arracher à sa passivité, le convertir en un « partner » intellectuel, mobiliser son énergie, ses expériences et sa créativité au travers de forums de débats, des analyses et la résolution d’études de cas, la confrontation de perspectives opposées, la présentation d’expériences divergentes...

L’étudiant devra accepter ce défi, il ne devra pas attendre que ses professeurs soient derrière lui pour vérifier s’il a terminé ses exercices ou s’il a un doute, mais au contraire, l’étudiant devra conduire et mener ce processus, s’il a besoin de son professeur, il serai toujours à sa disposition, mais comme dans les affaires internationales, il ne peut pas espérer que les professeurs soient toujours derrière lui.

Cette philosophie de travail, est, selon notre expérience, la plus adaptée pour cette formation en commerce international sous forme d’enseignement à distance (EAD) et remplit toutes les tendances de formation internationale qui seront abouties avec l’entrée en vigueur de l’espace européen d’enseignement Supérieur dont l’objectif sera de faciliter le développement des capacités. De là, la promotion de l’auto apprentissage qui donnera une grande importance aux études fondées sur l’effort personnel. Pour faciliter la flexibilité étudiante et de l’emploi, on comparera les études en fonction de l’effort qu’il faudra fournir. Pour cela, on utilisera le crédit européen qui sera l’unité de mesure comparative. De là, notre emphase sera de favoriser ce type d’études.

Diplôme Commerce

L’étudiant ne pourra espérer apprendre sans effort. Il faut s’efforcer, de la même manière qu’il s’efforcerait durant un cours traditionnel, comme en faisant les exercices proposés. Ces faits ont une importance fondamentale dans notre mode d’évaluation continue.

Dans la mesure du possible, nous recommandons à nos étudiants qu’ils adaptent les exercices proposés au cas de son entreprise ainsi que les exercices au pays de l’étudiant.

Quasiment tous les aspects du commerce international (Incoterms, logistique etc.) peuvent être étudiés sans problèmes, mais il y a un the concret, la négociation interculturelle qu’en plus d’étudier, il faut pratiquer. Seule, la pratique en négociant et en interagissant avec des personnes d’autres cultures, nous permettra d’avoir une expérience dans ces types de négociations.

La richesse interculturelle de toute la communauté des étudiants est idéale pour pratiquer les « affaires interculturelles ». Nous invitions tous nos étudiants à ce qu’ils échangent entre eux, comme pièce fondamentale dans la formation en affaires internationales.

Il faut aussi réfléchir sur l’environnement dans lequel nous nous trouvons : nous travaillons dans un environnement digital, très différent de notre environnement traditionnel. La «distance interculturelle » et le milieu digital, font que parfois les communications peuvent être complexes. Rappelons-nous toujours ces deux caractéristiques et qu’avant tout doute ou malentendu, ce qui est le mieux et le plus efficace est de parler.

Comme nous l’avons mentionné antérieurement, cette méthodologie prétend favoriser le développement des capacités. Il est prouvé que les entreprises cherchent non seulement que le travailleur ait des connaissances pour couvrir des postes directifs, sinon qu’ils cherchent des capacités comme celle à communiquer, l’organisation du travail personnel, le sens de la responsabilité, un comportement moral, des disciplines de travail, une mentalité entreprenante, l’apport d’idées pour la résolution de problèmes, la créativité, etc. notre stratégie de formation actuelle inclut ces aspects, parce que laisser ces demandes de marché se résume à agir dos à la réalité.

Les résultats sont clairs, les étudiants ayant terminé nos cours, en général, ont amélioré leur poste de travail, ou bien pris de l’importance dans l’entreprise, ou alors trouvé un nouvel emploi dans une autre entreprise.

Engagement envers la société.

Es Estudiar Comercio En Study Business.



EENI École Supérieure de Commerce International