EENI École d'Affaires / Business School

Affaires aux Émirats arabes unis


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires aux Émirats arabes unis (ÉAU).

  1. L’introduction aux Émirats arabes unis (Moyen-Orient)
    1. Reem Ebrahim Al-Hashimi ;
    2. Sheika Lubna Bint Khalid Al Qasimi.
  2. L’économie émirienne
    1. Le profil économique des sept émirats : Abou Dabi, Ajman, Dubaï, Fujairah, Ras al-Khaimah, Sharjah, Umm al Kaiwain.
  3. Le commerce international (exportations, importations) émirien ;
  4. L’investissement direct étranger (IDE) ;
  5. Les affaires à Dubaï - Émirats arabes unis (ÉAU) ;
  6. Étude de cas :
    1. La Foire Sharjah World Book ;
    2. L’entreprise Mubadala développement.
  7. L’accès au marché émirien ;
  8. Le plan d’affaires pour les Émirats.

Les hommes et les femmes d’affaires des Émirats :

  1. Shaikha Al Maskari ;
  2. Abdul Aziz Ghurair ;
  3. Amina Rustamani ;
  4. Majid Al Futtaim.
Les Fonds arabes pour le développement
  1. Le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement ;
  2. Le Fonds monétaire arabe ;
  3. Le Programme de financement du commerce arabe.

Les objectifs de l’UE « le commerce international et les affaires aux Émirats arabes unis » sont les suivants :

  1. Apprendre à faire des affaires aux Émirats arabes unis ;
  2. Évaluer les opportunités d’affaires aux Émirats arabes unis ;
  3. Analyser les relations commerciales des Émirats avec le pays de l’étudiant ;
  4. Connaitre les accords de libre-échange (ALE) des Émirats ;
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour les Émirats ;
  6. Étudier le profil des femmes et des hommes d’affaires émiriens ;
  7. Connaitre les fonds émiriens pour le développement.

Exemple :
les affaires aux Émirats
Amina Al Rustamani (femme d’affaires émirienne)

Diplôme Online « Affaires au Moyen-Orient »

Étudiant arab master / doctorat en affaires FOAD Online

L’UE « Commerce international et affaires aux Émirats arabes » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Masters (MIB) : affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : affaires islamiques, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Emirates Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Emiratos.

  1. Crédits de l’UE « Le commerce international et les affaires aux Émirats arabes unis » : 2
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : deux semaines.

Le commerce international et les affaires aux Émirats arabes unis (ÉAU).

Formation online (Course Master Doctorat) : Transport et logistique internationale

Accès aux corridors de transport :
  1. Le Corridor Inde-Chabahar (Iran)-Afghanistan ;
  2. Le Corridor de transport Kirghizistan-Tadjikistan-Afghanistan-Iran (KTAI-ECO).

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

Exemple :
Préférences commerciales islamiques (OCI) Préférences commerciales arabes. Nation la plus favorisée

Formation online (cours, master, doctorat) : Organisations islamiques

Les organisations islamiques :

  1. La Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (CESAO) ;
  2. L’Organisation de la coopération islamique (OCI)
    1. La Chambre islamique de commerce et d’industrie ;
    2. Le Comité permanent pour la coopération économique et commerciale ;
    3. Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales (SESRIC) ;
    4. Le Centre islamique pour le développement du commerce ;
    5. Le Système de préférences commerciales entre les États membres de l’OCI.
  3. La Banque islamique de développement (BID) ;
  4. La Ligue des États arabes (LAS) ;
  5. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) ;
  6. Le Sommet Amérique du Sud-pays arabes (ASPA) ;
  7. Le Dialogue Asie - Moyen-Orient (AMED) ;
  8. Les Fonds arabes pour le développement ;
  9. Le Programme de financement du commerce arabe (ATFP) ;
  10. La Coopération afro-arabe ;
  11. La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA).

Formation online (cours, master, doctorat) : Mondialisation et organisations

Les organisations mondiales :

  1. Les Nations Unies (NU)
    1. Le Centre du commerce international (CCI INTRACEN) ;
    2. La Conférence sur le commerce et le développement (CNUCED) ;
    3. L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).
  2. La Banque mondiale (BM) ;
  3. Le Fonds monétaire international (FMI) ;
  4. L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) - pays associé.

Exemple :
Organisation de la coopération islamique (OCI) Système de préférences commerciales

Les Émirats arabes unis.

  1. Les Émirats arabes unis sont situés au sud-est de la péninsule Arabique dans le golfe Persique (Moyen-Orient) ;
  2. Les Émirats arabes unis (ÉAU) ont une population de 5,8 millions d’habitants ;
  3. C’est important de souligner que seulement 19 % sont né aux Émirats ; 23 % sont immigrants d’origine arabe et iranien et 50 % son immigrants d’Asie du sud ;
  4. 77,9 % de la population des Émirats arabes unis sont alphabétisés ;
  5. Les Émirats arabes unis limitent avec l’Oman au Sud-est et avec l’Arabie saoudite a l’ouest et au sud ;
  6. Les Émirats arabes unis (ÉAU) sont composés de sept émirats, Abu Dhabi, Ajman, Dubaï, Fujaïrah, Ras Al-Khaimah, Sharjah et Umm al-Qaiwain ;
  7. Les Émirats arabes Unis sont sans doute le pays de la région le plus avancé ;
  8. La langue officielle émirienne est l’arabe ;
  9. De nos jours, les Émirats arabes unis présentent d’importants indices d’IDH (0,868), par exemple son PIB par habitant est proche de celui des principaux pays de l’Europe ;
  10. La capitale émirienne : Abu Dhabi ;
  11. La plus grande ville des Émirats arabes unis : Dubaï ;
  12. L’indépendance émirienne : 1971 (du Royaume-Uni) ;
  13. La superficie des Émirats arabes unis : 83 600 kilomètres carrés ;
  14. La monnaie émirienne : le Dirham ;
  15. Les Émirats sont une monarchie constitutionnelle élective fédérale et présidentielle.

La religion des Émirats arabes unis : l’islam.

  1. Le Fiqh : malékite.

Exemple :
Coopération Afro-Arabe. Échanges préférentiels. Banque arabe en Afrique (BADEA) Niger, Mali, Burkina

Les Émirats arabes unis appartiennent à l’espace économique arabe de la civilisation islamique.

Formation online (cours, master, doctorat) : Commerce international

L’économie des Émirats arabes unis.

  1. L’économie émirienne est 62,8 % libre, selon la Fondation Heritage, ce qui la situe dans le numéro soixante-trois de l’indice de liberté économique mondiale ;
  2. Les Émirats arabes unis se classent à la septième place parmi dix-sept pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, avec une ponctuation totale supérieure à la moyenne régionale ;
  3. Les Émirats sont un centre financier régional, leur secteur financier est encore soumis à une forte ingérence gouvernementale ;
  4. Le Burj al-Arab (Tour des Arabes) est l’un des hôtels les plus impressionnants au monde, il fut construit sur une île artificielle près de Dubaï (Émirats arabes unis). Le Burj al-Arab a une hauteur de 320 mètres, ce qui est l’hôtel le plus haut au monde. Il est sans doute l’un des symboles des Émirats arabes unis (ÉAU) ;
  5. Les Émirats arabes unis sont le troisième producteur régional de pétrole après l’Arabie saoudite et l’Iran ;
  6. Toutefois, les recettes pétrolières des Émirats arabes unis représentent une faible proportion du PIB ;
  7. Les Émirats arabes unis ont pu diversifier son économie, de sorte qu’il ne dépend pas exclusivement des exportations de pétrole (qui représentent près du 20 % de leur PIB) ;
  8. Malgré les effets de la crise financière mondiale, l’économie des Émirats arabes unis demeure robuste, protégée par les principaux actifs financiers étrangers obtenus au moment de l’augmentation des revenus pétroliers ;
  9. Le secteur de la logistique dans les Émirats arabes unis (EAU) représente 10 % du PIB non - pétrolière ;
  10. Le terminal à conteneurs du port d’Alger est géré par l’entreprise DP World des Émirats.

Dubaï est une destination touristique importante et un centre pour les industries de services (des technologies l’information, des finances, de la logistique...).

  1. Dubaï est le centre névralgique d’une des régions les plus riches au monde ;
  2. Dubaï offre d’importantes opportunités d’affaires pour les investisseurs en divers secteurs : le transport et la distribution, la fabrication, ou le siège de bureaux régionaux.

Exemple :
Association des États riverains de l’Océan Indien (IORA) : l’Afrique du Sud, les Comores, le Kenya, Madagascar, l’Île Maurice, le Mozambique, les Seychelles, la Tanzanie...

Exemple :
Corridor Inde-Chabahar (Iran)-Afghanistan (le Turkménistan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Kirghizistan...)

Exemple :
Corridor de transport Kirghizistan-Tadjikistan-Afghanistan-Iran

Exemple :
Reem Ebrahim Al-Hashimi (Ministre d’État des Émirats arabes unis, affaires)

Exemple :
Abdul Aziz Ghurair, homme d’affaires émirati musulman, Émirats arabes unis

Exemple :
CCG Conseil Golfe


(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page