EENI École d'Affaires / Business School

Commerce et affaires en Équateur, Quito



Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires en Équateur. L’économie équatorienne.

  1. L’introduction à l’Équateur (Pays andins) ;
  2. Faire des affaires en Guayaquil et Quito ;
  3. L’économie équatorienne ;
  4. Le commerce international équatorien
    1. Les douanes de l’Équateur ;
    2. Les procédures d’importation et d’exportation.
  5. Le transport et la logistique en Équateur ;
  6. L’investissement direct étranger (IDE) en Équateur ;
  7. L’analyse des principaux secteurs équatoriens :
    1. L’industriel ;
    2. Les accessoires ;
    3. Le logiciel ;
    4. Les fleurs.
  8. Étude de cas :
    1. Le secteur des fruits en Équateur ;
    2. UBESA ;
    3. La société faîtière Favorite Fruit.
  9. L’accès au marché équatorien ;
  10. Le plan d’affaires pour l’Équateur.

Les buts de l’unité d’enseignement « le commerce international et les affaires en Équateur » sont les suivants :

  1. Apprendre à faire des affaires en Équateur ;
  2. Évaluer les opportunités d’affaires en Équateur ;
  3. Analyser les relations commerciales de l’Équateur avec le pays de l’étudiant ;
  4. Connaitre les accords de libre-échange de l’Équateur ;
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché équatorien ;
  6. Étudier le profil des entreprises équatoriennes.

Exemple :
L’Union européenne-Équateur :
Accord de libre-échange Union européenne (France, Belgique...)-Communauté andine (Pérou, Colombie, Équateur, Bolivie)

Cours FOAD : affaires dans les pays andins

Étudiant maghrébin master / doctorat affaires internationales

L’UE « Commerce international et affaires en Équateur » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Masters (MIB) : affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : affaires américains commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Ecuador Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Ecuador Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Equador.

  1. Crédits de l’UE « Le commerce international et les affaires en Équateur » : 1 ECTS ;
  2. Durée : une semaine.

Le commerce international et les affaires en Équateur.

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

L’accès préférentiel et les accords de libre-échange de l’Équateur.

  1. L’Équateur et l’espace économique latino-américain ;
  2. La Communauté andine
    1. Les accords de la Communauté andine : l’Union européenne, le Mexique, le Chili, Panama.
  3. L’Association latino-américaine d’intégration (ALADI) ;
  4. L’Union des nations Sud-américaines (UNASUR) ;
  5. Le Système économique latino-américain (SELA) ;
  6. L’accord Chili-Équateur ;
  7. L’Équateur est associé au MERCOSUR ;
  8. L’accord de complémentarité économique Mexique-Équateur ;
  9. L’Équateur a effectué des négociations pour la signature d’un accord de libre-échange (ALE) avec les États-Unis ;
  10. L’accord de libre-échange et d'intégration économique du Royaume-Uni - Équateur-Pérou ;
  11. Le Fonds de l’OPEP pour le développement international ;
  12. Le Système global de préférences commerciales entre pays en développement (SGPC) ;
  13. L’Équateur cherche à rejoindre l’Alliance du Pacifique après son départ de l’ALBA ;
  14. L’Association des États de la Caraïbe (AEC) - pays observateur ;
  15. Le Système d’intégration centraméricain (SICA) - pays observateur.

Exemple :
Communauté andine (CAN) : la Bolivie, la Colombie, l’Équateur et le Pérou

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

Formation online (cours, master, doctorat) : Intégration latino-américaine

Les organisations commerciales et économiques américaines :

  1. La Communauté d’États latino-américains et caraïbes (CELAC) ;
  2. La Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) ;
  3. Le Forum de coopération Amérique latine-Asie de l’Est (FEALAC) ;
  4. Le Sommet Afrique-Amérique du Sud (ASA) ;
  5. Le Sommet Amérique du Sud-pays arabes (ASPA) ;
  6. La Banque interaméricaine de développement (BID) ;
  7. L’Organisation des États Américains (OEA).

Formation online (cours, master, doctorat) : Mondialisation et organisations

Les organisations mondiales :

  1. Le Conseil de coopération économique du Pacifique (PEEC) ;
  2. Les Nations Unies (NU)
    1. Le Centre du commerce international (CCI INTRACEN) ;
    2. La Conférence sur le commerce et le développement (CNUCED) ;
    3. L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) ;
    4. La Commission pour le droit commercial international (CNUDCI).
  3. La Banque mondiale (BM) ;
  4. Le Fonds monétaire international (FMI) ;
  5. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole.

La République d’Équateur s’est retirée de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA) en 2018

Exemple :
Association latino-américaine d’intégration (ALADI) Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Cuba, Équateur, Mexique, Paraguay, Pérou, Uruguay, Venezuela

La République de l’Équateur.

  1. Les frontières de l’Équateur : la Colombie et le Pérou ;
  2. La langue officielle de l’Équateur est l’espagnol ;
  3. La population équatorienne est de 15,7 millions d’habitants ;
  4. La superficie de l’Équateur : 283 561 kilomètres carrés ;
  5. La capitale équatorienne : Quito ;
  6. Guayaquil est la deuxième plus grande ville (elle est considérée comme la capitale économique de l’Équateur) ;
  7. La monnaie équatorienne : le Dollar ;
  8. L’indépendance de l’Équateur de l’Espagne : 1830 ;
  9. L’abolition de l’esclavage en Équateur : 1851 ;
  10. La diaspora africaine équatorienne : 1,1 million d’afro-américains (7,2 % de la population équatorienne).

La principale religion en Équateur : le christianisme - catholicisme (13 millions).

L’Équateur appartient à l’espace économique latino-américain de la civilisation chrétienne occidentale.

Formation online : Christianisme et affaires (catholicisme, protestantisme)

L’économie équatorienne.

  1. L’économie équatorienne est la huitième d’Amérique latine après le Brésil, le Mexique, l’Argentine, le Chili, la Colombie, le Venezuela et le Pérou ;
  2. L’économie équatorienne est fondée sur le pétrole, la fabrication, le commerce et la production agricole ;
  3. La croissance du PIB équatorien : 3,8 % (ralentissement économique) ;
  4. L’inflation équatorienne : 3,7 % ;
  5. Réforme fiscale en Équateur en 2014 et amnistie fiscale en 2015 ;
  6. L’économie de la République de l’Équateur est dollarisée (depuis janvier 2000, le dollar est la monnaie officielle) ;
  7. Le pétrole représente 40 % des exportations et contribue à maintenir une balance commerciale positive ;
  8. L’Équateur est membre du Fonds de l’OPEP pour le développement international ;

Exemple :
Commerce international et affaires en Équateur

Formation online (cours, master, doctorat) : Commerce international

L’Équateur occupe les lieux suivants au niveau mondial :

  1. Le premier exportateur de bananes ;
  2. Le premier exportateur de palmier nain ;
  3. Le premier exportateur de radeau ;
  4. Le premier exportateur de roses ;
  5. Le troisième exportateur de fleurs.

Exemple :
Accord de libre-échange Mexique-Communauté andine (Pérou, Colombie, Équateur, Bolivie)

Le commerce international équatorien.

  1. L’Équateur exporte plus de 14 milliards de dollars, 50 % correspondent au pétrole et le restant à des exportations traditionnelles et non traditionnelles ;
  2. La croissance des exportations de l’Équateur : 6,7 % ;
  3. La croissance des importations de l’Équateur : 2,2 % ;
  4. Les principaux produits d’exportation non pétrolière de l’Équateur sont la banane, la crevette grise, les produits de la pêche - thon, les fleurs, les produits de valeur ajoutée de bois et les meubles, l’automobile et l’industrie métallurgique, le cacao, le café, les fruits et les végétaux traités et frais ;
  5. L’Équateur exporte a plus de 150 pays. Les principaux pays où il exporte sont les États-Unis, le Pérou, la Colombie, le Chili, le Venezuela, le Panama, l’Italie et la Russie ;
  6. Le pétrole représente 40 % des exportations équatoriennes ;
  7. Les exportations de pétrole permettent d’avoir une balance commerciale positive ;
  8. Le port de Guayaquil est le principal port international de l’Équateur ;
  9. Les autres grands ports en Équateur sont Esmeraldas, Manta et Puerto Bolivar (banane).

Exemple :
Accord de libre-échange Panama-Communauté andine (Pérou, Colombie, Équateur, Bolivie)

Exemple :
Accord de libre-échange Communauté andine-Chili

Exemple :
Accord de libre-échange Chili-Équateur

Exemple :
Équateur Manaus



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page