EENI École d'Affaires / Business School
Espace économique d’Afrique de l’Est

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : l’espace économique d’Afrique de l’Est

  1. L’introduction à l’espace économique d’Afrique de l’Est de la civilisation africaine
  2. Le christianisme, les religions traditionnelles africaines et l’islam dans l’espace économique d’Afrique de l’Est
  3. Le profil économique des pays de l’Afrique de l’Est
  4. Les femmes et les hommes d’affaires de l’espace économique d’Afrique de l’Est
  5. Les interactions de l’espace économique d’Afrique de l’Est avec les autres espaces économiques africains (Afrique de l’Ouest, Afrique centrale, Afrique australe et maghrébin)
  6. Les interactions de l’espace économique d’Afrique de l’Est avec les espaces économiques des autres civilisations
  7. La logistique en Afrique de l’Est
  8. Les organisations économiques liées à l’espace économique d’Afrique de l’Est

Les objectifs de l’UE « L’espace économique d’Afrique de l’Est » sont les suivants :

  1. Définir les caractéristiques économiques de l’espace économique d’Afrique de l’Est
  2. Connaitre le profil économique des pays de l’Afrique de l’Est
  3. Comprendre les processus d’intégration économique dans l’espace économique d’Afrique de l’Est
  4. Comprendre l’influence de l’islam, des religions traditionnelles africaines et du christianisme sur l’espace économique d’Afrique de l’Est
  5. Analyser les principaux hommes et femmes d’affaires
  6. Connaitre les relations économiques avec les autres espaces économiques des différentes civilisations
  7. Analyser les principales organisations économiques liées à l’espace économique d’Afrique de l’Est
L’unité d’enseignement (UE) « L’espace économique d’Afrique de l’Est » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :
  1. Doctorats : éthique, religions et affaires, affaires africains, commerce mondial
  2. Masters : affaires en Afrique, affaires internationales, relations économiques, religions et affaires
  3. Cours : affaires en Afrique de l’Est, christianisme et affaires, Islam et affaires

Étudiant africain master en commerce international

Adaptation des masters et des doctorats en affaires internationales online proposés par l’EENI aux étudiants de l’Afrique de l’Est : Djibouti (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Djibouti, les Comores (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Comores, Madagascar (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Madagascar, Maurice (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) L’Île Maurice et les Seychelles (Afrique, Master Doctorat) Seychelles.

  1. Pourquoi étudier « Islam, éthique et affaires » ?
  2. Pourquoi étudier « Christianisme et affaires » ?

Les documents d’étude en Masters affaires internationales FOAD Online en français ou Doctorats masters affaires en anglais East Africa Étudier master FOAD affaires, portugais Civilizações et integração Étudier en espagnol master, doctorat, commerce international Africa Oriental.

Télécharger le programme de « l’espace économique d’Afrique de l’Est » (PDF)

  1. Les crédits de l’UE « L’espace économique d’Afrique de l’Est » : 2 ECTS - CECT
  2. La durée de la formation : deux semaines

COMESA (marché commun de l’Afrique orientale et australe) le Burundi, les Comores, la République démocratique du Congo, Djibouti, l’Égypte, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya...





Tweter.png Tweet
Envoyer à un ami:

/ Contacter par Whatsapp / Contacter par Skype / Contact par téléphone / / Imprimer cette page /
Retour à la page précédente Retourner

Portail africain de l’EENI Global Business School (École d’Affaires)

Nous croyons en l’Afrique - EENI École d’Affaires

Description de l’UE - L’espace économique d’Afrique de l’Est :

L’espace économique d’Afrique de l’Est se compose de :

  1. Quatorze pays continentaux : le Burundi, l’Égypte, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, le Malawi, le Mozambique, le Rwanda, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud, la Tanzanie, l’Ouganda et Djibouti
  2. Quatre pays insulaires : les Comores, Madagascar, l’Île Maurice, les Seychelles

Commerce international et affaires en Afrique de l'Est

  1. L’anglais, l’arabe, le swahili, le français et le portugais sont les plus importantes langues de la région en plus des langues locales
  2. Les plus grandes économies de l’Afrique de l’Est sont le Kenya, le Soudan et l’Égypte
  3. L’Éthiopie a un rôle politique important (le siège de l’Union africaine est à Addis-Abeba)
  4. Les principales religions en Afrique de l’Est sont le christianisme, l’islam et les religions traditionnelles africaines
  5. Les plus grands ports de l’Afrique de l’Est sont Port-Soudan, Port-Saïd (Canal de Suez), le port de Dar es Salam, le port de Djibouti, le port de Mombasa, le port de Maputo, le port de Toamasina

Les personnalités et les hommes d’affaires de l’Afrique de l’Est : Mohammed Ibrahim, Reginald Mengi, Minoush Abdel-Meguid, Bethwell Allan Ogot, Mimi Alemayehou, Onsi Sawiris, Osama Abdul Latif, Ahmed Mekky, Iman, Ali Al’amin Mazrui, Tarek Talaat Moustafa, Bhimji Depar Shah, Cheikh Mohammed Al Amoudi, Mohammed Mansour, Mohammed Dewji, Hassan Abdalla, Said Bakhresa, Naushad Merali.

L’intégration économique en Afrique de l’Est.

En Afrique de l’Est existent plusieurs communautés économiques régionales et accords :

Cours : Intégration économique en Afrique de l'Est

  1. L’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, la Somalie, le Soudan, l’Ouganda et Djibouti sont membres de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD)
  2. Le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda et le Burundi sont membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC). Le Soudan du Sud a demandé l’accès
  3. Le Burundi, les Comores, Djibouti, l’Égypte, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, Madagascar, le Malawi, l’Île Maurice, le Rwanda, les Seychelles, le Soudan, le Soudan du Sud, la Tanzanie et l’Ouganda sont membres du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA)
  4. Le Malawi, Madagascar, l’Île Maurice, le Mozambique, les Seychelles et la Tanzanie font partie de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC)
  5. Tous les pays de l’Afrique de l’Est membres du COMESA et de la SADC font partie de l’Accord tripartite COMESA-EAC-SADC
  6. Les Comores, Madagascar, l’Île Maurice et les Seychelles sont membres de la Commission de l’Océan Indien (avec les îles Réunion -France-)
  7. Le Burundi, l’Égypte, l’Éthiopie, le Kenya, le Rwanda, le Soudan du Sud, le Soudan, la Tanzanie et l’Ouganda sont membres de l’Initiative du bassin du Nil
  8. Le Kenya, le Soudan du Sud, le Soudan, la Tanzanie et l’Ouganda sont membres de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs
  9. Le Burundi et le Rwanda sont membres de la Communauté Économique des pays des Grands Lacs (CEPGL)
  10. Les Comores, le Kenya, Madagascar, l’Île Maurice, le Mozambique, les Seychelles et la Tanzanie sont membres de l’Association des États riverains de l’Océan Indien (IORA)
  11. L’Égypte, l’Érythrée, la Somalie, le Soudan et Djibouti font partie de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD)
  12. Le Burundi est membre de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC)

Les pays de l’Afrique de l’Est et le tripartite
Pays membres du tripartite COMESA-EAC-SADC

Tous les pays de l’Afrique de l’Est sont membres de la Banque africaine de développement, du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), de l’Union africaine (UA) et de la Commission économique pour l’Afrique (CEA).

Les interactions de l’espace économique d’Afrique de l’Est avec les autres civilisations.

Les Comores, l’Égypte, le Malawi, le Mozambique, la Somalie, le Soudan, l’Ouganda et Djibouti sont membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) et de ses institutions.

  1. La Chambre islamique de commerce et d’industrie
  2. Le Comité permanent pour la coopération économique et commerciale
  3. Le Centre islamique pour le développement du commerce international
  4. Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales

Le Système de préférences commerciales de l’Organisation de la coopération islamique.

  1. Aucun pays de l’Afrique de l’Est n’a signé l’accord-cadre + PRETAS (Protocole sur le schéma du tarif préférentiel) + Règles d’origine
  2. L’Égypte, le Soudan, la Somalie, les Comores et Djibouti ont signé l’accord-cadre + PRETAS
  3. La Libye et l’Ouganda seulement ont signé l’accord-cadre
  4. Le Mozambique n’a pas encore ratifié l’accord

La Libye, le Mozambique, la Somalie, le Soudan, l’Ouganda, les Comores, Djibouti et l’Égypte sont membres de la Banque islamique de développement.

Tous les pays de l’Afrique de l’Est sont bénéficiaires de la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (BADEA).

L’Égypte, le Soudan, la Somalie, l’Ouganda, les Comores, Djibouti et le Mozambique sont des récepteurs des Fonds arabes pour le développement.

Les Comores, Djibouti, l’Égypte, la Libye, la Somalie et le Soudan sont membres de la Ligue des États arabes, de la Coopération Afrique-pays arabes, du Sommet Amérique du Sud-Pays arabes (ASPA) et du Dialogue Asie - Moyen-Orient (AMED).

Les Comores, Djibouti, le Rwanda, l’Érythrée, Madagascar, l’Éthiopie, le Malawi, le Burundi, l’Ouganda, le Kenya, la Somalie, le Mozambique, le Soudan, le Soudan du Sud et la Tanzanie sont des bénéficiaires du Système de préférences généralisées (SPG) de l’UE.

L’Égypte est membre du Partenariat euro-méditerranéen.

L’Union européenne a conclu un accord de libre-échange (ALE) avec la Communauté pour le développement de l’Afrique de l’Est (SADC) et avec l’Égypte.

Les Comores, le Burundi, la République du Congo, la République démocratique du Congo, Djibouti, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, Madagascar, le Malawi, l’Île Maurice, le Mozambique, le Rwanda, les Seychelles, la Somalie, le Soudan, la Tanzanie et l’Ouganda sont bénéficiaires de lAccord de Cotonou de l’Union européenne (UE).

Les îles Maurice ont une zone préférentielle de commerce avec le Pakistan.

L’Inde a conclu un accord avec l’Île Maurice. Cet accord de libre-échange est fondamental en les relations Afrique-Inde.

  1. Le corridor de croissance Asie-Afrique

L’Inde dispose d’accords de libre-échange avec le Mozambique, le Rwanda, les Seychelles, la Tanzanie et l’Ouganda.

Tous les pays de l’Afrique de l’Est (sauf le Soudan) sont bénéficiaires de la Loi sur la croissance économique en Afrique (AGOA) des États-Unis.

Le MERCOSUR a conclu un accord commercial avec la Communauté pour le développement de l’Afrique de l’Est (SADC).

Les Comores, le Kenya, Madagascar, l’Île Maurice, le Mozambique, les Seychelles et la Tanzanie sont membres de l’Association des États riverains de l’Océan Indien.

L’Égypte dispose d’un accord avec le MERCOSUR et est membre de l’Accord d’Agadir.

Les pays du COMESA ont un accord-cadre de commerce avec les États-Unis.

Les pays de la Communauté de l’Afrique de l’Est ont un ALE avec les États-Unis.

Exemples - L’espace économique d’Afrique de l’Est

Mohammed Ibrahim (homme d’affaires soudanais, cours)

Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) : Djibouti, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud et l’Ouganda

Madagascar affaires

Ports de Djibouti, Tadjourah, Goubet. L’accès au marché éthiopien. Cours transport maritime

Corridor Nord Afrique, l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi, le Kenya (Cours transport routier)

Transfert d’argent M-PESA Afrique

Cours Master : commerce international et affaires à l'Île Maurice

(c) EENI Global Business School (École d’Affaires)
En raison de la pandémie COVID, l'EENI a mis en place le télétravail. Veuillez contacter uniquement par e-mail, WhatsApp ou via le formulaire de demande d'informations.
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page