EENI-École d'Affaires

États-Unis - Corée du Sud (accord de libre-échange)

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de la sous-unité d’enseignement : l’accord de libre-échange (ALE) États-Unis - Corée du Sud.

  1. L'introduction à l’accord de libre-échange États-Unis - Corée du Sud
  2. Les avantages de l’accord pour les exportateurs américains et coréens
  3. Les avantages de l’accord : l’agriculture, la fabrication, l’automobile, l’industrie de haute technologie, les services, les services financiers
  4. L’investissement États-Unis - Corée du Sud
  5. Étude de cas : les petites et moyennes entreprises exportatrices américaines en Corée du Sud
  6. La structure de l’accord
  7. Les règles d’origine
  8. La teneur en valeur régionale
La sous-unité d’enseignement « L’accord de libre-échange (ALE) États-Unis - Corée du Sud » fait partie :
  1. Masters : affaires internationales, Asie, marchés émergents, Pacifique
  2. Cours : États-Unis, Amérique du Nord
  3. Doctorats à distance : Amérique, Asie

Les outils d’étude en Français Anglais US Korea Espagnol USA.

Exemple de la sous-unité d’enseignement : les États-Unis - Corée du Sud (accord de libre-échange)
Accord de libre-échange États-Unis - Corée du Sud

Description de la sous-unité d’enseignement : États-Unis - Corée du Sud (accord de libre-échange).

Dans le cadre de l’accord de libre-échange (ALE) entre la Corée du Sud et les États-Unis (signé en 2007), la Corée du Sud s’est engagée à éliminer les droits de douane sur 94 % de ces lignes tarifaires non agricoles dans un délai de trois ans, les droits de douane devront presque tous être supprimés dans un délai de dix ans.

L’accord de libre-échange États-Unis - Corée du Sud met un terme à trois ans de discussions et permet de considérer une entrée en vigueur du traité, une fois les textes présentés pour ratification au congrès américain et au parlement coréen.

Les autres accords sectoriels concernent les textiles, les produits pharmaceutiques et de nombreux secteurs de services, spécialement les services financiers, de télécommunication et du commerce électronique.

Selon une étude menée conjointement par onze instituts de recherche, l’accord de libre-échange (ALE) entre la Corée du Sud et les États-Unis pourrait engendrer un accroissement de 6 % du PIB de la Corée du Sud dans les dix ans suivant son entrée en vigueur, un accroissement de 2,9 % du bien-être des consommateurs et la création de 336 000 emplois ; il pourrait aussi participer à l’amélioration de la balance commerciale de la Corée vis-à-vis des États-Unis et du monde.

Le commerce international entre la Corée du Sud et les États-Unis

  1. Les États-Unis sont le troisième partenaire commercial de la Corée du Sud derrière la Chine et l’Union européenne (UE)
  2. La valeur du commerce international est de 88 milliards de dollars (63,7 milliards d’euros), avec 10 milliards d’excédents au profit de la Corée du Sud
  3. Le commerce international entre les États-Unis et la Corée : 67 milliards de dollars
  4. Les États-Unis sont le troisième fournisseur (29 milliards de dollars) et le deuxième client de la Corée (38 milliards de dollars)

L’accord de libre-échange avec la Corée du Sud aux États-Unis est un accord inter-civilisationnel entre la civilisation bouddhiste sinique et l’espace nord-américaine de la civilisation chrétienne.

États-Unis (accords de libre-échange) - Corée du Sud Accords.


(c) EENI- École Supérieure de Commerce International