Affaires en Éthiopie

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement : commerce international et affaires en Éthiopie. L’économie éthiopienne. Addis-Abeba

  1. L’approche de l’Éthiopie (Afrique de l’Est)
  2. L’économie éthiopienne
  3. Le commerce international éthiopien
  4. Faire des affaires à Addis-Abeba
  5. Les opportunités d’affaires :
      - Le café
      - Le coton
      - Le textile
      - Le cuir
      - L’horticulture
      - L’exploitation minière
      - Le tourisme...
  6. Investir en Éthiopie. Les investissements directs étrangers (IDE)
  7. Étude de cas :
      - Cheik Mohamed Hussein Ali Al Amoudi
      - Mimi Alemayehou
      - La Société éthiopienne des télécommunications
      - ZTE (Chine)
      - MIDROC
  8. Les relations internationales de l’Éthiopie
  9. L’accès au marché éthiopien
  10. Le plan d’affaires pour l’Éthiopie

Objectifs de l’unité d’enseignement « Les affaires en Éthiopie » :

  1. Apprendre à faire des affaires en Éthiopie
  2. Évaluer les opportunités d’affaires en Éthiopie
  3. Analyser les relations commerciales de l’Éthiopie avec le pays de l’étudiant
  4. Connaître les accords de libre-échange (ALE) de l’Éthiopie
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour l’Éthiopie
  6. Étudier le profil des hommes et des femmes d’affaires éthiopiennes
L’unité d’enseignement « Faire des affaires en Éthiopie » fait partie :
  1. Cours Afrique de l’Est
  2. Masters professionnels EAD : affaires internationales (MIB), Afrique subsaharienne, marchés frontaliers
  3. Doctorat professionnel en affaires en Afrique

Outils d’étude en Fr + En Ethiopia Pt Etiopia Es Etiopía.

  1. Crédits de l’unité d’enseignement « Affaires en Éthiopie » : 3 ECTS (1,5 Crédits AC)
  2. Durée : trois semaines

Exemples de l’unité d’enseignement - Faire des affaires en Éthiopie :
Mimi Alemayehou

Nous croyons en l’Afrique

Description de l’unité d’enseignement (UE) : commerce international et affaires en Éthiopie.

L’Éthiopie (Afrique) est stratégiquement située dans la corne de l’Afrique, au carrefour entre l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie. L’Éthiopie est richement dotée en ressources humaines, en terres arables et en ressources naturelles. Toutefois, une grande partie de son potentiel n’est pas encore totalement exploité.

L’Éthiopie : le siège de l’Union africaine et de la Commission économique pour l’Afrique.

Un marché frontalier africain. Un pays enclavé.

L’Éthiopie est potentiellement l’un des plus grands marchés africaines avec plus de 94 millions de consommateurs, avec un taux de croissance annuel de 2,73 %. 84 % de la population vit en milieu rural.

  1. Les principaux groupes ethniques : les oromos et les amharas
  2. L’amharique est la langue officielle
  3. Les frontières de l’Éthiopie : Djibouti, la Somalie, le Kenya, l’Érythrée, le Soudan et le Soudan du Sud
  4. L’abolition de l’esclavage : 1942

La religion en Éthiopie :

  1. Le christianisme orthodoxe
  2. L’islam (34 % de la population)

L’Éthiopie appartient à l’espace économique de l’Afrique de l’Est de la civilisation africaine.

L’économie éthiopienne :

  1. L’Éthiopie est considéré comme un marché pionnier en Afrique
  2. Le potentiel de ressources minérales est également élevé : l’or, le platine, le marbre, la tantalite, le cuivre, la potasse, la soude, le zinc, le nickel, le fer et le gaz naturel
  3. L’économie éthiopienne demeure fortement tributaire de l’agriculture, qui représente environ 50 % du PIB
  4. Les exportations de café représentent plus de 65 % des recettes en devises étrangères
  5. Le total des exportations a grandement bénéficié de l’augmentation des prix mondiaux en particulier pour le café et d’un accroissement du bénéfice d’autres produits tels que les oléagineux, les légumineuses, les fleurs et l’or
  6. En 2012/13, l’économie éthiopienne croit 9,7 %, ce qui a rendu l’Éthiopie l’une des principales économies de l’Afrique
  7. Grâce à une politique budgétaire et monétaire prudente et coordonnée, le gouvernement éthiopien a réduit l’inflation à un seul chiffre
  8. L’Éthiopie bénéficie aussi d’un privilège d’admission aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Finlande, au Japon, en Norvège, en Suède, en Suisse, en Chine et dans la majorité des pays européens dans le cadre du système généralisé de préférences (SGP)
  9. La plupart du commerce international éthiopien est expédié a travers du port de Djibouti - Chemins de fer Etio-Djibouti

D’autres ports :

  1. Le port de Mombasa
  2. Port Soudan

Les corridors du transport africains :

  1. Le corridor Le Caire-Gaborone
  2. L’autoroute transafricaine N’Djaména-Djibouti

Autorité intergouvernementale pour le développement

Union douanière COMESA

L’Éthiopie à un accès préférentiel aux marchés suivants :

  1. Le Marché commun de l’Afrique australe et orientale (COMESA)
  2. L’Accord-cadre sur le commerce et l’investissement COMESA - États-Unis
  3. L’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD)
  4. L’Accord de libre-échange tripartite COMESA-EAC-SADC
  5. Le Système de préférences SPG (Éthiopie)
  6. L’Accord de Cotonou
  7. La Loi sur la croissance et les opportunités en Afrique (Éthiopie) - AGOA

L’Éthiopie est membre de/du :

  1. L’Initiative du bassin du Nil
  2. La Banque africaine de développement
  3. La Commission économique pour l’Afrique (CEA)
  4. Le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD)
  5. L’Union africaine - la Convention contre la corruption
  6. Le Forum sur la coopération Chine-Éthiopie
  7. Le Forum Afrique (Éthiopie)-Inde

Accord tripartite COMESA-EAC-SADC

Exemples - affaires en Éthiopie

Cheik Mohamed Al Amoudi

Affaires Éthiopie

Initiative bassin Nil

Commerce international COMESA


EENI École Supérieure de Commerce International