Affaires et éthique mondiale

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement : l’éthique mondiale et les affaires internationales : Ahimsa - Harmonie des religions

  1. L’approche a l’éthique mondiale
  2. Les sources de l’éthique mondiale
  3. Les religions comme « Traditions de sagesse » de l’humanité : une des sources principales de l’éthique mondiale
  4. La recherche d’un modèle d’éthique mondiale
  5. Les deux principaux principes d’éthique mondiale
    1. Harmonie des religions
    2. Ahimsa (Non-Violence)
  6. La compatibilité du modèle d’éthique mondiale avec les religions du monde
  7. Les implications pour le marketing international
  8. Des chefs d'entreprise qu’appliquent des modèles basés sur l'éthique global
  9. Pourquoi nous avons besoin d’une éthique mondiale ?

Éthique mondiale

« Le principe de la non-violence du Mahatma Gandhi et le témoignage de Sri Ramakrishna sur l’harmonie des religions : nous avons ici l’approche et l’esprit qui peut permettre à l’humanité de grandir dans une famille. » Arnold Toynbee.

Harmonie des religions Ahimsa non-violence

Les objectifs de l’unité d’enseignement « L’éthique mondiale et les affaires internationales » sont :

  1. Définir les piliers d’un modèle d’éthique mondiale
  2. Comprendre les religions de l’humanité comme des sources d’un modèle d’éthique mondiale
  3. Analyser les deux principes clefs de l’éthique mondiale : Ahimsa (Non violence) et l’harmonie des religions
  4. Réfléchir sur l’impact du modèle d’éthique mondiale dans les entreprises (le marketing, les stratégies, les relations...)
  5. Analyser le profil des femmes et des hommes d’affaires de tout le monde qu’appliquent des modèles d’éthique mondiale.
L’unité d’enseignement « L’éthique mondiale » fait partie :
  1. Doctorat professionnel en éthique mondiale, religions et affaires
  2. Master professionnel en affaires internationales (MIB)

Outils d’étude en Fr ou En Global éthique Es Ética Global.

  1. Crédits de l’unité d’enseignement « L’éthique mondiale » : 1 ECTS (0,5 Crédits AC)
  2. Durée : une semaine
  3. Télécharger le programme de l’unité d’enseignement « L’éthique mondiale » (PDF)

S’adresse à : tous ceux qui croient en la nécessité de mettre en œuvre un modèle d’éthique mondiale dans ses entreprises fondé sur les principes de l’harmonie des religions et d’Ahimsa.

« À mon avis l’éthique consiste à montrer à tous la volonté de vivre avec le même respect envers les autres. » Albert Schweitzer.

Un leader spirituel hindouiste inspire un homme d’affaires musulman (Dr. Hamied)
Hindouisme Islam

Sri-Ramakrihsna hindouisme

L’éthique mondiale : « les valeurs partagées par l’humanité ».

« Une vision commune et fondamentale de ce qui est légitime, juste et équitable... Une éthique économique mondiale s’appuie sur des principes moraux et des valeurs qui, depuis des temps immémoriaux, ont été partagés par toutes les cultures et ont été soutenus par une expérience pratique commune ». Manifeste pour une éthique économique mondiale.

Où pouvons-nous trouver les sources de l’éthique mondiale ?.

Les religions comme « Traditions de sagesse » de l’humanité : une des principales sources de l’éthique mondiale.

« Qui sont les plus grands bienfaiteurs de l’humanité à notre époque ?. Je dois dire que ce sont Confucius, Mohammed, Lao-Tseu, Jésus, Bouddha, Zoroastre, les prophètes d’Israël et de Juda et Socrate. » Sir Arnold Toynbee.

En Occident, certaines personnes préfèrent parler de « Traditions de sagesse » au lieu des religions.

Au lieu de chercher des différences (concept de la négociation interculturelle), nous rechercherons les points de convergence, en facilitant le dialogue, la diplomatie culturelle, les relations internationales et les affaires.

Les religions (éthique) influencent considérablement la façon de faire des affaires sur les marchés, notamment dans les pays « non occidentaux ». Une grande partie de l’humanité (l’Afrique, l’Amérique latine, les pays arabes, l’Inde et l’Asie du sud-est) est beaucoup plus spirituelle que l’Occident.

Nous condamnons toute forme de violence

Dans de nombreux pays, mélanger la religion et les affaires est considéré comme un tabou. Mais c’est possible, si nous le faisons dans le respect et la connaissance.

L’Occident a besoin de changer sa vision du monde et de comprendre que le monde est différent ; et c’est seulement avec la connaissance et le respect envers les autres, qu’il peut jouer le rôle lui correspondant dans le nouvel ordre mondial.

La science peut sauver des vies, mais peut aussi les détruire. Les religions ont des aspects positifs mais aussi négatifs. Il y a de nombreux essais sur les aspects négatifs des religions, une réalité que l’histoire nous a enseignée. Mais les religions ont aussi un côté positif, comme sources de sagesse antique, émanant des principes d’éthique partagées par presque toutes les religions du monde.

« Le mouvement Harijan (intouchables) est trop important pour un simple effort intellectuel. Il n’y a rien de pire dans le monde (système des castes). Et cependant je ne peux pas laisser la religion et, par conséquent, l’hindouisme.
Ma vie serait un poids pour moi, sans ma religion.

J’adore le
christianisme, l’islam et beaucoup d’autres religions par le biais de l’hindouisme. » Mahatma Gandhi.

« Personnaliser la science au bénéfice des pays en voie de développement Docteure Hayat Sindi (Arabie).

Les sources de l’éthique mondiale.

  1. La Déclaration universelle des droits de l’homme - Nations Unies (NU)
  2. La Déclaration du Caire sur les droits de l’homme en Islam - Organisation de la coopération islamique
  3. La Déclaration sur les principes fondamentaux et droits au travail (Organisation internationale du travail)
  4. La Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement

Swami Vivekananda hindouisme

La Déclaration vers une éthique mondiale.

Le Parlement des religions du monde, créé à Chicago (1993) (depuis 1893, discours de Swami Vivekananda disciple de Sri Ramakrishna). Il est dirigé par Hans Kung. Les représentants de toutes les religions du monde se sont mis d’accord sur les éléments de base d’une éthique mondiale :

  1. Le principe de l’humanité
  2. La règle d’or de la réciprocité
  3. Un engagement avec la non-violence, la justice, la véracité et au partenariat entre les hommes et les femmes

Règle d’or éthique

L’éthique mondiale :

  1. Ce n’est pas du prosélytisme
  2. Elle n’est pas fondée sur la supériorité d’une religion.
    « Aujourd’hui il n’existe pas d’être vivant qui ait suffisamment de connaissances pour dire avec sécurité si une religion est supérieure à toutes les autres. » Arnold Toynbee.
  3. Ce n’est pas une religion mondiale (comme Bahaï)
  4. Elle doit être ouverte aux agnostiques et aux athées
  5. L’éthique mondiale des affaires - est encore en phase de développement.

« L’amour est la plus universelle, immense et mystique des forces cosmiques... L’amour est une sacrée réserve d’énergie ; c’est comme le sang de l’évolution spirituelle. » (l’esprit de la terre) Pierre Teilhard de Chardin.

Les faiblesses de l’éthique mondiale : les fondamentalistes dans toutes les religions.

Le scénario pour notre recherche d’éthique globale : l’Inde.

  1. L’Inde est le berceau de quatre religions supérieures : l’hindouisme, le jaïnisme, le bouddhisme et le sikhisme
  2. L’Inde, en particulier l’hindouisme est l’un des pays plus tolérants avec les autres religions. L’Inde est aujourd’hui un « petit monde « sous le point de vue de la religion
  3. L’Inde est la troisième plus grande économie mondiale (derrière les États-Unis et la Chine) et l’un des pays BRICS
  4. L’Inde est la démocratie la plus grande du monde

Le Directeur commercial international et l’éthique mondiale.

Directeur éthique

Éthique Nonell Berlin

Pedro Nonell, participant à la Conférence sur la « Diplomatie culturelle, commerce international et éthique mondiale » - « Les religions du monde comme sources de l’éthique mondiale » - Institut pour la diplomatie culturelle (Berlin - Allemagne).

Éthique et affaires.



EENI École Supérieure de Commerce International