Affaires en Guinée-Bissau

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement : le commerce international et les affaires en Guinée-Bissau. L’économie. La noix de cajou.

  1. L’approche à la République de Guinée-Bissau (Afrique de l’Ouest)
  2. L’économie de la Guinée-Bissau
  3. Le commerce international guinéen
  4. Les opportunités d’affaires et d’investissement en Guinée-Bissau (*)
    1. L’agriculture et l’agro-industrie
    2. Les produits de la pêche
    3. Les mines
    4. Le tourisme
    5. L’énergie
  5. La société d’extension de Guinée-Bissau
  6. L’approche au portugais
  7. L’accès au marché guinéen
  8. Le plan d’affaires pour la Guinée-Bissau

Les objectifs de l’unité d’enseignement « le commerce international et les affaires en Guinée-Bissau » :

  1. Apprendre à faire des affaires en Guinée-Bissau
  2. Évaluer les opportunités d’affaires en Guinée-Bissau
  3. Analyser les relations commerciales de la Guinée-Bissau avec le pays de l’étudiant
  4. Connaitre les accords de libre-échange de la Guinée-Bissau
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché guinéen
L’unité d’enseignement « Faire des affaires en Guinée-Bissau » fait partie :
  1. Cours : Afrique de l’Ouest
  2. Doctorat en affaires en Afrique
  3. Masters à distance : Afrique subsaharienne, affaires internationales

Outils d’étude du cours en Français ou Anglais Guinea-Bissau Portugais Guine-Bissau Espagnol Guinea.

  1. Crédits de l’unité d’enseignement « Le commerce international et les affaires en Guinée-Bissau » : 0,5 ECTS

La Guinée-Bissau : l’un des dix pays les plus pauvres au monde.

Dr Fernandinho Domingos et Adérito Fernandes (professeurs EENI de la Guinée-Bissau).

Exemple de l’unité d’enseignement - Le commerce international et les affaires en Guinée-Bissau :
Faire des affaires en Guinée-Bissau

Nous croyons en l’Afrique

Description de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires en Guinée-Bissau.

La Guinée-Bissau est le dernier membre à rejoindre l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et est également membre de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Exportation de noix de cajou.

  1. La Guinée-Bissau est l’un des dix pays les plus pauvres au monde
  2. Les frontières de la République de Guinée-Bissau : le Sénégal et la Guinée
  3. Trafic intense des armes et de drogue
  4. En 2012 : coup d’État militaire
  5. La capitale : Bissau (400 000)
  6. La population : 1 500 000 d’habitants
  7. La langue officielle de la République de Guinée-Bissau est le portugais (seulement 14 % parlent le portugais) et le créole

La religion : le christianisme et l’islam (50 % de la population).

La Guinée-Bissau appartient à l’espace économique de l’Afrique de l’Ouest de la civilisation africaine.

L’économie de la Guinée-Bissau s’appuie fortement sur l’agriculture et dans l’exportation de noix de cajou, cacahouètes, noix de palme, mais aussi les produits de la pêche, des crevettes et du bois de sciage. Ses principaux partenaires à l’exportation sont l’Inde, suivie par le Nigeria et le Togo.

  1. L’agriculture occupe 12 % de la superficie totale de la République de Guinée-Bissau (Afrique) (38 % sont des pâturages). Les forêts s’étendent en République de Guinée-Bissau sur 38 % du territoire
  2. Le principal produit d’exportation de la Guinée-Bissau est la noix de cajou
  3. La République de Guinée-Bissau récolte aussi la banane et la petite mangue
  4. La Guinée-Bissau dispose de ressources naturelles importantes (les phosphates, la bauxite et le pétrole), mais ils ne sont pas bien exploités
  5. La situation économique de la République de Guinée-Bissau a été caractérisée par la mise en œuvre d’un programme économique et financier soutenu par les ressources d’Aide d’Urgence Post Conflit, le taux de croissance du produit intérieur brut de la République de Guinée-Bissau s’est établi à 3 %.
  6. L’agriculture : 12 % de la superficie totale de la République de Guinée-Bissau (38,4 % sont des pâturages, 38,1 % des forêts)
  7. La République de Guinée-Bissau fait la plupart de son chiffre d’affaires avec des exportations de noix de cajou
  8. La Guinée-Bissau récolte de divers fruits (bananes, petite saveur de mangue)
  9. La croissance du PIB : 2,8 %

La logistique :

  1. Le corridor Dakar-Lagos
  2. Le port de Dakar

Banque Ouest-Africaine Développement BOAD

UEMOA intégration régionale

La Guinée-Bissau à un accès préférentiel aux marchés suivants...

  1. La Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)
    1. L’accord de partenariat économique UE-CEDEAO (en négociation)
  2. L’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA)
    1. L’accord de partenariat économique Union européenne-UEMOA (en négociation)
  3. La Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD)
  4. L’Accord de Cotonou (UE)
  5. La Guinée-Bissau est bénéficiaire de la Loi sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA)
  6. L’accord-cadre du commerce et d’investissement États-Unis - Union Économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA)

La Guinée-Bissau est membre de/du :

  1. L’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA)
  2. La Commission économique pour l’Afrique (CEA)
  3. La Communauté des pays de langue portugaise
  4. Le Forum sur la coopération sino-africaine
  5. La Banque africaine de développement
  6. L’Organisation de la coopération islamique (OCI)
  7. La Banque islamique de développement
  8. Le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD)
  9. L’Union africaine - la Convention sur la prévention et la lutte contre la corruption

Abdoul Karim Ouandaogo (étudiant EENI)
Ouandaogo Abdoul Karim (Étudiant EENI - Burkina) lauréat d’un concours UEMOA.

Exemples - affaires en Guinée-Bissau

Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA)

Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO / ECOWAS)

Préférences commerciales arabes (OCI)

Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD)

Organisation de la coopération islamique (OCI)

Français Portugais

Université U-EENI