EENI École d'Affaires / Business School

Commerce et affaires en Guinée-Bissau


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires en Guinée-Bissau. L’économie. La noix de cajou.

  1. L’introduction à la République de Guinée-Bissau Guinée-Bissau (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) (Afrique de l’Ouest) ;
  2. L’économie bissao-guinéenne ;
  3. Le commerce international bissao-guinéen ;
  4. Les opportunités d’affaires et d’investissement en Guinée-Bissau (*)
    1. L’agriculture et l’agro-industrie bissao-guinéenne ;
    2. Les produits de la pêche ;
    3. Les mines ;
    4. Le tourisme ;
    5. L’énergie bissao-guinéenne.
  5. La société d’extension de la Guinée-Bissau ;
  6. L’accès au marché bissao-guinéen ;
  7. Le plan d’affaires pour la Guinée-Bissau.

Les objectifs de l’UE « le commerce international et les affaires en Guinée-Bissau » sont les suivants :

  1. Apprendre à faire des affaires en Guinée-Bissau ;
  2. Évaluer les opportunités d’affaires en Guinée-Bissau ;
  3. Analyser les relations commerciales (importations, exportations, IDE) de la Guinée-Bissau avec le pays de l’étudiant ;
  4. Connaitre les accords de libre-échange de la Guinée-Bissau ;
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché bissao-guinéen.

Exemple :
Le commerce international et les affaires en Guinée-Bissau :
Commerce international et affaires en Guinée-Bissau

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires en Afrique de l’Ouest

Étudiant africaine (cours, master, doctorat) en affaires internationales

L’UE « Commerce international et affaires en Guinée-Bissau » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Diplôme (DU) : affaires en Afrique de l’Ouest.

Doctorat (DIB) : affaires africains, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Masters (MIB) : affaires en Afrique, affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Guinea-Bissau Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Guiné-Bissau Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Guinea-Bissau.

Les crédits de l’UE « Le commerce international et les affaires en Guinée-Bissau » : 1 ECTS - CECT.

Fernandinho Domingos et Adérito Fernandes, enseignants de l’EENI de la Guinée-Bissau.

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains (Mali, Niger, Burkina, Sénégal, Togo, Madagascar...)

Le commerce international et les affaires en Guinée-Bissau.

La Guinée-Bissau : l’un des dix pays les plus pauvres au monde.

Formation online (cours, master, doctorat) : Transport et logistique en Afrique

Le transport te la logistique en Guinée-Bissau :
  1. Le corridor Dakar-Lagos ;
  2. Le port de Dakar.

Formation online (cours, master, doctorat) : Intégration régionale en Afrique

Exemple :
Intégration régionale - Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

Exemple :
Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo

Formation online (cours, master, doctorat) : Institutions africaines (UA, AFDB, AUDA-NEPAD, UNECA)

Les organisations commerciales et économiques africaines.

  1. L’Union africaine (UA)
    1. La Convention lutte contre la corruption (Union africaine).
  2. Le Forum sur la coopération sino-africaine ;
  3. L’Afrique et les pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) ;
  4. Le Sommet Afrique-Amérique du Sud (ASA) ;
  5. Le Forum Afrique du Sud-Inde ;
  6. La Banque africaine de développement (BAD) ;
  7. La Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) ;
  8. L’AUDA-NEPAD (Agence de développement de l’Union Africaine)
    1. Le Programme détaillé de développement de l’agriculture africaine (PDDAA).
  9. Le Nouveau partenariat stratégique Asie-Afrique ;
  10. Le Partenariat Turquie-Afrique ;
  11. Le Partenariat Corée du Sud-Afrique ;
  12. Le Partenariat Japon-Afrique.

Formation online (cours, master, doctorat) : Organisations islamiques

Les organisations islamiques :

  1. La Banque islamique de développement (BID) ;
  2. La Coopération afro-arabe ;
  3. La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) ;
  4. L’Organisation de la coopération islamique (OCI)
    1. La Chambre islamique de commerce et d’industrie ;
    2. Le Comité permanent pour la coopération économique et commerciale ;
    3. Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales (SESRIC) ;
    4. Le Centre islamique pour le développement du commerce.

Formation online (cours, master, doctorat) : Mondialisation et organisations

Les organisations mondiales :

  1. La Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) ;
  2. L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ;
  3. La Banque mondiale (BM) ;
  4. Les Nations Unies (NU)
    1. Le Centre du commerce international (CCI INTRACEN) ;
    2. La Conférence sur le commerce et le développement (CNUCED) ;
    3. L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).
  5. Le Fonds monétaire international (FMI).

Exemple :
Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo

La République de Guinée-Bissau.

La Guinée-Bissau est le dernier membre à rejoindre l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et est également membre de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

  1. La Guinée-Bissau est l’un des dix pays les plus pauvres au monde ;
  2. Les frontières de la République de Guinée-Bissau : le Sénégal et la Guinée ;
  3. Trafic intense d’armes et de drogue ;
  4. 2012 : coup d’État militaire ;
  5. La capitale de la Guinée-Bissau : Bissau (400 000) ;
  6. La population bissao-guinéenne : 1 700 000 d’habitants ;
  7. La superficie totale de la République de Guinée-Bissau : 36 120 kilomètres carrés ;
  8. La langue officielle de la République de Guinée-Bissau est le portugais (seulement 14 % de la population parle le portugais) et le créole ;
  9. L’indépendance de la Guinée-Bissau du Portugal : 1973.

Plus d’informations sur la Guinée-Bissau au Portail affaires africains de l’EENI.

Les religions de la Guinée-Bissau :

  1. L’islam (50 % de la population bissao-guinéenne) ;
  2. Le christianisme ;
  3. Les religions traditionnelles africaines.

La Guinée-Bissau appartient à l’espace économique d’Afrique de l’Ouest de la civilisation africaine.

Formation online : Islam et affaires (Cours Master Doctorat)

Formation online : Christianisme et affaires (catholicisme, protestantisme)

Exemple :
Banque Ouest-Africaine Développement BOAD - Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA)

Formation online (cours, master, doctorat) : Commerce international

Exportation de noix de cajou.

L’économie de la Guinée-Bissau s’appuie fortement sur l’agriculture et l’exportation de noix de cajou, cacahouètes, noix de palme, mais aussi les produits de la pêche, des crevettes et du bois de sciage.

  1. Les principaux partenaires à l’exportation de la Guinée-Bissau sont l’Inde, suivie par le Nigeria et le Togo ;
  2. La monnaie de la Guinée-Bissau : le Franc CFA ;
  3. L’agriculture bissao-guinéenne occupe 12 % de la superficie totale de la République de Guinée-Bissau (Afrique) (38 % sont des pâturages) ;
  4. Les forêts s’étendent en République de Guinée-Bissau sur 38 % du territoire ;
  5. Le principal produit d’exportation de la Guinée-Bissau est la noix de cajou ;
  6. La République de Guinée-Bissau récolte aussi la banane et la petite mangue ;
  7. La Guinée-Bissau dispose de ressources naturelles importantes (les phosphates, la bauxite et le pétrole), mais ils ne sont pas bien exploités ;
  8. La situation économique de la République de Guinée-Bissau a été caractérisée par la mise en œuvre d’un programme économique et financier soutenu par les ressources d’Aide d’Urgence Post Conflit, le taux de croissance du produit intérieur brut de la République de Guinée-Bissau s’est établi à 3 % ;
  9. L’agriculture bissao-guinéenne : 12 % de la superficie totale de la République de Guinée-Bissau (38,4 % sont des pâturages, 38,1 % des forêts) ;
  10. La République de Guinée-Bissau fait la plupart de son chiffre d’affaires avec des exportations de noix de cajou ;
  11. Récolte de divers fruits (bananes, petite saveur de mangue) ;
  12. La croissance du PIB bissao-guinéen : 2,8 %.

Abdoul Karim Ouandaogo (étudiant EENI)
Ouandaogo Abdoul Karim (Étudiant EENI - Burkina) lauréat d’un concours UEMOA.

Exemple :
Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) : le Bénin, le Burkina Faso, les Comores, la République centrafricaine, la Côte d’Ivoire, Djibouti...


(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page