EENI École d'Affaires / Business School

affaires en Guinée équatoriale, Malabo


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires en Guinée équatoriale (Malabo). L’économie équato-guinéenne.

  1. L’introduction à la République de Guinée équatoriale Guinée équatoriale (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) (Afrique centrale) ;
  2. L’économie équato-guinéenne
    1. Le secteur pétrolier ;
    2. Les infrastructures.
  3. Le commerce international équato-guinéen ;
  4. Les ports de Malabo, Bata et le port franc de Luba ;
  5. Les opportunités d’affaires en Guinée équatoriale
    1. Le secteur de l’agriculture équato-guinéenne ;
    2. Le tourisme ;
    3. Le secteur financier guinéen ;
    4. L’industrie pétrolière : la troisième productrice de pétrole en Afrique subsaharienne ;
    5. L’industrie de transport maritime.
  6. Les affaires à : Bata, Malabo ;
  7. L’accès au marché guinéen ;
  8. Le plan d’affaires pour la Guinée équatoriale.

Les objectifs de l’UE « le commerce international et les affaires en Guinée équatoriale » sont les suivants :

  1. Apprendre à faire des affaires en Guinée équatoriale ;
  2. Évaluer les opportunités d’affaires en Guinée équatoriale ;
  3. Analyser les relations commerciales (importations, exportations, IDE) de la Guinée équatoriale avec le pays de l’étudiant ;
  4. Connaitre les accords de libre-échange de la Guinée équatoriale ;
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour la Guinée équatoriale.

Le commerce international et les affaires en Guinée équatoriale :
Commerce international et affaires en Guinée équatoriale

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires en Afrique centrale

Étudiant africain doctorat / master FOAD en affaires internationales

L’UE « Commerce international et affaires en Guinée équatoriale » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Doctorat (DIB) : affaires africains, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Masters (MIB) : affaires en Afrique, affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Diplôme (DU) : Affaires en Afrique centrale.

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) ou Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Guinea Ecuatorial Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Equatorial Guinea Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Guiné Ecuatorial.

  1. Crédits de l’UE « Commerce international et affaires en Guinée équatoriale » : 1
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : une semaine.

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains (Mali, Niger, Burkina, Sénégal, Togo, Madagascar...)

La Guinée équatoriale est l’une des économies africaines avec une croissance plus élevée. La Guinée équatoriale est le pays africain le plus riche par habitant. La troisième productrice de pétrole en Afrique subsaharienne.

Le commerce international et les affaires en Guinée équatoriale.

Formation online (cours, master, doctorat) : Intégration régionale en Afrique

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

La facilitation des échanges.

  1. L’Organisation mondiale du commerce (OMC) (processus d’accession en cours) ;
  2. Le Bureau International des Containers et du Transport Intermodal (BIC) ;
  3. L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI, Convention de Chicago) ;
  4. L’Organisation mondiale des douanes (OMD) (non membre) ;
  5. L’Organisation maritime internationale (IMO)
    1. La Convention internationale sur la sécurité des conteneurs (CSC) ;
    2. La Convention douanière relative à l’admission temporaire (Convention d’Istanbul) (non membre).
  6. La Convention douanière relative aux conteneurs (CCC, NU) (non membre).

Ports de Guinée équatoriale (Malabo, Bata et le Port franc de Luba). Cours transport maritime

Formation online (cours, master, doctorat) : Institutions africaines (UA, AFDB, AUDA-NEPAD, UNECA)

Les organisations commerciales et économiques africaines.

  1. L’Union africaine (UA)
    1. La Convention lutte contre la corruption (UA).
  2. La Banque africaine de développement (BAD) ;
  3. La Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) ;
  4. L’Agence de développement de l’Union Africaine (AUDA-NEPAD) ;
  5. Le Forum sur la coopération sino-africaine ;
  6. L’Afrique et les pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) ;
  7. Le Partenariat Japon-Afrique ;
  8. Le Sommet Afrique-Amérique du Sud (ASA) ;
  9. La Coopération afro-arabe ;
  10. La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) ;
  11. Le Forum Afrique du Sud-Inde ;
  12. Le Nouveau partenariat stratégique Asie-Afrique ;
  13. Le Partenariat Turquie-Afrique ;
  14. Le Partenariat Corée du Sud-Afrique.

Formation online (cours, master, doctorat) : Mondialisation et organisations

Les organisations mondiales :

  1. L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ;
  2. La Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) ;
  3. La Banque mondiale (BM) ;
  4. Les Nations Unies (NU)
    1. Le Centre du commerce international (CCI INTRACEN) ;
    2. La Conférence sur le commerce et le développement (CNUCED) ;
    3. L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).
  5. Le Fonds monétaire international (FMI).

Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) : le Cameroun, la République du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine et le Tchad

  1. La Guinée équatoriale est entrée dans la francophonie en 1988 ;
  2. Les langues officielles de la Guinée équatoriale : l’espagnol, le portugais et le français ;
  3. La capitale équato-guinéenne : Malabo ;
  4. La plus grande ville de la Guinée équatoriale : Bata ;
  5. Les frontières de la Guinée équatoriale : le Cameroun et le Gabon ;
  6. La Guinée équatoriale est une république de type présidentiel ;
  7. La population de la République de Guinée équatoriale est de 1,6 million d’habitants ;
  8. 70 % de la population en Guinée équatoriale tombe en dessous du seuil de pauvreté ;
  9. L’indépendance équato-guinéenne : 1968 (Espagne) ;
  10. La superficie de la Guinée équatoriale : 28 051 kilomètres carrés.

Les religions en Guinée équatoriale :

  1. Le catholiques (85 %) ;
  2. Les religions traditionnelles africaines.

Plus d’informations sur la Guinée équatoriale au Portail affaires africains de l’EENI.

La Guinée équatoriale appartient à l’espace économique d’Afrique centrale de la civilisation africaine.

Banque de développement Afrique centrale BDEAC - Communauté Économique et Monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC)

Formation online (cours, master, doctorat) : Commerce international

L’économie équato-guinéenne :

  1. La République de Guinée équatoriale est membre de la Communauté Économique des États de l’Afrique centrale (124 millions d’habitants) ;
  2. L’exploitation du pétrole guinéen et la liquéfaction du gaz (commencé en 2007) sont les premières applications des ressources naturelles Équato-guinéens ;
  3. La Guinée équatoriale est la troisième productrice de pétrole en Afrique subsaharienne ;
  4. Le produit intérieur brut par habitant de Guinée équatoriale est de 19 174 dollars (26 fois son niveau de 1996), largement supérieur à la moyenne, contraste avec la persistance de la pauvreté (77 % des équato-guinéens) et a une espérance de vie de cinquante-deux ans (54 ans en Afrique subsaharienne) ;
  5. L’un des marchés les plus dynamiques (industrie pétrolière) ;
  6. La Guinée équatoriale dispose d’énormes réserves de pétrole ;
  7. Récession économique en 2013 (-1,4 % du PIB). Estimation -8,5 % en 2015 ;
  8. L’inflation équato-guinéenne : 5,8 % ;
  9. La monnaie : le Franc CFA (XAF). La Guinée équatoriale appartient à la zone franc CFA depuis 1985 ;
  10. L’investissement le plus élevé par habitant en santé en Afrique ;
  11. Les principaux partenaires commerciaux de la Guinée équatoriale sont les États-Unis, la Chine, l’Espagne, l’Italie, la France ;
  12. Les secteurs émergents guinéens : la construction et l’immobilier ;
  13. + 800 projets de construction ;
  14. Les principales exportations guinéens sont le pétrole, le gaz, le bois et le cacao ;
  15. Plan 2020 du gouvernement guinéen de développement ;
  16. Le Pont Bata-Mbini : le plus long pont en Afrique ;
  17. La Guinée équatoriale est retournée à la Francophonie (OIF) en 1988.

Pool énergétique Afrique centrale



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2023
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page