EENI École d'Affaires / Business School

Commerce et affaires en Guyane, Cayenne



Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : Commerce international et affaires en Guyane - Cayenne. L’économie guyanaise.

  1. L’introduction à la Guyane ;
  2. Les affaires à Cayenne ;
  3. L’économie guyanaise ;
  4. Le commerce international guyanais ;
  5. Les opportunités d’affaires en Guyane ;
  6. L’accès au marché guyanais ;
  7. Le plan d’affaires pour la Guyane.

Les objectifs de l’UE « Commerce international et affaires en Guyane » sont les suivants :

  1. Analyser l’économie et le commerce international guyanais ;
  2. Évaluer les opportunités d’affaires en Guyane ;
  3. Analyser les relations commerciales (importations, exportations, IDE) de la Guyane avec le pays de l’étudiant ;
  4. Connaitre les accords de libre-échange de la Guyane ;
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché guyanais.

Formation online (cours, master, doctorat) : Affaires en Amérique centrale

Exemple :
Faire des affaires en Guyane :
Association des États des Caraïbes : a Colombie, le Costa Rica, Cuba, la Dominique, Grenade, le Guatemala, la Guyane, l’Haïti, le Honduras, la Jamaïque...

Étudiants Master / Doctorat, affaires, commerce international

L’UE « Commerce international et affaires en Guyane » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Masters (MIB) : pays musulmans, affaires internationales, commerce international.

Doctorat (DIB) : affaires américains, affaires islamiques, commerce mondial.

Cours FOAD : affaires dans les pays andins

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Guyana Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Guyana Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Guyana.

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires dans les Caraïbes (CARICOM)

Commerce international et affaires en Guyane.

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

L’accès préférentiel et les accords de libre-échange (ALE) de la Guyane :

  1. La Guyane et l’espace économique caribéen ;
  2. L’Association des États de la Caraïbe (AEC) ;
  3. La Communauté des Caraïbes (CARICOM)
    1. L’accord de partenariat économique Union européenne-CARIFORUM ;
    2. L’Accord Colombie-CARICOM (la Guyane) ;
    3. L’accord de libre-échange et d'intégration économique du Royaume-Uni - CARIFORUM ;
    4. L’accord de libre-échange CARICOM-République Dominicaine ;
    5. L’accord Costa Rica-Communauté des Caraïbes (la Guyane).
  4. L’Initiative du bassin des Caraïbes (ICC) des États-Unis ;
  5. Le Système économique latino-américain et des Caraïbes (SELA) ;
  6. L’Union des nations sud-américaines (UNASUR) ;
  7. La Guyane est un état associé au MERCOSUR (Argentine, Brésil, Uruguay, Paraguay) ;
  8. Le Système de préférences commerciales entre les États membres de l’OCI ;
  9. Le Système global de préférences commerciales entre pays en développement (SGPC).

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

Formation online (cours, master, doctorat) : Intégration latino-américaine

Les organisations commerciales et économiques américaines.

  1. Le Sommet Amérique du Sud-pays-pays arabes (ASPA) ;
  2. Le Sommet Afrique-Guyane (ASA) ;
  3. La Banque interaméricaine de développement (BID) ;
  4. La Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPAL) ;
  5. L’Organisation des États Américains (OEA) ;
  6. La Communauté d’États latino-américains et caraïbes (CELAC).

Formation online (cours, master, doctorat) : Organisations islamiques

Les organisations islamiques :

  1. L’Organisation de la coopération islamique (OCI)
    1. La Chambre islamique de commerce et d’industrie ;
    2. Le Comité permanent pour la coopération économique et commerciale ;
    3. Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales (SESRIC) ;
    4. Le Centre islamique pour le développement du commerce.

Formation online (cours, master, doctorat) : Mondialisation et organisations

Les organisations mondiales :

  1. La Banque mondiale (BM) ;
  2. Le Fonds monétaire international (FMI) ;
  3. Commonwealth ;
  4. Les Nations Unies (NU)
    1. Le Centre du commerce international (CCI INTRACEN) ;
    2. La Conférence sur le commerce et le développement (CNUCED) ;
    3. L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) ;
    4. La Commission pour le droit commercial international (CNUDCI).

Exemple :
Communauté d’États latino-américains et caraïbes (CELAC) Croissance de l’économie et du commerce international de la région

La Guyane.

  1. La capitale guyanaise : Cayenne ;
  2. Les frontières de la Guyane : le Brésil, le Suriname et le Venezuela ;
  3. La superficie de la Guyane : 214 969 kilomètres carrés
    1. Des tensions territoriales avec le Venezuela pour le contrôle de la soi-disant Guyane Esequiba (74 % du territoire de la Guyane) ;
    2. Des tensions territoriales avec le Suriname pour le contrôle de la région dite du Tigri (7% du territoire de la Guyane).
  4. La population de la Guyane : 800 000 habitants
    1. La densité de la population guyanaise : 3.65 personnes / kilomètres carrés ;
    2. 50 % de la population est indo-guyanais (originaires de l’Inde) ;
    3. 40 % de la population est d’origine africaine (diaspora africaine).
  5. La langue officielle de la Guyane est l’anglais
    1. Les langues locales : les Caraïbes et le créole de la Guyane
      L’espagnol et le portugais sont largement utilisés.
  6. L’abolition de l’esclavage en la Guyane : 1846 ;
  7. Les rivières principales : Esequibo et Demerara ;
  8. Le climat de la Guyane : équatorial-tropical ;
  9. Les premiers habitants de la Guyane : les Arahuacos et les Caraïbes ;
  10. Colonisation espagnole : 1594 ;
  11. Control de la Guyane par les Néerlandais et par les Anglais ;
  12. 1831 : la Guyane Britannique ;
  13. La Guyane est devenue indépendante du Royaume-Uni en 1966 ;
  14. Le nom officiel : République Coopérative de Guyane ;
  15. Le type de gouvernement : République semi-présidentielle ;
  16. La Guyane appartient au Commonwealth des Nations (la reine est Élizabeth II du Royaume-Uni).

Les principales religions de la Guyane :

  1. Le christianisme : 57% de la population guyanaise ;
  2. L’hindouisme : 24 % de la population guyanaise ;
  3. L’islam: 7 % de la population guyanaise.

Formation online (cours, master, doctorat) : Affaires et hindouisme, jaïnisme, sikhisme...

Affaires en Guyane, Cours Master Caraïbes (Dominique, Haïti, Guyane, Grenade, Jamaïque, Sainte-Lucie...)

La Guyane appartient à l’...

  1. L’Espace économique caribéen de la civilisation occidentale ;
  2. L’espace économique de la civilisation hindoue ;
  3. L’espace économique de la civilisation islamique.

Formation online : Christianisme et affaires (catholicisme, protestantisme)

L’économie guyanaise.

  1. Le PIB guyanais : 6 093 millions de dollars ;
  2. Le PIB par habitant de la Guyane : 7 919 dollars ;
  3. 2007 : la Banque interaméricaine de développement a annulé la dette de la Guyane ;
  4. La principale activité économique guyanaise est l’agriculture : riz, légumes, tubercules, agrumes, coco ;
  5. L’industrie de l’aluminium, fondée sur les importants gisements de bauxite ;
  6. Des dépôts de diamants, d’or et de manganèse ;
  7. La Guyane possède d’importantes ressources forestières (bois) ;
  8. Une industrie textile naissante ;
  9. La monnaie guyanaise : le Dollar guyanais (GYD) ;
  10. Le Code Internet de la Guyane : .gy.

Exemple :
Accord de libre-échange Costa Rica-CARICOM (Dominique, Haïti, Guyane, Grenade, Jamaïque, Sainte-Lucie...)

Formation online (cours, master, doctorat) : Commerce international

Le commerce international guyanais.

  1. Les principales exportations de la Guyane sont : le sucre (28 % des exportations), le cacao, le café, l’or, la bauxite, le riz, les crevettes, la mélasse, le rhum, le bois, les agrumes.
    1. La Guyana Sugar Corporation (GuySuCo) est l’une des plus grandes entreprises de la Guyane, elle exporte du sucre ;
    2. Importante exportation de crevettes.
  2. Les principales importations de la Guyane sont les produits manufacturés, les machines, le pétrole et les aliments ;
  3. Les principaux partenaires commerciaux sont le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni, Portugal, la Jamaïque, Trinité-et-Tobago, la Chine, Cuba, Singapour, le Japon, le Brésil et le Suriname ;
  4. L’accord avec le Venezuela pour l’importation de pétrole (Petrocaribe).

Formation online (Course Master Doctorat) : Transport et logistique internationale

Le transport et la logistique internationale en Guyane :

  1. Le principal port maritime : le Port de Cayenne, sur l’estuaire de la rivière Demerara (navigable) ;
  2. Les ports fluviaux : Essequivo, Everton, Puerto Kaituma et Nueva Ámsterdam-Lindem ;
  3. 7 970 kilomètres de routes (590 kilomètres pavées)
    1. Conduite à gauche.
  4. 187 kilomètres de transport ferroviaire ;
  5. L’Aéroport international Cheddi Jagan.


(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page