Investissement direct à l’étranger (IDE)

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement : l’investissement direct étranger (IDE).

Cette unité d’enseignement se compose de trois parties.

1- L’approche a l’investissement direct à l’étranger.

  1. L’approche a l’investissement direct étranger (IDE)
  2. La situation globale de l’investissement direct à l’étranger (IDE)
  3. L’Organisation mondiale du commerce (OMC) et l’investissement direct à l’étranger (IDE)
  4. L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l’investissement direct étranger (IDE)
  5. La politique de l’Union européenne sur l’investissement direct étranger (IDE)
  6. L’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA)
  7. Appendices :
      - L’indice de liberté économique.
      - Atlas des investissements

2- La Conférence sur le commerce et le développement et l’investissement (UNCTAD)unece.

3- Les investissements à l’étranger.

L’objectif principal de cette unité est de comprendre les concepts de base de l’investissement direct à l’étranger (IDE) et sa situation globale.

Après avoir fini cette partie, l’étudiant connaîtra :

  1. Les différentes stratégies qui s’adaptent mieux à ce type des investissements
  2. Les formes légales d’implantation
  3. Les problèmes qui peuvent surgir dans le processus d’implantation dans un pays en voies de développement

Crédits de l’unité d’enseignement « L’investissement direct à l’étranger (IDE) » : 3 ECTS

L’unité d’enseignement « L’investissement direct à l’étranger (IDE) » fait partie :
  1. Master professionnel en affaires internationales (MIB) à distance
  2. Cours Internationalisation

Outils d’étude en Fr ou En Investment Es IDE.

Exemple de l’unité d’enseignement : l’investissement direct à l’étranger
Investissement direct à l’étranger

Description de l’unité d’enseignement - L’investissement direct étranger (IDE) :

Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l’investissement direct à l’étranger est : «... quand un investisseur étranger qui réside dans un pays peut obtenir un intérêt durable et participe dans la gestion d’une société dans un autre pays (la propriété de 10 % ou plus des actions ou droits de vote d’une société) ».

L’investissement direct à l’étranger peut consister en :

  1. Créer une nouvelle société (investissement de création)
  2. Acheter des actions d’une entreprise existante (les fusions et les acquisitions)
  3. Le réinvestissement des bénéfices ou d’autres transferts en capital

Les manières de mesurer l’investissement direct à l’étranger :

  1. Les flux et stocks des investissements directs étrangers financiers (les statistiques de la balance des paiements -les flux- et de la position d’investissement international - les stocks-)
  2. Les affaires réelles des filiales étrangères dans les pays d’accueil (enquêtes nationales compilées par l’OCDE)

L’investissement direct à l’étranger est source de croissance économique et de développement durable. Le Comité de l’investissement de l’Organisation de coopération et de développement économiques est responsable de la surveillance des principes directeurs qui font partie d’un outil d’investissement direct à l’étranger de l’Organisation de coopération et de développement économiques plus large : « la Déclaration de l’OCDE et les Décisions sur les investissements directs étrangers et les sociétés multinationales ».

CNUCED IDE

IDE Chine



EENI École Supérieure de Commerce International