Faire des affaires à Maurice

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement : commerce international et affaires à l’Île Maurice. L’économie mauricienne.

  1. L’approche de la République de Maurice (Afrique de l’Est)
  2. Faire des affaires à Port-Louis
  3. L’économie mauricienne
  4. Le commerce international mauricien
  5. Les opportunités d’affaires à l’Île Maurice :
      - Le textile et l'habillement
      - Les technologies de l’information et de la communication (TIC)
      - L’industrie des fruits de mer
  6. Étude de cas : Maurice Freeport
  7. Investir a l’Île Maurice
  8. Le Conseil des investissements de l’Île Maurice
  9. L’accès au marché mauricien
  10. Le plan d’affaires pour l’Île Maurice
  11. L’approche a l’anglais

Les buts de l’unité d’enseignement « Faire des affaires à l’Île Maurice » sont :

  1. Apprendre à faire des affaires à l’Île Maurice
  2. Évaluer les opportunités d’affaires à l’Île Maurice
  3. Connaître les accords de libre-échange (ALE) de l’Île Maurice
  4. Analyser les relations commerciales de l’Île Maurice avec le pays de l’étudiant
  5. Analyser la relation stratégique entre Maurice et l’Inde
  6. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché mauricien
L’unité d’enseignement « Faire des affaires à l’Île Maurice » fait partie :
  1. Masters à distance : affaires en Afrique subsaharienne, affaires en Asie, pays BRICS, affaires internationales (MIB)
  2. Doctorat professionnel en affaires en Afrique
  3. Cours : Afrique de l’Est, Inde

Recommandations pour les étudiants mauriciens.

Outils d’étude du cours en Fr ou En Mauritius Pt Mauricio Es Mauricio.

  1. Crédits de l’unité d’enseignement « Faire des affaires à l’Île Maurice » : 2 ECTS (1 Crédits AC)
  2. Durée : deux semaines

Exemple de l’unité d’enseignement - Faire des affaires à l’Île Maurice :
Affaires à l’Île Maurice

Nous croyons en l’Afrique

Description de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires à à l’Île Maurice :

La République de Maurice :

Port Louis est le deuxième plus puissant centre financier en Afrique après Johannesburg.

L’Île Maurice : l’un des principaux centres financiers et l’une des économies les plus dynamiques de l’Afrique.

Top classement dans la gouvernance économique.

  1. La population mauricienne : 1,3 million d’habitants.
  2. L’Île Maurice a une population importante d’hindous
  3. Le taux d’alphabétisation : 90 %
  4. Les principales langues : le français, le créole et l’anglais
  5. Les frontières (mer) : 2 000 kilomètres de côte Afrique de l’Est. 855 kilomètres de Madagascar. Iles Réunion
  6. Le système juridique  mauricien : la loi britannique et Napoléon Code français
  7. La capitale : Port Louis (148 001 habitants). L’un des principaux centres financiers de l’Afrique
  8. Les religions : l’hindouisme (48 %), le christianisme (33 %), l’islam (17 %)
  9. L’indépendance : 1968

L’Île Maurice appartient à la civilisation hindoue et à la civilisation africaine (Espace économique de l’Afrique de l’Est).

L’économie mauricienne :

  1. Port Louis est la ville avec le plus haut revenue par habitant en Afrique.
  2. L’économie mauricienne est fondée fondamentalement sur quatre piliers : le textile, le sucre, le tourisme et le secteur des services.
  3. L’économie mauricienne à connu l’une des plus forte croissance en Afrique subsaharienne.
  4. L’Île Maurice est passé d’une mono agriculture (sucre) à une économie dominée par des services diversifiés orientés à l’économie mondiale.
  5. Le secteur tertiaire mauricien représente 70 % du PIB.
  6. Le premier pays africain à l’enquête Faire des affaires (la Banque mondiale) et à l’Indice Ibrahim de la gouvernance africaine
  7. Une des plus fortes croissances en Afrique
  8. La croissance du PIB : 3,7 %
  9. Le PIB par habitant : 8 891 dollars
  10. L’inflation : 3,9 %
  11. Le chômage : 8 %
  12. Le textile et l’habillement : 50 % du total des exportations mauriciennes de marchandises. 40 000 travailleurs. 3,5 du PIB
  13. L’Île Maurice : un pays orienté vers l’exportation
  14. Les principaux produits d’exportation : les textiles, les produits de poisson, les bijoux, les montres, les diamants, les produits optiques, les produits chimiques...
  15. Les exportations totales de marchandises : 2 872 millions de dollars
  16. Les importations totales de biens : 5 399 millions de dollars
  17. Les principaux marchés d’exportation : la France, les États-Unis, l’Italie, l’Afrique du Sud, Madagascar, la Turquie
  18. Les principaux fournisseurs : l’Inde, la Chine, la France, l’Afrique du Sud, l’Espagne
  19. Île Maurice Freeport : lieu stratégique du commerce international de l’Afrique orientale et australe
  20. Le stock d’investissement direct étranger (IDE) : 2 944 millions de dollars
  21. La monnaie : la Roupie mauricienne (MUR)
  22. L’environnement des affaires : excellente
  23. La Bourse de Maurice ; quarante-sept sociétés cotées, capitalisation : 14 milliards de dollars

L’Île Maurice s’est lancée dans une nouvelle ère « business-friendliness ».

L’Île Maurice offre de nombreuses possibilités d’investissement direct étranger (on et off shore). L’Île Maurice offre aussi une plateforme idéale pour organiser et structurer les investissements directs étrangers régionaux.

Les exportations totales de produits et de services mauriciens ont augmenté de 4,2 % à 144 329 millions de Rs (croissance de 4,4 %).

Commission océan Indien

L’Île Maurice : à un accès préférentiel aux marchés suivants...

L’Île Maurice a obtenu un accès préférentiel aux marchés mondiaux. Avec l’Union européenne (UE), à travers l’accord de Cotonou ; avec les États-Unis sous la loi sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA) ; avec l’Est de l’Afrique australe, à travers le Marché commun de l’Afrique orientale et australe et la Communauté de développement d’Afrique australe.

  1. Le Marché commun de l’Afrique australe et orientale (COMESA)
  2. L’accord de libre-échange (ALE) avec la Turquie
  3. La Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC)
  4. L’Accord COMESA-EAC-SADC
  5. La Commission de l´Océan Indien
  6. L’Association des États riverains de l’océan Indien (IORA)
  7. L’accord Inde-Île Maurice
  8. La Zone d’échanges préférentiels avec le Pakistan
  9. L’Accord de Cotonou / Union européenne (UE)
  10. La Loi sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA)
  11. L’Accord-cadre sur le commerce et l’investissement COMESA - États-Unis

Zone libre-échange SADC

L’Île Maurice est membre de/du...

  1. La Banque africaine de développement
  2. L’Union africaine (UA)
  3. Le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD)
  4. La Commission économique pour l’Afrique (CEA)
  5. ...

Exemples - affaires à l’Île Maurice

Communauté de développement d’Afrique australe

Union douanière COMESA

Accord tripartite COMESA-EAC-SADC

Commerce international COMESA

Inde-Île Maurice accord


EENI École Supérieure de Commerce International