Faire des affaires en Jordanie

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement - Le commerce international et les affaires en Jordanie. L’économie jordanienne.

  1. L’approche du Royaume hachémite de la Jordanie (Moyen-Orient)
  2. L’économie jordanienne
  3. Les avantages de la Jordanie
  4. Le commerce international jordanien
  5. Faire des affaires à Amman
  6. Le port d’Aqaba
  7. L’accès au marché jordanien
  8. Les opportunités d’affaires en Jordanie
    1. Les minéraux (ciments, phosphatés et potassiques)
    2. L’électricité
    3. Les communications
    4. Le transport
    5. Le tourisme
    6. Le secteur industriel
  9. L’investissement direct étranger (IDE) en Jordanie
  10. Le processus de privatisation en Jordanie
  11. La Commission des investissements de la Jordanie
  12. Les zones industrielles qualifiées en Jordanie
  13. Les plus grandes entreprises jordaniennes
  14. Étude de cas :
    1. Randa Ayoubi
    2. Le groupe MS
    3. Le groupe Azadea
    4. Le groupe Abu Khader
  15. L’approche a l’arabe
  16. Le plan d’affaires pour la Jordanie

Les objectifs de l’unité d’enseignement « Faire des affaires en Jordanie » sont :

  1. Apprendre à faire des affaires en Jordanie
  2. Évaluer les opportunités d’affaires en Jordanie
  3. Connaître les accords de libre-échange (ALE) de la Jordanie
  4. Analyser les relations commerciales de la Jordanie avec le pays de l’étudiant
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché jordanien
  6. Étudier le profil des entreprises jordaniennes
L’unité d’enseignement « Faire des affaires en Jordanie » fait partie :
  1. Doctorat professionnel en affaires marchés musulmans (EAD)
  2. Masters professionnels EAD : affaires internationales (MIB), pays musulmans

Outils d’étude en Fr + En Jordan ou Es Jordania.

  1. Crédits de l’unité d’enseignement « Faire des affaires en Jordanie » : 1 ECTS (0,5 Crédits AC)
  2. Durée : une semaine

ماجستير في التجارة الخارجية و التسويق الدولي.

Exemple de l’unité d’enseignement - les affaires en Jordanie :

États-Unis - Jordanie accord

Description de l’unité d’enseignement - Le commerce international et les affaires en Jordanie.

Le Royaume hachémite de la Jordanie.

  1. La Jordanie partage des frontières avec : la Syrie, l’Irak, l’Arabie saoudite, Israël et la Palestine
  2. Les jordaniens sont majoritairement arabes (98 %)
  3. La langue officielle de la Jordanie est l’arabe
  4. Nom arabe : المملكة الأردنية الهاشمية
  5. L’islam est la principale religion de la Jordanie
  6. La capitale : Amman (4 millions d’habitants)
  7. La population jordanienne : 5,9 millions d’habitants
  8. 17 % des jordaniens ont études d’enseignement supérieur
  9. 87 % de la population jordanienne est alphabétisée
  10. La superficie de la Jordanie : 89 342 kilomètres carrés
  11. L’indépendance : 1946
  12. La Jordanie est une monarchie constitutionnelle
  13. Chef de l’État : le Roi Abdullah

La Jordanie appartient à l’espace économique arabe de la civilisation islamique.

L’économie jordanienne.

L’économie jordanienne a des rythmes de croissance très élevés, c’est la deuxième économie arabe qui s’est plus développée durant ces cinquante dernières années.

  1. Le Royaume hachémite de la Jordanie n’a pas de grandes ressources naturelles et son tissu entrepreneurial n’est pas très consolidé, à cause de cela son économie est très ouverte
  2. La croissance du PIB : 3 %
    1. Le secteur des services : 68 % du PIB total
    2. La fabrication : 25 % du PIB jordanien
    3. Le secteur du tourisme : 14 % du PIB
  3. Taux d’inflation : 5,6 %
  4. Selon la Fondation Héritage, l’Indice de liberté économique de la Jordanie est de 52
  5. Il existe d’importantes opportunités commerciales et d’investissement : la construction, le secteur public, le secteur commercial...
  6. Selon la Banque centrale jordanienne le secteur des services, incluant la construction, représente 71,9 % du produit intérieur brut
  7. Le secteur touristique jordanien a gagné de l’importance ces dernières années (entre 8 et 10 % du produit intérieur brut jordanien)
  8. Ces dernières années le secteur le plus dynamique de l’économie jordanienne a été la construction (croissance de 10 %, 5,4 % du PIB jordanien)
  9. En 2008, la Jordanie a commencé à ressentir les effets de la crise mondiale
  10. L’industrie jordanienne comprend une grande diversité de produits : dérivés carnés, horticoles, lactés, alimentation animale, confiserie, rafraichissements, le tabac, l’huile d’olive et boissons alcoolisées entre autres
  11. La monnaie : le dinar jordanien (JOD)

Le commerce international jordanien.

  1. Les principaux fournisseurs du Royaume hachémite de la Jordanie sont : l’Arabie saoudite (21 %), la Chine (10 %), l’Allemagne (6 %), les États-Unis (4 %), l’Égypte (4 %), la Corée du Sud (3 %), l’Italie (3 %), l’Inde (3 %), le Japon (2,9 %), la Turquie (2 %)...
  2. L’Union européenne représente 24 % des importations jordaniennes
  3. Les principaux marchés d’exportation du Royaume hachémite de la Jordanie sont : l’Inde (20 %), les États-Unis (16 %), l’Irak (13 %), l’Arabie saoudite (7 %), les Émirats arabes unis (3 %), la Syrie (3 %)
  4. Seulement 15 % de la production jordanienne est exportée

Le groupe MS (Munir Sukhtian) fut créé en 1933 par le père de l’actuel Président, Nial Sukhtian, quand il ouvrit sa première pharmacie à Tulkarem, Palestine. Au début, ils réalisaient des formules propres et avec le temps ils sont devenus une société de produits d’exportation pharmaceutiques et chimiques. En 1961 les enfants reprirent l’entreprise. Actuellement ce groupe privé possède des investissements en Jordanie, en Palestine et en Arabie saoudite, avec des affaires dans tous les pays de la zone et développe ces lignes d’affaires en plus des deux antérieures vers l’équipement médical, l’agriculture, les cosmétiques, les détergents, etc. Les principales origines des marques représentées sont les États-Unis et l’Allemagne.

Les accords de libre-échange (ALE) de la Jordanie.

La Jordanie a plus accords de libre-échange (ALE) que n’importe quel autre pays arabe.

  1. La Jordanie a des accords de libre-échange (ALE) avec les États-Unis, le Canada, Singapour, la Malaisie, l’Union européenne (UE), la Tunisie, l’Algérie, la Libye, la Turquie et la Syrie
  2. Plus accords commerciaux sont prévus avec l’Irak, l’Autorité Palestinienne, les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), le Liban et le Pakistan
  3. La Jordanie est membre de la Grande zone arabe de libre-échange et de l’accord Euro-méditerranéen de libre-échange
  4. La Jordanie est bénéficiaire du système de Préférences commerciales OCI
  5. Les accords de libre-échange (ALE) avec : les États-Unis, le Canada, Singapour, la Malaisie, l’Union européenne (UE), l’Égypte, l’Association européenne de libre-échange (AELE), la Tunisie, l’Algérie, la Libye, la Turquie et la Syrie

Les institutions régionales de la Jordanie.

  1. La Ligue des États arabes
  2. L’Accord d’Agadir
  3. L’Association Euro-méditerranéenne
  4. Le Programme du financement du commerce arabe
  5. Le Fonds monétaire arabe
  6. Le Sommet Amérique du Sud-pays arabes (ASPA)
  7. Le Dialogue Asie - Moyen-Orient (AMED)
  8. La Banque islamique de développement (BID)
  9. La Commission économique et sociale pour l’Ouest asiatique (CESAO)
  10. L’Organisation de la coopération islamique
  11. Le Centre islamique pour le développement du commerce
  12. La Chambre islamique de commerce et d’industrie
  13. La Coopération afro-arabe
  14. La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA)
  15. ...

Exemples - Affaires en Jordanie

Préférences commerciales arabes

Accord d'Agadir

Accord Jordanie-Canada

Centre recherches pays islamiques

Randa Ayoubi

Zone arabe libre-échange GAFTA

Singapour-Jordanie accord

Chambre islamique de commerce

Fonds islamique Waqf

Partenariat euro-méditerranéen

ASPA Sommet Amérique Sud-pays arabes



EENI École Supérieure de Commerce International