Licence L-3 en commerce et marketing (2e semestre)

EENI- École Supérieure de Commerce International

Licence L-3 en commerce et marketing international à distance, deuxième semestre

Licence L-3 en commerce et marketing international (premier semestre)

Les unités d’enseignement du deuxième semestre de la Licence L-3 en commerce et marketing international » (pour les étudiants titulaires d’un BAC+2) (30 ECTS CECT)

Les UE du deuxième semestre de la Licence L-3 en commerce et marketing international

Segmentation, marque (licence L3-2 commerce)

Programme de la formation : le département d’exportation

  1. Le département exportation
  2. L’organisation d’un département d’exportation
  3. Les fonctions et la structure d’un département d’exportation
  4. Les ressources humaines nécessaires
  5. Le directeur d’exportation
  6. Le secrétaire du département du commerce international
  7. Les stratégies de négociation et la vente internationale
  8. Étude de cas

Les buts de la formation « Le département d’exportation » :

  1. Comprendre le fonctionnement et l’organisation d’un département d’exportation
  2. Savoir définir le département d’exportation nécessaire
  3. Définir les profils nécessaires du département exportation

Programme de la formation : la segmentation, la marque et le positionnement

1- La segmentation des marchés internationaux :

  1. L’importance de la segmentation des marchés internationaux
  2. Les critères de segmentation des marchés
  3. Les étapes d’une segmentation mondiale
  4. Les niches de marché
  5. Les stratégies de ciblage des marchés internationaux : spécialisation des produits, spécialisation du marché, concentrée, différenciée et couverture complète du marché
  6. Étude de cas :
    1. La stratégie de segmentation internationale du groupe Volkswagen
    2. La stratégie de Matsushita, United Ligne aérien et Unilever
    3. Le rapport VALS

2- La stratégie de marque mondiale

  1. L’importance de la marque dans la stratégie d’internationalisation
  2. Les stratégies de marque sur les marchés extérieurs
  3. Les marques globales, les régionales et les locales
  4. Comment construire une marque internationale
  5. La valeur de la marque
  6. Étude de cas :
    1. Les principales marques mondiales
    2. La stratégie de marque de l’entreprise Wrigley, d’ACER, le groupe Gucci et Mitsubishi

3- Le positionnement sur les marchés internationaux

  1. Introduction au positionnement international
  2. Les stratégies et les étapes de positionnement international
  3. Le positionnement international de la marque
  4. Étude de cas :
    1. Le positionnement de nouveaux produits sur le marché australien
    2. Le cas de Ford Motor et United Biscuits

Les buts de la formation « La segmentation, la marque et le positionnement international » :

  1. Comprendre l’importance de la segmentation internationale
  2. Avoir les critères pour appliquer une politique de marque mondiale ou adaptée aux marchés, ainsi que pour gérer la marque sur les marchés internationaux
  3. Savoir quels critères appliquer pour positionner une marque sur les marchés internationaux

Programme de la formation : l’investissement direct étranger (IDE).

1- Introduction à l’investissement direct à l’étranger.

  1. L’introduction à l’investissement direct étranger
  2. La situation mondiale de l’investissement direct à l’étranger
  3. L’Organisation mondiale du commerce et l’IED
  4. L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l’IED
  5. La politique de l’Union européenne sur l’investissement direct étranger
  6. L’accord sur les mesures concernant les investissements et liées au commerce
  7. L’Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA)
  8. Appendices :
    1. Atlas des investissements
    2. L’indice de liberté économique

2- La Conférence sur le commerce et le développement (CNUCED) et l’IDE

  1. La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) et l’IDE
  2. Les indices des entrées et des sorties effectives d’investissement direct à l’étranger
  3. La méthodologie de calcul de l’IDE
  4. Le rapport sur l´IDE dans le monde
  5. L’évaluation mondiale des perspectives d’investissement

3- Les investissements à l’étranger.

  1. Les délégations des ventes
  2. L’établissement des sociétés à l’étranger :
    1. Les filiales
    2. Les entreprises affiliées
    3. Les Joint Ventures (coentreprises)
  3. L’optimisation des risques d’expropriation
  4. Les investissements aux pays en développement
  5. Étude de cas : la reconstruction d’une industrie dans l’ex-République soviétique

Le but principal de cette formation est de comprendre les concepts de base de l’investissement direct à l’étranger (IDE) et sa situation mondiale.

Après avoir fini cette formation, l’étudiant connaitra :

  1. Les différentes stratégies qui s’adaptent mieux aux investissements
  2. Les formes légales d’implantation internationale
  3. Les problèmes qui peuvent surgir dans le processus d’implantation dans un pays en voie de développement

UE - « Non à la corruption dans le commerce international »

Les buts de la formation « Non à la corruption dans les affaires internationales » :

  1. Sensibiliser sur les désastreux effets de la corruption
  2. Analyser les causes de la corruption dans le commerce international
  3. Informer sur les outils qu’une entreprise peut mettre en place pour lutter contre la corruption

Non à la corruption affaires

  1. La corruption et les affaires internationales
  2. Le rôle de Transparence Internationale
  3. La responsabilité sociale des entreprises et la corruption
  4. Le Pacte mondial des Nations Unies (NU).
  5. La Convention des Nations Unies contre la corruption
  6. Les mesures anticorruption de l’Organisation de coopération et de développement économiques
  7. La clause anticorruption de la Chambre de commerce internationale
  8. D’autres institutions et initiatives liées à la lutte contre la corruption internationale
  9. Le Conseil Consultatif de l’Union africaine sur la corruption
  10. L’introduction à l’éthique mondiale et la corruption

Pourquoi lutter contre la corruption ?

  1. La mortalité infantile se réduirait un 75 %
  2. La corruption : 5 % du PIB mondial
  3. Les affaires internationales augmenteraient jusqu’à 3 % plus rapides
  4. Ajoute jusqu’à 10 % au coût total de faire des affaires dans le monde
  5. Peut augmenter 20-25 % le coût final des contrats publics

Non à la corruption dans le commerce international

Programme de la formation : Transparence Internationale

  1. L’introduction à Transparence Internationale
  2. L’indice de perception de la corruption
  3. Le Baromètre mondial de la corruption
  4. Les sources de l’indice de corruption
  5. Le rapport mondial sur la corruption
  6. Les principes de transparence et de prévention de la corruption pour les entreprises
  7. L’indice de corruption des pays exportateurs

Programme de la formation : la Responsabilité sociale des entreprises

  1. L’introduction à la responsabilité sociale des entreprises
  2. Les initiatives : le rapport mondial et InFocus (Organisation internationale du Travail)
  3. L’indice de Durabilité Dow Jones
  4. La responsabilité sociale des entreprises et l’Union européenne

Programme de la formation : le Pacte mondial des Nations Unies

  1. L’introduction au Pacte mondial des Nations Unies
  2. Les dix principes du Pacte mondial des NU
  3. Comment s’adhérer au Pacte mondial des Nations Unies
  4. La Déclaration universelle des droits de l’homme
  5. La Déclaration de l’Organisation internationale du travail relative aux principes et droits fondamentaux dans le travail
  6. La Convention des Nations Unies contre la Corruption
  7. La Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement

Programme de la formation : les mesures anticorruption de l’OECD.

  1. L’introduction à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE)
  2. La corruption dans les affaires internationales
  3. Les principes directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales
  4. La Convention de l’OCDE sur la lutte contre la corruption d’agents publics étrangers dans les transactions commerciales internationales
  5. Les lignes directrices pour la gestion des conflits d’intérêts dans le service public
  6. L’Initiative conjointe de la Banque africaine de développement et de l’OCDE : l’intégrité dans les affaires et la lutte contre la corruption en Afrique
  7. La suppression électronique des ventes
  8. Les intermédiaires dans les transactions commerciales internationales
  9. Les processus du blanchiment de capitaux et l’Organisation de coopération et de développement économiques
  10. Les bonnes pratiques pour les contrôles internes : la déontologie et la conformité

Programme de la formation : la clause anticorruption de la CCI

  1. L’introduction à la Chambre de commerce internationale (CCI)
  2. La clause anticorruption de la Chambre de commerce internationale
  3. Comment implémenter la clause anticorruption
  4. Le schéma de la clause anticorruption

Programme de la formation : les institutions et les initiatives liées à la lutte contre la corruption internationale.

  1. Le groupe d’États contre la corruption
  2. L’Initiative pour le recouvrement des avoirs volés
  3. L’Académie internationale anticorruption
  4. L’Intégrité financière mondiale
  5. L’Association internationale des autorités anticorruption
  6. Le groupe d’action financière
  7. L’Initiative Partenariat contre la corruption du Forum économique mondial
  8. La Convention de l’Union africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption
  9. La Convention interaméricaine contre la corruption (Organisation des États Américains)
  10. Le Code ibéro-américain de bonne gouvernance
  11. La lutte contre la corruption dans l’Union européenne

Programme de la formation : la Convention de l’Union africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption.

  1. L’introduction au Conseil consultatif de l’Union africaine sur la corruption
  2. Le Programme régional de la lutte contre la corruption en Afrique
  3. La Convention de l’Union africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption

Programme de la formation : l’éthique mondiale et les affaires internationales

  1. L’introduction à l’éthique mondiale
  2. Les sources de l’éthique mondiale
  3. Les religions comme les « traditions de sagesse » de l’humanité : l’une des sources principales de l’éthique mondiale
  4. La recherche d’un modèle de l’éthique mondiale
  5. Les deux principaux principes de l’éthique mondiale
    1. Harmonie des religions
    2. Ahimsa (Non-Violence)
  6. La compatibilité d’un modèle de l’éthique mondiale avec les religions du monde
  7. Les implications sur le marketing international
  8. Des chefs d’entreprise qu’appliquent des modèles fondés sur l’éthique mondiale
  9. Pourquoi avons-nous besoin d’une éthique mondiale ?

Éthique mondiale

Harmonie des religions (éthique mondiale) Affaires Ahimsa

Les buts de la formation « L’éthique mondiale » sont les suivants :

  1. Définir les piliers d’un modèle de l’éthique mondiale
  2. Analyser les deux principes clefs de l’éthique mondiale : Ahimsa (non-violence) et l’harmonie des religions
  3. Réfléchir sur l’impact du modèle de l’éthique mondiale dans les entreprises
  4. Analyser le profil des femmes et des hommes d’affaires du monde entier qu’appliquent des modèles de l’éthique mondiale

Notes :

  1. ECTS : Système européen de transfert et d’accumulation de crédits
  2. CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES)

Exemples : Adaptation de la Licence L-3 en commerce et marketing international (deuxième semestre)

Positionnement marchés internationaux

Mesures anticorruption OCDE

Département d’exportation

Clause anticorruption (Chambre de commerce internationale)

Nous croyons en Afrique (EENI)

Langue de l’UE « Adaptation de la Licence L-3 en commerce et marketing international (deuxième semestre) : Français (ou Anglais Bachelor’s Degree Espagnol Licenciatura comercio Portugais Licenciatura comércio)



Université U-EENI La Catalogne est l'Espagne