EENI École d'Affaires / Business School

Secteurs clefs de l’économie mexicaine


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) - Le Mexique : les secteurs clefs de l’économie mexicaine.

  1. L’introduction aux États-Unis mexicains ;
  2. L’évolution de l’économie mexicaine ;
  3. L’industrie aérospatiale mexicaine ;
  4. Le secteur automobile mexicain ;
  5. Le secteur agroalimentaire mexicain ;
  6. Étude de cas : l’acquisition de FEMSA par Heineken ;
  7. Les industries créatives ;
  8. Les dispositifs médicaux ;
  9. Les électroménagers (lignes blanches) ;
  10. Étude de cas : le secteur électronique mexicain ;
  11. Les énergies renouvelables ;
  12. Les technologies de l’information (TI, l’externalisation de processus administratifs, le logiciel) ;
  13. Étude de cas : les entreprises mexicaines
    1. VW du Mexique ;
    2. Sukarne ;
    3. Bosch Mexique ;
    4. Tata Consultance Services au Mexique.

Exemple :
Les secteurs clefs de l’économie mexicaine
Mexique économie

Étudiant Master / Doctorat FOAD en Affaires internationales

L’UE « Les secteurs clefs de l’économie mexicaine » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Cours (DU) : affaires au Mexique.

Doctorat (DIB) : affaires américains, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Masters (MIB) : affaires en Amérique, affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Mexico Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Mexico Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Mexico.

Les crédits de l’UE « Les secteurs l’économie mexicaine » : 1 ECTS - CECT.

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires au Mexique

Les secteurs clefs de l’économie mexicaine.

Les États-Unis mexicains :

  1. La population mexicaine : 122 millions d’habitants ;
  2. La superficie : 1 964 375 kilomètres carrés ;
  3. Les frontières du Mexique : les États-Unis, le Guatemala et le Belize ;
  4. La langue principale du Mexique est l’espagnol ;
  5. La capitale du Mexique est Mexico City ;
  6. La monnaie mexicaine est le Peso mexicain (MXN) ;
  7. Le Mexique a obtenu son indépendance d’Espagne en 1810 ;
  8. L’abolition de l’esclavage au Mexique : 1829.

Exemple :
Économie mexicaine, automobile, agroalimentaire, industrie aérospatiale mexicaine

La principale religion du Mexique est le christianisme (108 millions) : le catholicisme (99 millions) et le protestantisme.

Formation online : Christianisme et affaires (catholicisme, protestantisme)

Le Mexique appartient à l’espace économique latino-américain de la civilisation chrétienne occidentale.

  1. Les civilisations éteintes mexicaines : la mexicaine, l’olmèque et le yucatan.

Les secteurs stratégiques mexicains :

  1. Les exportations de l’industrie aérospatiale mexicaine ont augmenté 140 % les derniers cinq ans. Ces dernières années le Mexique était le sixième fournisseur de produits aérospatiaux de l’Union européenne et le neuvième des États-Unis ;
  2. Sur huit automobiles vendues aux États-Unis, une est fabriquée au Mexique ;
  3. Ces dernières années, le Mexique était le sixième exportateur d’instruments et d’appareils de médecine, chirurgie, odontologie et vétérinaire ;
  4. Le Mexique est le deuxième plus grand exportateur de téléviseurs du monde ;
  5. Le Mexique est le premier producteur de café organique au monde ;
  6. Le potentiel que possède le Mexique pour la génération d’énergie éolienne est de 40 mille MW annuelles, ce qui serait suffisant pour éclairer le Panama pendant quarante ans ;
  7. Le Mexique est le troisième producteur d’argent du monde et il représente environ 16 % de la production mondiale d’argent ;
  8. Pendant deux années consécutives, le Mexique a été classé comme le pays avec la meilleure retraite (dans vingt-neuf pays), fondée sur l’Indice annuel de Retraite de « International Living » ;
  9. Deux entreprises mexicaines sont en tête du classement de grandes entreprises de technologies de l’information en Amérique latine, publiée par AT Kearney Global Services.

Le secteur automobile représentait environ 3 % du PIB et 14 % de la production manufacturière nationale dans l’économie mexicaine, selon les informations de l’Association Mexicaine de l’industrie Automobile et le Business Monitor international.

Le Mexique est parmi les dix plus grands producteurs de voitures, camions, parts et composants du monde.

Le Mexique est le dixième producteur de voitures, le sixième plus grand producteur de véhicules commerciaux et le deuxième producteur de véhicules en Amérique latine.

Le secteur agroalimentaire mexicain (commerce international). Le Mexique est :

  1. Le douzième producteur, exportateur et consommateur de ce secteur ;
  2. Le principal producteur, exportateur et consommateur d’avocat ;
  3. Le principal producteur et exportateur de lime persan ;
  4. Le premier exportateur de papaye, de courge, de framboise, de mure, de pastèque et de melon ;
  5. Le premier exportateur de café biologique, poivrons transformés, sirop d’agave et de l’inuline ;
  6. Le deuxième exportateur d’oignons, de pois chiches et de tomates ;
  7. Le troisième exportateur de concombres ;
  8. Le quatrième producteur de viande de poulet ;
  9. Le quatrième exportateur de fraises, guayabas et concentré d’orange ;
  10. Le cinquième producteur et exportateur de frijol ;
  11. Le cinquième producteur et le deuxième exportateur de bière ;
  12. Le cinquième exportateur de chou-fleur, crevettes et miel d’abeille ;
  13. Le sixième exportateur de citrique.

Le Mexique a une situation stratégique privilégiée avec des communications excellentes avec l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Europe et l’Asie, en plus de maintenir des relations excellentes avec ces régions.

Le groupe Bosch au Mexique.

Le groupe Bosch est un fournisseur mondial leader de services et technologies (47,3 milliards d’euros). Bosch Mexique est une branche régionale du groupe Bosch. Bosch Mexique a généré des ventes domestiques de 806 millions de dollars, une augmentation du 32 % par rapport à l’année précédente.

Volkswagen Mexique se situe à la périphérie de la ville de Puebla. Elle emploie environ 14 900 personnes. Cet endroit est d’une importance stratégique pour le groupe Volkswagen, car il est le deuxième plus grand en dehors de l’Allemagne ; 80 % des véhicules produits sont exportés vers plus de 120 pays.

Sukarne a commencé à exporter du bétail aux États-Unis en 1994 et au Japon en 2004. Actuellement exporte plus de trente tonnes par an, ce qui lui a permis d’occuper la première place en tant qu’exportateur de produits de viande du Mexique. Sukarne exporte ses produits aux États-Unis, le Japon, la Corée du Sud, Hong Kong, la Russie, Porto Rico, Viêtnam et Angola.

Les accords de libre-échange du Mexique : ACEUM, APEC, Triangle du Nord, Communauté andine, Union européenne, AELE, MERCOSUR, Costa Rica, Nicaragua, Colombie, Uruguay, Chili, Japon, Israël, SELA, ALADI, Association des États de la Caraïbe...

Exemple :
Facilitation des échanges. Accord AFC. Douanes. Paiements. Chaîne d'approvisionnement mondiale

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page