EENI École d'Affaires / Business School
Affaires au Nicaragua, Managua

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires au Nicaragua - Managua.

  1. L’introduction au Nicaragua (Amérique centrale)
  2. L’économie nicaraguayenne
  3. Le commerce international (exportations, importations) nicaraguayen
  4. L’investissement direct étranger (IDE) au Nicaragua
  5. Faire des affaires à Managua
  6. Étude de cas - les opportunités d’affaires au Nicaragua :
    1. Les textiles
    2. Le tourisme
    3. La sous-traitance
    4. La fabrication
    5. L’industrie agroalimentaire
    6. L’énergie
  7. Étude de cas : le groupe Pellas
  8. L’accès au marché nicaraguayen
  9. Le plan d’affaires pour le Nicaragua

Les objectifs de l’UE « Le commerce international et les affaires au Nicaragua » sont les suivants :

  1. Apprendre à faire des affaires au Nicaragua
  2. Évaluer les opportunités d’affaires au Nicaragua
  3. Connaitre les accords commerciaux du Nicaragua
  4. Analyser les relations commerciales (importations, exportations, IDE) du Nicaragua avec le pays de l’étudiant
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché nicaraguayen
  6. Étudier le profil des entreprises nicaraguayennes
L’unité d’enseignement (UE) « Faire des affaires au Nicaragua » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :
  1. Masters : affaires en Amérique, affaires internationales, commerce international
  2. Doctorats : affaires américains, commerce mondial
  3. Cours : affaires en Amérique centrale

Les documents d’étude en Masters affaires internationales FOAD Online en français + Étudier en espagnol master, doctorat, commerce international Nicaragua Doctorats masters affaires en anglais Nicaragua.

Étudiant Master / Doctorat FOAD en Affaires internationales

  1. Les crédits de l’UE « Les affaires au Nicaragua » : 1 ECTS - CECT
  2. La durée de la formation : une semaine

Exemple de l’UE - Le commerce international et les affaires au Nicaragua :
Nicaragua Économie





Tweter.png Tweet
Envoyer à un ami:

/ Contacter par Whatsapp / Contacter par Skype / Contact par téléphone / / Imprimer cette page /
Retour à la page précédente Retourner

Description de l’UE - le commerce international et les affaires au Nicaragua.

L’accès préférentiel et les accords de libre-échange du Nicaragua.

  1. Le Nicaragua et l’espace économique latino-américain
  2. Le Système d’intégration centraméricain (SICA)
  3. Le Marché commun centraméricain -intégré au SICA-
  4. L’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA)
  5. Le Système économique latino-américain (SELA)
  6. L’Association des États de la Caraïbe (AEC)
  7. Le Projet Mésoamérique
  8. La Banque centro-américaine d’intégration économique
  9. L’accord de libre-échange Mexique-Nicaragua
  10. L’accord de libre-échange Taïwan-Nicaragua
  11. Les accords de libre-échange (ALE) de l’Amérique centrale : États-Unis, Panama, République dominicaine, Chili, Union européenne
  12. L’Association latino-américaine d’intégration (ALADI) - pays observateur

La facilitation des échanges

  1. L’Organisation mondiale du commerce (OMC)
    1. L’Accord général sur le commerce des services (AGCS)
    2. L’Accord sur les obstacles techniques au commerce (OTC)
    3. L’Accord sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires (MSF)
    4. L’Accord sur l’inspection avant expédition (PSI)
    5. L’Accord sur les sauvegardes (SG)
    6. L’Accord sur la facilitation des échanges (AFE)
  2. Le Bureau International des Containers et du Transport Intermodal (BIC)
  3. L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI, Convention de Chicago)
  4. L’Organisation mondiale des douanes (OMD)
    1. La Convention de Kyoto révisée (CKR)
  5. L’Organisation maritime internationale (IMO)
    1. La Convention internationale sur la sécurité des conteneurs (CSC)
    2. La Convention douanière relative à l’admission temporaire (Convention d’Istanbul) (non membre)
  6. La Convention douanière relative aux conteneurs (CCC, NU) (non membre)

Les organisations commerciales et économiques américaines

  1. L’Organisation des États Américains (OEA)
  2. La Banque interaméricaine de développement (BID)
  3. La Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPAL)
  4. La Communauté d’États latino-américains et caraïbes (CELAC)
  5. Le Forum de coopération Amérique latine-Asie de l’Est (FEALAC)

Les organisations mondiales :

  1. La Banque mondiale (BM)
  2. Le Fonds monétaire international (FMI)
  3. L’Organisation mondiale du commerce (OMC)

La République du Nicaragua :

  1. La population nicaraguayenne (6 millions) est très jeune (80 % à moins de 39)
  2. Managua, la capitale de la République du Nicaragua, a une population de 1,3 millions d‘habitants
  3. La langue officielle nicaraguayenne : l’espagnol
  4. Le Nicaragua se bénéficie d’un emplacement avantageux dans le continent américain. Par avion, le temps de vol de Managua aux États-Unis est de deux heures et en bateau de trois jours
  5. Les frontières du Nicaragua : le Honduras et le Costa Rica
  6. Le Nicaragua est la plus grande nation de l’Amérique centrale (130 600 kilomètres carrés)
  7. Le Nicaragua a obtenu son indépendance de l’Espagne en 1811
  8. L’abolition de l’esclavage au Nicaragua : 1836
  9. La diaspora africaine : 0,5 million d’afro-américains (9 % de la population nicaraguayenne)

Accord de libre-échange Nicaragua-Taïwan

La principale religion au Nicaragua : le christianisme (5 millions). Les catholiques : 2,6 millions

Le Nicaragua appartient à la civilisation chrétienne occidentale - américaine - Latino-américaine

L’économie nicaraguayenne.

  1. Crise politique, sociale et économique
  2. Le rapport Faire des affaires de la Banque mondiale, a classé le Nicaragua comme l’un des deux pays avec les conditions les plus favorables pour faire des affaires dans la région de l’Amérique centrale
  3. Le Nicaragua dispose d’un réseau routier de 22 000 kilomètres reliant Managua (la capitale du Nicaragua) avec toutes les grandes villes
  4. La route panaméricaine (370 kilomètres) connecte le Nicaragua avec le Honduras et le Costa Rica
  5. L’industrie des télécommunications nicaraguayenne est entièrement privatisée et considérée comme l’un des plus modernes en Amérique centrale
  6. Le temps de vol de Managua aux États-Unis est de deux heures par avion et trois jours par navire. Cette proximité du Nicaragua à l’Amérique du Nord, centrale et à l’Amérique du Sud, la positionne comme un pays très intéressant pour les entreprises exportatrices
  7. La croissance du PIB nicaraguayen : 3,2 %
  8. Le produit intérieur brut nicaraguayen : 6 400 millions de dollars
  9. L’agro-industrie, la pêche et la sylviculture représentent 19 % du PIB nicaraguayen
  10. Actuellement il y a trente-huit parcs industriels en fonctionnement, lesquels fournissent des services aux entreprises dans les secteurs du textile vestiaire et de l’industrie de manufacturière de légère, comme les dispositifs médicaux
  11. La monnaie nicaraguayenne : le Córdoba
  12. L’investissement direct étranger (IDE) a augmenté un 64 %

Système d’intégration centraméricain (SICA) : le Belize, le Costa Rica, Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua et le Panama

Le commerce international nicaraguayen.

  1. Le total des exportations nicaraguayens : 2,700 millions de dollars
  2. Le Nicaragua est une bonne plateforme d’exportation pour les marchés régionaux : le Mexique, l’Amérique centrale et du Sud et les pays andins
  3. Le Nicaragua est membre du Marché commun de l’Amérique centrale
  4. Sur le classement de mondialisation de l’Amérique latine, publié par le « Latin Business Chronicle », le Nicaragua a été évalué comme le troisième pays le plus globalisé en Amérique latine
  5. Les principaux marchés d’exportation de la République du Nicaragua sont les États-Unis, le Marché commun centraméricain, l’Union européenne (UE), le Mexique, le Japon
  6. Les principaux partenaires à l’importation du Nicaragua sont les États-Unis, le Mexique, le Costa Rica, le Venezuela, le Guatemala, le Salvador
  7. Le nombre de touristes a augmenté de 50 %

L’investissement direct étranger (IDE) au Nicaragua.

  1. L’IDE total : 434,2 millions de dollars
  2. La croissance de l’investissement direct étranger (IDE) : 64 %
  3. L’investissement direct étranger comme pourcentage du PIB : 9,9 %
  4. Les principaux secteurs récepteurs de l’investissement direct étranger sont l’énergie, les télécommunications et les zones franches

Accord de libre-échange Chili-Amérique centrale (Panama, Guatemala, Salvador, Costa Rica, Nicaragua, Honduras)

Nicaragua affaires

Exemples - Affaires au Nicaragua

Accord de libre-échange Union européenne (France, Belgique...)-Amérique centrale (Panama, Guatemala, Salvador, Costa Rica, Nicaragua, Honduras)

Marché commun centraméricain (Panama, Guatemala, Salvador, Costa Rica, Nicaragua, Honduras)

Accord de libre-échange Mexique-Nicaragua

Accord de libre-échange États-Unis - Amérique centrale (Panama, Guatemala, Salvador, Costa Rica, Nicaragua, Honduras)

Accord de libre-échange Amérique centrale (Panama, Guatemala, Salvador, Costa Rica, Nicaragua, Honduras)-Dominicaine

Nicaragua Textiles

Accord de libre-échange Amérique centrale (Panama, Guatemala, Salvador, Costa Rica, Nicaragua, Honduras)-Panama



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2021
En raison de la pandémie COVID, l'EENI a mis en place le télétravail. Veuillez contacter uniquement par e-mail, WhatsApp ou via le formulaire de demande d'informations.
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page