EENI École d'Affaires / Business School
Affaires en Ouganda, Kampala

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires en Ouganda (Kampala). L’économie ougandaise

  1. L’introduction à l’Ouganda Ouganda (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) (Afrique de l’Est)
  2. L’économie ougandaise
    1. Le secteur de la floriculture ougandaise
    2. Les opportunités d’affaires dans le secteur agroalimentaire : la pêche, les fruits, les légumes...
    3. Les technologies de l’information et de la communication en Ouganda
  3. Le commerce international (exportations, importations) ougandais
  4. Étude de cas :
    1. L’Association des exportateurs de fleurs de l’Ouganda
    2. Rosebud
    3. Madhvani
    4. Mehta
    5. Aya
    6. Bidco
    7. Les raffineries de pétrole
  5. L’accès au marché ougandais
  6. Le plan d’affaires pour l’Ouganda

Les buts de l’UE « Le commerce international et les affaires en Ouganda » sont les suivants :

  1. Apprendre à faire des affaires en Ouganda
  2. Évaluer les opportunités d’affaires en Ouganda
  3. Connaitre les accords commerciaux de l’Ouganda
  4. Analyser les relations commerciales (importations, exportations, IDE) de l’Ouganda avec le pays de l’étudiant
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le marché ougandais
  6. Étudier le profil des entreprises ougandaises
L’unité d’enseignement (UE) « Commerce international et affaires en Ouganda » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :
  1. Masters : affaires en Afrique subsaharienne, affaires internationales, commerce international
  2. Doctorats : affaires africains, commerce mondial
  3. Diplôme (DU) : affaires en Afrique de l’Est

Étudiant africain doctorat / master FOAD en affaires internationales

Les documents d’étude en Masters affaires internationales FOAD Online en français ou Doctorats masters affaires en anglais Uganda Étudier master FOAD affaires, portugais Uganda Étudier en espagnol master, doctorat, commerce international Uganda.

  1. Les crédits de l’UE « Les affaires en Ouganda » : 2 ECTS - CECT
  2. La durée de la formation : deux semaines

Exemple de l’UE - Le commerce international et les affaires en Ouganda :
Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD)





Tweter.png Tweet
Envoyer à un ami:

/ Contacter par Whatsapp / Contacter par Skype / Contact par téléphone / / Imprimer cette page /
Retour à la page précédente Retourner

Description de l’UE - le commerce international et les affaires en Ouganda.

Le transport et la logistique en Ouganda
  1. Les ports les plus prochains :
    1. Le port de Mombasa (Kenya)
    2. Le port de Dar es Salam (Tanzanie)
  2. Les corridors de transport transafricains :
    1. Le corridor nord
    2. Le corridor central
    3. Le corridor Lagos-Mombasa

L’accès préférentiel et les accords de libre-échange de l’Ouganda

  1. L’Ouganda appartient à l’espace économique d’Afrique de l’Est
  2. L’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD)
  3. Le Marché commun de l’Afrique australe et orientale (COMESA)
  4. La Communauté est-africaine (EAC)
  5. L’Accord de libre-échange tripartite COMESA-EAC-SADC
  6. La zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC)
  7. Ouganda-Union européenne
    1. Le Système de préférences généralisées (SPG)
    2. Le Partenariat stratégique Afrique-Union européenne (Cotonou)
    3. L’accord de partenariat économique intérim Union européenne-Communauté de l’Afrique de l’Est (en négociation)
  8. Ouganda - États-Unis
    1. La Loi sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA)
    2. L’Accord entre la Communauté est-africaine et les États-Unis
    3. L’Accord-cadre sur le commerce et l’investissement COMESA - États-Unis
  9. L’Initiative du bassin du Nil (NBI)
  10. La Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL)
  11. Le Système de préférences commerciales entre les États membres de l’OCI

Les organisations commerciales et économiques africaines

  1. La Banque africaine de développement (BAD)
  2. La Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA)
  3. L’Agence de développement de l’Union Africaine (AUDA-NEPAD)
    1. Le Programme détaillé de développement de l’agriculture africaine (PDDAA)
  4. L’Union africaine (UA)
    1. La Convention lutte contre la corruption (UA)
  5. Le Nouveau partenariat stratégique Asie-Afrique
  6. Le Partenariat Afrique-Turquie
  7. Le Partenariat Afrique-Corée du Sud
  8. Le Partenariat Afrique-Japon (TICAD)
  9. Le Forum sur la coopération sino-africaine
  10. L’Afrique et les pays du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud)
  11. Le Sommet Afrique-Amérique du Sud (ASA)
  12. Le Forum Afrique du Sud-Inde

La facilitation des échanges

  1. L’Organisation mondiale du commerce (OMC)
    1. L’Accord général sur le commerce des services (AGCS)
    2. L’Accord sur les obstacles techniques au commerce (OTC)
    3. L’Accord sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires (MSF)
    4. L’Accord sur l’inspection avant expédition (PSI)
    5. L’Accord sur les sauvegardes (SG)
    6. L’Accord sur la facilitation des échanges (AFE)
  2. Le Bureau International des Containers et du Transport Intermodal (BIC)
  3. L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI, Convention de Chicago)
  4. L’Organisation mondiale des douanes (OMD)
    1. La Convention de Kyoto révisée (CKR)
  5. La Convention sur le transport de marchandises par mer (Règles de Hambourg, NU)
  6. L’Organisation maritime internationale (IMO)
    1. La Convention internationale sur la sécurité des conteneurs (CSC)
    2. La Convention douanière relative à l’admission temporaire (Convention d’Istanbul) (non membre)
  7. La Convention douanière relative aux conteneurs (CCC, NU) (non membre)

Les organisations islamiques :

  1. La Banque islamique de développement (BID)
  2. La Coopération afro-arabe
  3. La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA)
  4. L’Organisation de la coopération islamique (OCI)
    1. La Chambre islamique de commerce et d’industrie
    2. Le Comité permanent pour la coopération économique et commerciale
    3. Le Centre de recherches statistiques, économiques et sociales et de formation pour les pays islamiques (SESRIC)
    4. Le Centre islamique pour le développement du commerce

Les organisations mondiales :

  1. La Banque mondiale (BM)
  2. Les Nations Unies (NU)
    1. Le Centre du commerce international (CCI INTRACEN)
    2. La Conférence sur le commerce et le développement (CNUCED)
    3. L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI)
    4. La Commission pour le droit commercial international (CNUDCI)
  3. Le Fonds monétaire international (FMI)
  4. ...

La République d’Ouganda

  1. La République d’Ouganda a un emplacement unique au cœur d’Afrique subsaharienne dans la région de l’Afrique de l’Est
  2. L’Ouganda est bordé par le Soudan du Sud, le Kenya, la Tanzanie, le Rwanda et la République démocratique du Congo
  3. Les langues principales d’Ouganda : l’anglais et le swahili
  4. La population ougandaise : 42 millions d’habitants
  5. La superficie ougandaise : 236 040 kilomètres carrés
  6. La capitale ougandaise : Kampala (1,2 million d’habitants)
    1. Kampala, Mbarara, Gulu
  7. Le type de gouvernement : République présidentielle
  8. L’indépendance d’Ouganda : octobre 1962 (Royaume-Uni)
  9. La monnaie d’Ouganda : le shilling ougandais

Plus d’informations sur l’Ouganda au Portail africain de l’EENI Global Business School (École d’Affaires)

Nous croyons en l’Afrique - EENI École d’Affaires

Les religion à Ouganda :

  1. Le christianisme (le catholicisme et le protestantisme).
  2. Les religions traditionnelles africaines

L’Ouganda appartient à l’espace économique d’Afrique de l’Est de la civilisation africaine.

L’économie ougandaise

L’Ouganda est l’un des marchés frontaliers les plus dynamiques de l’Afrique. Ouvert à l’investissement étranger (IDE).

La République d’Ouganda est considérée comme un marché pionnier en Afrique.

  1. La République d’Ouganda est l’une des économies les plus dynamiques (+6 %) et l’un des pays les plus libéraux pour l’investissement direct étranger en Afrique de l’Est
  2. L’économie ougandaise dispose d’un fort potentiel
  3. L’Ouganda est doté d’importantes ressources naturelles, des pluies régulières et des ressources en minéraux.
  4. Le café (l’Ouganda est le deuxième producteur africain) représente le 15 % des exportations ougandaises

Il y a d’importantes opportunités pour les entreprises et l’investissement dans les secteurs suivants :

  1. Les produits de la pêche
  2. Le café
  3. Les fleurs
  4. Les fruits et les légumes
  5. La filière bois

Le Conseil pour la promotion des exportations est une organisation du commerce international ; Il appartient au ministère du tourisme, de l’industrie et du commerce de l’Ouganda.

Corridor Nord Afrique, l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi, le Kenya (Cours transport routier)

Communauté est-africaine (EAC) Afrique

COMESA (marché commun de l’Afrique orientale et australe) le Burundi, les Comores, la République démocratique du Congo, Djibouti, l’Égypte, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya...

Initiative du bassin du Nil : le Burundi, la République démocratique du Congo, l’Égypte, l’Éthiopie, le Kenya, le Rwanda, le Soudan du Sud, le Soudan, la Tanzanie et l’Ouganda

(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2021
En raison de la pandémie COVID, l'EENI a mis en place le télétravail. Veuillez contacter uniquement par e-mail, WhatsApp ou via le formulaire de demande d'informations.
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page