EENI École d'Affaires / Business School

Accord de libre-échange Singapour-Australie


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : l’accord de libre-échange (ALE) Singapour-Australie.

  1. L’introduction à l’accord de libre-échange Singapour-Australie ;
  2. Les règles d’origine de l’accord ;
  3. Le commerce international (exportations, importations) Australie-Singapour.

Exemple :
l’accord de libre-échange (ALE) Singapour-Australie
Accord de libre-échange Singapour-Australie

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

Diplôme FOAD : affaires en Asie du Sud-Est (ASEAN)

Étudiants Cours Master Doctorat, affaires, commerce international

L’UE « L’accord de libre-échange (ALE) Singapour-Australie » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Masters (MIB) : affaires en Asie, affaires et relations internationales.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : affaires asiatiques, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Cours (DU) : affaires marchés de l’ASEAN, Océanie.

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Singapore-Australia Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Australia-Singapur.

Formation online (cours, master, doctorat) : Affaires en Océanie

L’accord (ALE) Singapour-Australie.

L’accord de libre-échange (ALE) entre Singapour et l’Australie est entré en vigueur en 2003.

  1. L’accord doit être révisé tous les ans ;
  2. L’élimination des droits de douane depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange (Singapour-Australie) ;
  3. S’appliquent des dispositions de l’accord sur les droits de propriété intellectuelle ;
  4. Engagement de promouvoir la concurrence loyale ;
  5. Dans l’accord de libre-échange (ALE) entre Singapour et l’Australie les dispositions s’appliquent à tous les produits et à tous les services (les professionnels, les télécommunications, les services financiers, les services aux entreprises et les services de transport).

Les objectifs de l’accord de libre-échange (ALE) Singapour-Australie sont les suivants :

  1. Renforcer le commerce international ;
  2. Libéraliser le commerce de produits et services et instaurer un cadre propice aux investissements directs étrangers ;
  3. Établir un ensemble de règles transparentes applicables au commerce bilatéral et aux investissements directs étrangers (IDE) entre Singapour et l’Australie.

Le commerce international Australie-Singapour.

Singapour est le plus important partenaire commercial et d’investissement direct étranger de l’Australie dans l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).

  1. L’Australie est classée au huitième rang des destinations principales au niveau des exportations de produits de Singapour ;
  2. Les exportations de produits australiens vers Singapour : 4,8 milliards de dollars (le neuvième marché d’exportation) ;
  3. Les importations en provenance Singapour : 10,7 milliards de dollars (la cinquième source) ;
  4. Les services sont un élément-clé du commerce international, les exportations vers Singapour se sont évaluées à 2,6 milliards de dollars (le sixième marché export plus grand) et les importations à 3,5 milliards de dollars.

L’accord de libre-échange (ALE) est un accord entre des pays de la civilisation chrétienne (espace de l’Océanie) et la civilisation sinique - bouddhiste.

Les accords de libre-échange (ALE) de l’Australie : APEC, Forum des îles du Pacifique, Organisation douanière de l’Océanie, IORA, Nouvelle-Zélande, États-Unis, ASEAN, Chili, Inde, Conseil de coopération du Golfe...

Les accords de libre-échange (ALE) de Singapour : ASEAN (zone de libre-échange, communauté économique, Union européenne, Canada), Japon, Nouvelle-Zélande, Corée du Sud, AELE, Inde, Chine, États-Unis, Pérou, Panama, Jordanie...



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page