EENI École d'Affaires & Université Business School
Singapour - Nouvelle-Zélande (accord de libre-échange)

La pandémie mondiale de Coronavirus et les activités de l'EENI - Nous continuons à travailler online.

« Tous ensemble, nous pouvons vaincre le coronavirus. Je reste à la maison »

Programme de l’unité d’enseignement : l’accord de libre-échange (ALE) Singapour - Nouvelle-Zélande, cours.

  1. L’introduction à l’accord de libre-échange (ALE) Singapour-Nouvelle-Zélande
  2. Le partenariat économique plus étroit entre la Nouvelle-Zélande et Singapour
  3. Les avantages pour les exportateurs
  4. Les règles d’origine
  5. Le commerce international de marchandises, services et investissements entre Singapour et la Nouvelle-Zélande
Cours Master Doctorats, École d’Affaires EENI

L’unité d’enseignement « L’accord de libre-échange Singapour - Nouvelle-Zélande (ALE) » fait partie des programmes suivants de formations ouvertes et à distance (FOAD Online) proposés par l’EENI Global Business School (École d'Affaires) :
  1. Masters : affaires internationales, commerce international, Asie, relations économiques
  2. Doctorats : affaires asiatiques, commerce mondial
  3. Cours (DU) : affaires marchés de l’ASEAN, Océanie

Étudiant maghrébin master / doctorat FOAD Online

Les documents d’étude en Masters affaires FOAD Online en français Doctorats masters affaires en anglais New Zealand Étudier en espagnol master, doctorat FOAD Nueva Zelanda-Singapur.

Exemple de l’unité d’enseignement : Singapour - Nouvelle-Zélande (accord de libre-échange)
Cours : Accord de libre-échange Singapour - Nouvelle-Zélande





Tweter.png Tweet 
Envoyer à un ami:

/ Contacter par Whatsapp / Contacter par Skype / Contact par téléphone / / Imprimer cette page /
Retour à la page précédente Retourner

Description de l’unité d’enseignement - l’accord de libre-échange (ALE) Singapour - Nouvelle-Zélande.

L’accord sur le partenariat économique plus étroit entre la Nouvelle-Zélande et Singapour est entré en vigueur en 2001. Il est l’un des accords de commerce bilatéraux les plus ambitieux de la Nouvelle-Zélande.

Le Partenariat économique plus étroit entre la Nouvelle-Zélande et la République de Singapour s’applique à :

  1. Le commerce international de produits (toutes les lignes tarifaires) et services
  2. Les mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS)
  3. L’investissement direct à l’étranger (IDE)
  4. Les obstacles techniques au commerce
  5. Les droits de propriété intellectuelle
  6. Les principes de concurrence et
  7. L’accès aux marchés publics internationaux

Le commerce international entre la République de Singapour et la Nouvelle-Zélande continue d’augmenter ($ NZ 2,8 milliards).

  1. La balance commerciale est fortement en faveur à la République de Singapour, les importations de la Nouvelle-Zélande en provenance de la République de Singapour s’élevant à 1 914 milliards de dollars de la Nouvelle-Zélande
  2. Sur la même période, les exportations de la Nouvelle-Zélande vers la République de Singapour totalisaient $ NZ 690 millions
  3. La République de Singapour est une importante source d’investissement direct étranger pour la Nouvelle-Zélande, avec un stock d’investissement direct étranger de 1 636 milliards de dollars de la Nouvelle-Zélande

L’accord de libre-échange (ALE) Singapour - Nouvelle-Zélande est un accord entre la civilisation sinique-bouddhiste et la Civilisation chrétienne (espace économique d’Océanie).

  1. Les accords de libre-échange (ALE) de Singapour : ASEAN (zone de libre-échange, communauté économique, Union européenne, Canada), Accord stratégique transpacifique, APEC, IORA, Japon, Australie, Corée du Sud, AELE, Inde, Chine, États-Unis, Pérou, Panama, Jordanie...
  2. Les accords de libre-échange de la Nouvelle-Zélande

    La pandémie mondiale de Coronavirus et les activités de l'EENI - Nous continuons à travailler online.

    (c) EENI Global Business School (École d'Affaires)
    « Tous ensemble, nous pouvons vaincre le coronavirus. Je reste à la maison »
    Enseignement supérieur pour tous à des prix abordables
    Nous n’utilisons pas de cookies
    Remonter en haut de la page