EENI École d'Affaires / Business School

Pourquoi étudier Taoïsme, confucianisme et affaires ?


Partager la page par Twitter

Pourquoi étudier Taoïsme, confucianisme, éthique et affaires ? (Cours / Master / Doctorat).

Formation online : Confucianisme, taoïsme et affaires

Doctorats, masters et cours connexes proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Cours religions et affaires : confucianisme, taoïsme et affaires, Chine.

Doctorat (DIB) : éthique mondiale, religions et affaires, affaires asiatiques.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Masters (MIB) : religions et affaires, affaires internationales, Asie.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Étudiants Cours Master Doctorat, affaires, commerce international

Pourquoi étudier le cours « Taoïsme, éthique et affaires » ?.

Ce Diplôme s’adresse principalement aux cadres et aux entreprises souhaitant faire des affaires en Chine (pays du BRICS, le plus grand marché du monde), un marché où l’influence du confucianisme et du taoïsme (ainsi que du bouddhisme) est fondamentale.

Exemple :
Chang Yung-fa (Taiwan, homme d’affaires taïwanais) religion I-Kuan Tao IKT (éléments du taoïsme, du confucianisme et du bouddhisme)

Le taoïsme et le confucianisme, le Yin et le Yang, la responsabilité et la liberté, représentent les deux pôles de la société chinoise, comme le Yin et le Yang, le confucianisme n’existerait pas sans le taoïsme, et vice versa.

Ces deux traditions de sagesse, ainsi que le bouddhisme et le chamanisme, font partie de la civilisation sinique et de toute sa zone d’influence : l’espace économique sinique.

Note : l’analyse du bouddhisme n’est pas faite dans ce cours, mais dans le cours sur le bouddhisme.

Connaître les piliers de l’éthique confucéenne et de l’étiques taoïste sera essentiel pour comprendre leur influence dans les affaires, la culture et même entre les relations entre les pays de l’espace économique sinique, comme avec les relations avec d’autres espaces économiques.

Le GUANXI, fondé sur le confucianisme, est fondamental pour comprendre l’importance des relations personnelles en Chine.

Exemple :
Éthique confucéenne

Formation online (cours, master, doctorat) : Religions, éthique et affaires internationales

Les multinationales chinoises (HAIER, COSCO, Galanz, Huawei, Chint ...) sont devenues des acteurs incontournables de l’économie mondiale, présentes sur les cinq continents et contrôlant d’importantes entreprises du monde entier.

70 % des jouets dans le monde, 40 % des micro-ondes, 20 % des réfrigérateurs, 25 % des machines à laver ou 30 % des climatiseurs sont fabriqués par des sociétés chinoises.

Les 53 000 usines situées dans la zone économique du delta de la rivière des Perles constituent la plus grande région exportatrice et importatrice de la Chine, grâce à l’accord de partenariat économique plus étroit (CEPA) avec Hong Kong.

Afin de mieux comprendre l’idiosyncrasie des entreprises chinoises, le profil de plusieurs entreprises et entrepreneurs chinois sera analysé, en étudiant l’influence du confucianisme et du taoïsme sur leur stratégie et leurs politiques de responsabilité sociale.

Les profils de Zhang Ruimin (président du groupe Haier, Confucian) ou de Chang Yung-fa (directeur d’Evergreen, Taiwan) pratiquant la religion I-Kuan Tao (avec des éléments de taoïsme, de confucianisme et de bouddhisme) seront analysées.

Exemple :
Zhang Ruimin, homme d’affaires confucéen, l’essence de la mondialisation est la localisation (Chine, Master, Cours)

Ce cours est également recommandé à toute personne souhaitant faire des affaires avec des entreprises chinoises du monde ou qui souhaitent travailler dans une entreprise d’origine chinoise.

Exemple :
Taoïsme Wu Wei

Le cours s’adresse également à tous ceux qui souhaitent faire des affaires dans les marchés de l’espace économique sinique : la Chine, la Corée du Sud, Hong Kong, le Japon, Macao, Singapour, Taïwan et le Vietnam.

Religions, civilisations et intégration économique (cours, master, doctorat)

Les organisations économiques et les accords de libre-échange entre les pays de l’espace économique sinique seront également analysés.

  1. Les accords de libre-échange intra-siniques : Chine-Singapour, Corée du Sud-Singapour, Japon-Singapour ;
  2. Les relations avec l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) : les accords Chine-ASEAN, ASEAN-Japon, ASEAN-Corée du Sud.

Exemple :
Accord de libre-échange Chine-Singapour

Ainsi que les interactions avec d’autres espaces économiques :

Exemple :
Coopération économique du Mékong (Cambodge, Laos, Thaïlande...) ASEAN

  1. Les organisations économiques : Forum de la coopération économique de la zone Asie-Pacifique (APEC), l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP), l’Organisation pour la Coopération des Chemins de Fer, la Stratégie de coopération économique du Mékong (ACMECS), la Sous-région du Grand Mékong, l’Accord commercial Asie-Pacifique (APTA) ;
  2. Les accords de libre-échange :
    1. La Chine a des accords commerciaux avec l’Union européenne, la Nouvelle-Zélande, le Pakistan, le Chili, le Pérou, le Costa Rica, Communauté andine.. ;
    2. La Corée du Sud a des accords commerciaux avec l’Inde, e Pérou, le Chili, l’Union européenne, l’Association européenne de libre-échange (AELE), les États-Unis.. ;
    3. Le Japon a des accords commerciaux avec le Mexique, le Chili, le Pérou.. ;
    4. Singapour a des accords commerciaux avec l’Inde, le Pérou, le Panama, les États-Unis, les États de l’AELE, la Jordanie, l’Australie, la Nouvelle-Zélande.. ;
    5. Taiwan a des accords commerciaux avec le Guatemala, le Panama, le Nicaragua, Honduras-Salvador...

Exemple :
Accord de libre-échange Union européenne (France, Belgique...)-Corée du Sud

il sera analysé également la très forte influence de la Chine en Afrique (la sinisation de l’Afrique, le contrôle des matières premières) et l’importance croissant de la Corée et du Japon sur le continent africain.

La forte influence de la Chine en Afrique (la sinisation de l’Afrique, le contrôle des matières premières) et le poids croissant de la Corée et du Japon sur le continent africain seront également analysés.

  1. Le Forum Afrique-Chine : un outil politique et commercial essentiel pour la sinisation de l’Afrique ;
  2. L’Afrique et les pays du BRICS (la Chine est l’un des pays du BRICS) ;
  3. Le Partenariat Corée du Sud-Afrique ;
  4. La Conférence internationale de Tokyo sur le développement africain (Japon).

Exemple :
Forum sur la coopération sino-africaine, Commerce international sino-africain (Master Doctorat Afrique Chine)

Exemple :
Afrique-Japon (Conférence internationale de Tokyo sur le développement africain)

Pourquoi étudier religions et affaires internationales ?

Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Chinese Religions Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Religiones de China Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Religiões da China.



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page