Union européenne-ASEAN (accord)

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de la sous-unité d’enseignement : l’Union européenne et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN)

  1. Les relations de dialogue Union européenne-Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN / ANASE)
  2. L’Initiative commerciale transrégionale ASEAN-Union européenne
  3. L’accord d’association Union européenne-ASEAN
  4. Le profil économique des pays de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est)
  5. Le commerce international Union européenne-ASEAN
  6. Le futur accord commercial ASEAN-Union européenne
La sous-unité d’enseignement « L’accord Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN)-Union européenne » fait partie :
  1. Doctorats à distance : Europe, Asie
  2. Masters : affaires internationales, Asie, pays musulmans, marchés émergents, relations économiques, Union européenne, Pacifique
  3. Diplôme : marchés ASEAN
  4. Cours : relations internationales de l’UE

Les outils d’étude en Français ou Anglais EU ASEAN Espagnol ASEAN UE.

Exemple de la sous-unité d’enseignement - L’Union européenne et l’ASEAN :
Accord de libre-échange Union européenne-ASEAN

Description de la sous-unité d’enseignement : Union européenne-ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) :

En 2007, l’Union européenne (UE) avait lancé des négociations en vue de la terminaison d’un accord de libre-échange (ALE) interrégional avec les pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) : l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande, le Brunei Darussalam, le Vietnam, le Laos, le Myanmar et la Cambodge.

Avec un commerce international proche à 55 milliards d’euros, Singapour est le plus grand partenaire de l’Union européenne parmi les pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN). La porte reste néanmoins ouverte à d’autres pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est qui souhaiteraient négocier un accord global de libre-échange avec l’Union européenne (UE).

Les accords de libre-échange (ALE) envisagés devraient conduire à une diminution et a une abolition des obstacles tarifaires et non tarifaires qui obstruent le commerce extérieur et les investissements directs étrangers (IDE) sur beaucoup des économies de l’ASEAN.

Après les États-Unis et la République populaire de Chine, les pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) sont le troisième le plus grand partenaire de l’Union européenne (UE).

Le commerce international Union européenne-ASEAN

  1. Le commerce international de produits et de services entre l’Union européenne et l’ASEAN a connu une croissance moyenne supérieure à 25 % (175 milliards d’euros)
  2. Parmi les pays de l’ASEAN, Singapour et la Malaisie sont les principaux partenaires commerciaux de l’Union européenne (UE), tant pour les importations que pour les exportations : Singapour et la Malaisie représentent 60 % des exportations de l’Union européenne vers l’ASEAN et 50 % des importations en provenance de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est)
  3. Les machines (électriques, industrielles) et les équipements du transport constituaient les produits les plus exportés et importés
  4. L’Allemagne, la France et le Royaume-Uni représentaient 55 % de la valeur totale des exportations de l’Union européenne vers les pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est
  5. L’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni étaient les plus grands importateurs des pays de l’ASEAN avec 58 % de l’ensemble des importations

Accord Union européenne-ASEAN



Université U-EENI