EENI École d'Affaires / Business School

Singapour-AELE (accord de libre-échange)



Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

L’accord de libre-échange Singapour et l’Association européenne de libre-échange (AELE)

  1. L’introduction à l’accord de libre-échange Singapour-Association européenne de libre-échange (AELE)
  2. Le commerce international de marchandises, services et investissements
  3. Les règles et le certificat d’origine

Exemple : l’accord (ALE) Singapour-Association européenne de libre-échange
Accord Singapour-Association européenne de libre-échange (AELE)

Étudiants France Belquique, Master / Doctorat, affaires

L’UE « L’accord de libre-échange (ALE) Singapour-Association européenne de libre-échange » fait partie des programmes FOAD proposés par l’EENI Global Business School :

Master en affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires

Doctorat en commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Suisse (Master affaires commerce international) Masters adaptés aux étudiants suisses.

Affaires dans les pays de l’AELE

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique) ou Formation affaires et commerce international en anglais Singapore-EFTA Étudier en espagnol master commerce international et affaires AELC-Singapur.

Accès préférentiel / Accords commerciaux

Singapour et l’Association européenne de libre-échange (accord de libre-échange).

L’accord de libre-échange entre les États de l’Association européenne de libre-échange (l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse) et la République de Singapour (Asie du Sud-Est) est entré en vigueur en 2003.

L’accord de libre-échange Singapour-Association européenne de libre-échange s’applique à :

  1. Le commerce de services
  2. Les services financiers
  3. Les télécommunications
  4. Le traitement national
  5. L’accès aux marchés internationaux

Les objectifs de l’accord de libre-échange sont les suivants :

  1. Parvenir à la libéralisation du commerce international de produits et des marchés publics
  2. Promouvoir la concurrence sur le commerce international de produits et de services
  3. Accroitre les investissements directs étrangers
  4. Garantir la protection des droits de
  5. L’élimination des obstacles techniques au commerce (OTC) bilatéral et à l’investissement direct étranger

L’accord de libre-échange entre Singapour et les pays de l’AELE est un accord entre la civilisation chrétienne (espace économique européen) et la civilisation sinique-bouddhiste.

Les accords de l’AELE : l’Égypte, le Maroc, la Tunisie, SACU, l’Albanie, le CCG, la Jordanie, le Liban, le Canada, la Colombie, le Chili, le Mexique, le Pérou, l’Amérique centrale...



(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité