EENI École d'Affaires / Business School

Accord Union européenne-ASEAN


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

L’Accord d’association entre l’Union européenne et l’Association des nations de l’ASEAN

  1. Les relations de dialogue Union européenne-Association des nations de l’Asie du Sud-Est
  2. L’Initiative commerciale transrégionale ASEAN-UE
  3. L’accord d’association UE-ASEAN
  4. Le profil économique des pays de l’ASEAN
  5. Le commerce international UE-ASEAN
  6. Le futur accord commercial ASEAN-UE

Exemple : l’accord d’association UE-ASEAN :
Accord de libre-échange UE-Association des nations de l'Asie du Sud-est (ASEAN)

Étudiants Europe France Belquique, Master / Doctorat, affaires

L’UE « L’accord ASEAN-UE » fait partie des programmes FOAD proposés par l’EENI Global Business School :

Doctorat en commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Master en affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires

Relations internationales de l’UE

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais ASEAN-EU Étudier en espagnol master commerce international et affaires UE-ASEAN.

Affaires en Asie du Sud-Est (ASEAN)

Adaptation des masters aux étudiants de la France (Affaires, Commerce International) France, la Belgique (Affaires, Commerce International) Belgique et le Luxembourg (Affaires, Commerce International) Luxembourg.

Après les États-Unis et la Chine, les pays de l’ASEAN sont le troisième le plus grand partenaire de l’UE.

Accès préférentiel / Accords commerciaux

L’accord d’association UE-ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est).

En 2007, l’UE avait lancé des négociations en vue de la terminaison d’un accord de libre-échange (ALE) interrégional avec les pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) : l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande, le Brunei, le Vietnam, le Laos, le Myanmar et la Cambodge.

Singapour est le plus grand partenaire de l’UE parmi les pays de l’ASEAN. La porte reste néanmoins ouverte à d’autres pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est qui souhaiteraient négocier un accord global de libre-échange avec l’UE.

Les accords envisagés devraient conduire à une diminution et a une abolition des obstacles tarifaires et non tarifaires qui obstruent le commerce extérieur et les investissements directs étrangers sur beaucoup des économies de l’ASEAN.

Le commerce international UE-ASEAN.

  1. Le commerce international de produits et de services entre l’UE et l’ASEAN a connu une croissance moyenne supérieure à 25 % (175 milliards d’euros)
  2. Parmi les pays de l’ASEAN, Singapour et la Malaisie sont les principaux partenaires commerciaux de l’UE, tant pour les importations que pour les exportations : Singapour et la Malaisie représentent 60 % des exportations de l’UE vers l’ASEAN et 50 % des importations en provenance de l’ASEAN
  3. Les machines (électriques, industrielles) et les équipements de transport constituaient les produits les plus exportés et importés
  4. L’Allemagne, la France et le Royaume-Uni représentaient 55 % de la valeur totale des exportations de l’UE vers les pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est
  5. L’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni étaient les plus grands importateurs des pays de l’ASEAN avec 58 % de l’ensemble des importations

Les accords de l’UE



(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité