EENI École d'Affaires / Business School

Brésil - commerce international et investissement


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

Principaux partenaires commerciaux du Brésil. Procédures pour investir

  1. Le commerce international brésilien
  2. Les principaux partenaires commerciaux du Brésil (Amérique du Sud)
  3. L’investissement direct étranger au Brésil
  4. L’évolution historique de l’investissement direct étranger au Brésil
  5. Les flux par secteurs et pays d’origine
  6. Les procédures pour investir au Brésil
  7. Les associations publiques privées (PPP)
  8. La structure fiscale au Brésil
  9. L’Afrique et les pays du BRICS (Brésil)

Étudiant Master / Doctorat FOAD en Affaires internationales

L’UE « Le commerce et l’investissement IDE du Brésil » fait partie des programmes FOAD proposés par l’EENI Global Business School :

Master en affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires

Doctorat en commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB)

Langues : Masters affaires internationales, français (Afrique) + Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Brazil Étudier en espagnol master commerce international et affaires Brasil Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Brasil.

Le Brésil : économie brésilienne, douanes du Brésil, Antoine Moraes, Jean Marinho, Safra, Espírito Santo, Minas Gerais, Rio de Janeiro, São Paulo, Paraná, Santa Catarina, Rio Grande do Sul, Bahia, Nord du Brésil...

Affaires au Brésil

Exemple : le commerce international et l’investissement direct étranger du Brésil
Brésil Commerce international

  1. Le Brésil fut le 20e importateur mondial représentant 1,3 % de l’ensemble des importations mondiales ; et le 25e exportateur mondial
  2. Le commerce international brésilien a enregistré un record 223,6 milliards de dollars, avec une croissance de 30,1 %
  3. Les exportations : 118,3 milliards de dollars
  4. Les importations de 105,3 milliards de dollars
  5. Les exportations ont progressé un 31,6 % et les importations un 28,5 %. Ces croissances significatives indiquent la solidité d’une progressive insertion brésilienne vers le commerce international
  6. Selon les données du ministère de développement, industrie et commerce international du Brésil, la Chine est devenue la principale destination des exportations brésiliennes (par-devant les États-Unis), - 15,3 % du total exporté par le Brésil-, ce qui représente une augmentation de 46,6 % par rapport à l’année précédente
  7. Le deuxième partenaire commercial du Brésil sont les États-Unis, avec 9,6 %, suivie de l’Argentine (9,2 % du total exporté par le Brésil cette année)
  8. Derrière ces trois pays se trouvent les Pays-Bas, l’Allemagne, le Japon, le Royaume-Uni et le Chili
  9. Par des blocs ou des zones géographiques, le principal client du Brésil, a été l’Asie avec 27,9 % (exclu Moyen-Orient), suivi de l’UE, avec 21,4 % des exportations totales
  10. Le MERCOSUR a été la destination de seulement 11,32 % du total exporté par le Brésil
  11. Le troisième lieu l’occupe Association latino-américaine d’intégration (ALADI) avec 12,6 % du total
  12. Les importations de matières premières et biens intermèdes représentent 45,4 % des importations totales et des importations de produits de capitale : 21,6 %, en démontrant que les importations brésiliennes sont fortement liées à l’investissement productif
  13. Les importations de produits de consommation représentent 17,3 % et des combustibles et de lubrifiants, 15,6 %
  14. La catégorie de combustibles et de lubrifiants a enregistré a plus grande augmentation (39,2 %), suivie des produits de consommation (+31,1 %), les biens de capital (+27,5 %) et les biens intermèdes (+24,8 %)
  15. Les États-Unis sont le premier fournisseur, ce qui représente 15 % du total importé par le Brésil suivi de la Chine (14,1 %) et l’Argentine (7,9 %)
  16. Les autres fournisseurs importants du Brésil sont l’Allemagne, le Japon et le Nigeria ou la Corée du Sud


(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité