EENI École d'Affaires / Business School

Organisation du fleuve Sénégal


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE)

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS). Guinée, Mali, Mauritanie

  1. L’introduction à l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) - Afrique de l’Ouest
  2. Le profil économique du fleuve Sénégal : la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal
  3. La charte des eaux du fleuve Sénégal
  4. Le code international de navigation
  5. Le cadre institutionnel de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal
  6. L’histoire de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal

Les objectifs de l’UE « l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal » sont :

  1. Comprendre les objectifs et les programmes de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal
  2. Analyser le profil économique du fleuve Sénégal

Étudiant africaine (cours, master, doctorat) en affaires internationales

Intégration régionale en Afrique

Adaptation des masters pour les étudiants des pays membres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal : la Guinée (Affaires, Commerce International) Guinée, le Mali (Affaires, Commerce International) Mali, la Mauritanie (Affaires, Commerce International) Mauritanie, et le Sénégal (Affaires, Commerce International) Sénégal.

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal.

Les pays membres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal sont la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal.

Exemple : l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal
Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal, la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal

  1. L’objectif de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal est la gestion intégrée et concertée des ressources en eau du fleuve Sénégal
  2. Les objectifs sectoriels : l’hydroélectricité, la navigation, l’eau potable, l’assainissement, le transport, l’exploitation minière, l’industrie.
  3. Le haut-commissaire de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal : Kabiné Komara
  4. La superficie du bassin du fleuve Sénégal (Afrique) : 289 000 km²
  5. Les régions : le Haut Bassin, la vallée et le Delta
  6. Les activités économiques : l’agriculture, l’élevage, la pêche, les mines, l’industrie.
  7. La religion : l’islam
  8. La langue principale de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal : le français et l’arabe
  9. Le port principal : le port de Dakar

Les accords de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal :

  1. Le système intégré de transport multimodal
  2. Le Code international de navigation

Les entreprises de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal :

  1. La société de gestion de l’énergie de Manantali
  2. La société de gestion et d’exploitation du Barrage de Diama
  3. La société de gestion et d’exploitation de la Navigation

Plus d’informations sur le fleuve Sénégal au Portail d’affaires africains de l’EENI.

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal appartient à l’espace économique d’Afrique de l’Ouest de la civilisation africaine.

Les corridors :

  1. L’autoroute trans-sahélienne
  2. Le corridor Dakar-Lagos
  3. Le corridor Le Caire-Dakar

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains


(c) EENI Global Business School 1995-2024
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page

La connaissance conduit à l'unité comme l'ignorance mène à la diversité