Accord Chili-Association européenne de libre-échange (cours)

École d’Affaires EENI & Université HA



Programme de l’unité d’enseignement FOAD - L’accord de libre-échange (ALE) Chili-Association européenne de libre-échange (AELE)

  1. L’introduction à l’accord de libre-échange Chili-Association européenne de libre-échange
  2. Les avantages de l’accord de libre-échange (ALE)
  3. Les règles d’origine
  4. Le commerce international de produits Chili-États de l’Association européenne de libre-échange
  5. Flux d’investissement Chili-pays de l’AELE

L’unité d’enseignement FOAD « L’accord Chili-Association européenne de libre-échange » fait partie des programmes suivants de formations ouvertes et à distance (FOAD) de l’École d’Affaires EENI & Université HA :
  1. Masters : affaires internationales, commerce international, Europe, Amérique, relations économiques
  2. Doctorat : Europe, Amérique, commerce mondial
  3. Cours (Diplôme d’Université) : pays de l’AELE, Amérique du Sud

Les documents d’étude en Masters affaires FOAD en français Doctorats masters affaires en anglais EFTA-Chile Étudier en espagnol master, doctorat FOAD Chile-AELC Étudier master FOAD affaires, portugais Chile.

Étudiants Master / Doctorat commerce international

Erik Bruzzone, enseignant de l’École d’Affaires EENI & Université HA (Chili)

Erik Bruzzone, Chili (Enseignant École d’Affaires EENI & Université HA)

Exemple de l’unité d’enseignement FOAD : l’accord de libre-échange (ALE) Chili-AELE
Cours : Accord de libre-échange Chili-AELE





Tweter.png Tweet 
Envoyer à un ami:

/ Contacter par Whatsapp / Contacter par Skype / Contact par téléphone / / Imprimer cette page /
Retour à la page précédente Retourner

Description de l’unité d’enseignement FOAD : l’accord de libre-échange Chili-Association européenne de libre-échange (AELE).

L’accord de libre-échange Chili-Association européenne de libre-échange (AELE) est entré en vigueur en 2004.

La libéralisation du commerce international est imminente pour les pays de l’Association européenne de libre-échange et la période transitoire était de six ans pour le Chili (2010).

  1. L’accord de libre-échange (ALE) Chili-Association européenne de libre-échange (l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse) s’applique au commerce international de produits industriels, des produits de la pêche et des produits agricoles d’exportation transformés
  2. Les produits agricoles d’exportation sont couverts par trois « accords bilatéraux complémentaires »
  3. L’accord de libre-échange Chili-Association européenne de libre-échange prévoirait l’admission en franchise de droits de 90 % des importations originaires des membres de l’Association européenne de libre-échange (AELE)

L’accord de libre-échange Chili-Association européenne de libre-échange contient aussi des dispositions sûr :

  1. L’accès aux marchés publics internationaux
  2. L’investissement direct étranger (IDE)
  3. Le commerce de services
  4. Les mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS)
  5. Les règlements techniques et
  6. Le règlement des différends

Les objectifs de l’accord de libre-échange Chili-Association européenne de libre-échange sont les suivants :

  1. Accomplir la libéralisation progressive et réciproque du commerce international de produits
  2. Accomplir la libéralisation du commerce international de services
  3. Ouvrir l’accès aux marchés publics internationaux
  4. Promouvoir des conditions de concurrence loyale dans la zone de libre-échange
  5. Augmenter les possibilités d’investissement direct étranger (IDE) dans la zone de libre-échange
  6. Fournir une protection aux droits de propriété intellectuelle

Le commerce international Association européenne de libre-échange - Chili :

  1. Les exportations de produits des États de l’Association européenne de libre-échange vers le Chili : 287 millions de dollars
  2. Les importations de produits AELE en provenant du Chili : 162 millions de dollars

Le Chili est membre de l’espace économique latino-américain de la civilisation chrétienne occidentale et les pays de l’AELE de l’espace économique européen.



(c) École d’Affaires EENI & Université HA (Nous n’utilisons pas de cookies)