EENI École d'Affaires / Business School

Affaires au Chili, Santiago



Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : le commerce international et les affaires au Chili - Santiago. L’économie chilienne.

  1. L’introduction au Chili (Amérique du Sud) ;
  2. L’économie chilienne
    1. Le profil économique des régions du Chili.
  3. Le commerce international (exportations, importations) chilien ;
  4. Les affaires à Santiago ;
  5. L’investissement direct étranger (IDE) ;
  6. Étude de cas : le groupe Cencosud ;
  7. L’accès au marché chilien ;
  8. Le plan d’affaires pour le Chili.

Les objectifs de l’UE « le commerce international et les affaires au Chili » sont les suivants :

  1. Apprendre à faire des affaires au Chili ;
  2. Évaluer les opportunités d’affaires au Chili ;
  3. Analyser les relations commerciales (importations, exportations, IDE) du Chili avec le pays de l’étudiant ;
  4. Connaitre les accords de libre-échange (ALE) du Chili ;
  5. Apprendre à élaborer un plan d’affaires pour le Chili ;
  6. Étudier le profil des entreprises chiliennes.

Exemple :
les affaires au Chili
Cours Master : commerce international et affaires au Chili

Formation online (cours, master, doctorat) : Affaires en Amérique du Sud

Étudiants Master / Doctorat, affaires, commerce international

L’UE « Commerce international et affaires au Chili » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Masters (MIB) : affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : affaires américains, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Chile Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Chile Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Chile.

  1. Crédits de l’UE « Le commerce international et les affaires au Chili » : 2
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : deux semaines.

Le commerce international et les affaires au Chili.

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

L’accès préférentiel et les accords de libre-échange du Chili.

  1. Le Chili et l’espace économique latino-américain ;
  2. La Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC) ;
  3. L’Association latino-américaine d’intégration (ALADI) ;
  4. L’Union des nations sud-américaines (UNASUR) ;
  5. Le Système économique latino-américain (SELA) ;
  6. L’Alliance du Pacifique ;
  7. L’Accord de libre-échange Union européenne-Chili ;
  8. L’accord de libre-échange Pérou-Chili ;
  9. L’accord de libre-échange Chili-Canada ;
  10. L’accord de libre-échange Chili-Chine ;
  11. L’accord de libre-échange Australie-Chili ;
  12. L’accord de libre-échange Chili-Mexique ;
  13. L’accord de libre-échange Corée du Sud-Chili ;
  14. L’accord de libre-échange Panama-Chili ;
  15. L’accord de libre-échange Chili-Colombie ;
  16. L’accord de libre-échange Turquie-Chili ;
  17. L’accord de libre-échange et d'intégration économique du Royaume-Uni - Chili ;
  18. L’accord de libre-échange États-Unis-Chili ;
  19. L’accord de libre-échange Chili-Indonésie ;
  20. L’accord de libre-échange Chili-Thaïlande ;
  21. L’accord de libre-échange Chili-Nicaragua ;
  22. L’accord de libre-échange Chili-Honduras ;
  23. L’accord de libre-échange Chili-Guatemala ;
  24. L’accord de libre-échange Chili-Costa Rica ;
  25. L’accord de libre-échange Chili-Le Salvador ;
  26. L’accord de libre-échange Chili-Malaisie ;
  27. L’accord de libre-échange Chili-Vietnam ;
  28. L’Association européenne de libre-échange (AELE)-Chili ;
  29. L’accord de partenariat économique stratégique Chili-Japon ;
  30. L’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) ;
  31. Le Système global de préférences commerciales entre pays en développement (SGPC) ;
  32. Le Protocole concernant les négociations commerciales (PTN) ;
  33. L’accord de libre-échange (ALE) Chili-Hong Kong Chine ;
  34. Les accords de libre-échange (ALE) du Chili : Inde, Équateur, Amérique centrale ;
  35. Le MERCOSUR (associé)
    1. Chili-MERCOSUR.
  36. L’Association des États de la Caraïbe (AEC) - pays observateur ;
  37. Le Système d’intégration centraméricain (SICA) - pays observateur.

Exemple :
Accords ALE du Chili

Formation online (cours, master, doctorat) : Programmes de Facilitation des échanges (commerce international). Accord AFC

Formation online (cours, master, doctorat) : Intégration latino-américaine

Les organisations commerciales et économiques américaines :

  1. La Communauté d’États latino-américains et caraïbes (CELAC) ;
  2. La Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) ;
  3. Le Forum de coopération Amérique latine-Asie de l’Est (FEALAC) ;
  4. Le Sommet Afrique-Amérique du Sud (ASA) ;
  5. Le Sommet Amérique du Sud-pays arabes (ASPA) ;
  6. La Banque interaméricaine de développement (BID) ;
  7. L’Organisation des États Américains (OEA).

Formation online (cours, master, doctorat) : Mondialisation et organisations

Les organisations mondiales :

  1. La Banque mondiale (BM) ;
  2. L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) ;
  3. Les Nations Unies (NU)
    1. Le Centre du commerce international (CCI INTRACEN) ;
    2. La Conférence sur le commerce et le développement (CNUCED) ;
    3. L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) ;
    4. La Commission pour le droit commercial international (CNUDCI).
  4. Le Fonds monétaire international (FMI) ;
  5. Le Conseil de coopération économique du Pacifique (PEEC) ;
  6. La Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) - pays observateur.

Exemple :
Alliance du Pacifique (le Chili, la Colombie, le Mexique, le Pérou)

La République du Chili.

  1. Le Chili a des frontières avec le Pérou (160 kilomètres, ligne de l’Entente), l’Argentine et la Bolivie ;
  2. Le Chili a une population de 17 094 275 d’habitants ;
  3. La superficie du Chili est de 756 102 kilomètres carrés ;
  4. La capitale chilienne : Santiago du Chili ;
  5. La langue officielle du Chili : l’espagnol ;
  6. La monnaie chilienne : le Peso ;
  7. Le Chili obtient l’indépendance de l’Espagne en 1810 ;
  8. L’abolition de l’esclavage au Chili : 1823.

La religion (Chili) : le christianisme (le catholicisme et le protestantisme), 15 millions.

  1. Le Chili a 2 millions de méthodistes.

Le Chili appartient à l’espace économique latino-américain de la civilisation chrétienne occidentale.

Exemple :
APEC Coopération économique pour l’Asie-Pacifique

L’économie chilienne.

  1. Le Chili (Amérique) s’est transformé en un leader régional, étant donné sa stabilité démocratique qui garantit un environnement sûr pour faire des affaires et pour les investissements (IDE) ;
  2. L’économie chilienne est reconnue par sa trajectoire de croissance soutenue. Entre 1990 et 2008, elle s’est développée à un taux annuel de 5.79 %, ce qui la place parmi les trente économies les plus dynamiques au monde, en utilisant comme base les chiffres du Fonds monétaire international (FMI) ;
  3. Selon le Forum économique mondial, le Chili a occupé le premier lieu en Amérique latine parmi les pays les plus compétitifs en technologies de l’information et de la communication (TIC) ;
  4. Selon le « Business environnement » élaboré par l’« Economist Intelligence Unit », le Chili est l’une des quinze pays les plus attrayants pour faire des affaires et pour investir dans les années à venir, avec 7.69 points d’un total de 10 ;
  5. Dans l’Indice de compétitivité globale publié par le Forum économique mondial, le Chili a occupé la 28e place dans la classification générale entre 134 économies, en plaçant devant l’Espagne (29) ou la République tchèque (33), entre autres ;
  6. Pendant les dernières quinze années, le secteur tertiaire a produit plus de la moitié du produit intérieur brut du Chili. Le secteur dans sa totalité a représenté 43,5 % du PIB ;
  7. Le Chili est l’un des pays du monde avec le plus bas risque ;
  8. L’Indice de perception de la corruption de la République du Chili : 6,9 (Transparence International) ;
  9. Le Chili occupe le troisième rang parmi les dix pays d’Amérique latine et des Caraïbes plus réussies à attirer des investissements directs étrangers (CNUCED) ;
  10. Les systèmes de télécommunications chiliens modernes, le secteur bancaire, la bonne infrastructure publique, les services de haute qualité et l’accessibilité des travailleurs qualifiés sont les principaux facteurs pour attirer les investissements directs étrangers ;
  11. Le PIB chilien : 257 968 millions de dollars :
    1. Le secteur primaire : 3,6 % ;
    2. Le secteur secondaire : 36 % ;
    3. Le secteur tertiaire : 60,4 %.
  12. La croissance du PIB : 1,9 %. Prévisions : 2,5 % (dépenses publiques et secteur extérieur) ;
  13. Depuis 1990, le gouvernement du Chili a mis en œuvre des politiques publiques pour promouvoir et consolider les affaires, la gestion macroéconomique, l’ouverture économique et l’intégration internationale, les institutions stables et une société équitable dans laquelle tous les chiliens peuvent profiter les avantages du développement économique ;
  14. La croissance économique de la République du Chili a été suivie d’une forte baisse de la dette publique, de la stabilisation des comptes extérieurs du Chili et de l’augmentation des réserves internationales chiliens ;
  15. Ces avantages concurrentiels de la République du Chili sont renforcés par son économie ouverte qui a signifié une plus grande compétitivité, la croissance du commerce international (exportations, importations) et l’intégration dans les marchés mondiaux ;
  16. Le chômage : 6,4 % ;
  17. L’inflation du Chili : 4,6 % ;
  18. Les principaux secteurs économiques du Chili sont l’exploitation minière, la fabrication, la pêche, la construction..

Cencosud est l’un des conglomérats de détail les plus grands et prestigieux en Amérique latine. Il compte avec opérations actives en Argentine, au Brésil, au Chili et au Pérou, où il développe une stratégie à succès multi-format.

Formation online (cours, master, doctorat) : Commerce international

Le commerce international (exportations, importations) Chilien.

  1. Les exportations chiliennes : 66 455,5 millions de dollars ;
  2. 40 % du commerce international du Chili est avec l’Asie ;
  3. Les principaux partenaires commerciaux chiliens sont la Chine, l’Argentine, le Brésil, les États-Unis, le Japon, la Corée du Sud ;
  4. Les principaux produits d’exportation chiliens du Chili sont le cuivre, le molybdène, le ferromolybdène, les pâtes, le saumon et le vin (ces produits représentent 64 % du total des exportations chiliennes) ;
  5. Baisse du prix international du cuivre (6,9 %) ;
  6. Augmentation des exportations agroalimentaires ;
  7. Dans les quinze dernières années, l’industrie des services chiliens a généré plus de 50 % du produit intérieur brut de la République du Chili ;
  8. Les exportations chiliennes de services ont augmenté à un taux de 6 % ;
  9. Les exportations de services ont augmenté de manière soutenue, celles-ci ont atteint une croissance de 10,8 %, en soulignant spécialement les services de transport, en arrivant à représenter plus de 50 % du total ;
  10. Le Chili est membre de l’APEC, de l’accord transpacifique, de l’Alliance du Pacifique.

L’investissement direct étranger (IDE) au Chili

  1. La République du Chili a reçu 22 002 millions de dollars en investissements directs étrangers, juste derrière du Brésil et du Mexique, près de 50 % de l’IDE reçu au Chili est investie dans le secteur de l’exploitation minière ;
  2. Les principaux lieux de destination de l’investissement direct étranger chilien sont l’Argentine, le Brésil, le Pérou, la Colombie, les États-Unis ;
  3. Un nouveau cadre juridique pour les investissements directs étrangers (IDE).

Exemple :
Accord de libre-échange États-Unis - Chili

Exemple :
Accord de libre-échange Chili-MERCOSUR

Exemple :
Accord de libre-échange Chili-Association européenne de libre-échange (AELE) Suisse

Exemple :
Accord de libre-échange Chine-Chili

Exemple :
Accord de libre-échange Mexique-Chili



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page