EENI École d'Affaires / Business School

Investissements étrangers en Inde


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : les investissements directs étrangers (IDE) en Inde.

  1. Les investissements directs étrangers (IDE) en Inde ;
  2. Les opportunités d’affaires en Inde ;
  3. Les secteurs : l’automobile, les médicaments, les technologies de l’information (TI), l’agroalimentaire, le tourisme, la sous-traitance.. ;
  4. Les options pour les investisseurs étrangers ;
  5. La fiscalité en Inde.

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires en Inde

Étudiant maghrébin master / doctorat affaires internationales

L’UE « Investissements directs étrangers en Inde » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Diplôme (DU) : affaires en Inde.

Doctorat (DIB) : commerce mondial, affaires asiatiques.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Masters (MIB) : affaires internationales, commerce international, affaires en Asie.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) +Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais India Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) India Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Índia.

  1. Crédits de l’UE « L’investissement direct étranger (IDE) en Inde » : 1
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Durée : une semaine.

Formation online (cours, master, doctorat) : Affaires et hindouisme, jaïnisme, sikhisme...

L’Inde offre de réelles opportunités d’affaires dans presque tous les secteurs de l’économie.

L’investissement direct étranger (IDE) en Inde.

L’Inde est l’une des principales destinations pour les investissements directs étrangers.

  1. L’Inde est devenue un partenaire mondial autant pour les entreprises industrielles que pour les entreprises de services ;
  2. Avec le plus grand volume de terres cultivables, l’Inde est l’un des plus grands producteurs mondiaux de produits agroalimentaires ;
  3. C’est le plus grand producteur de lait, de sucre de canne et de thé ; et le second producteur de riz, des fruits et des légumes ;
  4. L’une des caractéristiques de l’Inde c’est qu’elle possède des excellents techniciens, un pouvoir d’achat croissant, représenté, de plus, par un important marché interne ;
  5. L’Inde jouit d’une situation privilégiée pour des entreprises qui souhaitent sous-traiter leurs activités de recherche et de développement, de développement de logiciels, des centres d’appels ou profiter de leurs technologies de l’information (TI) ;
  6. Maharashtra et Delhi représentaient plus de 50 % des investissements directs étrangers ;
  7. Les secteurs les plus attractifs pour l’investissement étranger sont les équipements électriques, les services (financiers et non financiers), les télécommunications, le transport, les combustibles, les produits chimiques d’exportation, la construction, les médicaments et les produits pharmaceutiques, le traitement des aliments, le ciment et les produits dérivés du plâtre, et évidemment les technologies de l’information (TI) ;
  8. La sous-traitance des processus de connaissance a connu dernièrement une ascension remarquable en Inde ;
  9. Delhi, Mumbai, Bangalore, le Gujarat, Andhra Pradesh et Chennai sont les principaux pôles d’attraction de l’investissement direct étranger ;
  10. Les investisseurs étrangers sont bienvenus dans presque tous les secteurs, sauf certains secteurs stratégiques comme la défense et l’énergie atomique. Normalement, l’investissement direct étranger est effectué de manière directe ;
  11. Le gouvernement a créé les Zones Spéciales Économiques, considérées comme des territoires étrangers sans impôt à l’exportation ou à l’importation (zones franches) elles offrent également des considérables avantages fiscaux sur place et pour le rapatriement des capitaux ;
  12. Avec le but de favoriser le flux d’investissement étranger vers l’Inde, le gouvernement indien a créé une série d’agences d’investissement pour aider aux investisseurs étrangers ;
  13. Le secteur pharmaceutique est aussi un pilier de base de l’économie indienne. L’industrie pharmaceutique indienne produit presque toutes les gammes de produits pharmaceutiques d’exportation, ainsi que les composants de base ou les machines. L’industrie indienne est bien placée dans la production des produits à bas coût ;
  14. Le secteur des technologies de l’information (TI) est l’un des plus importants de l’Inde avec très importantes opportunités d’affaires ;
  15. En Inde, l’industrie du traitement des aliments est prépondérante en matière de production, consommation et perspectives d’exportation. Le ministère de l’industrie et du Traitement des Aliments (http ://mofpi.nic.in/) est l’organisme central responsable du développement de ce puissant secteur. De ce fait, il existent des opportunités très intéressantes pour l’investissement dans le secteur du traitement des aliments dérivés car l’Inde est l’un des principaux producteurs d’aliments au monde ; elle possède une abondante variété de cultures, des fruits, des légumes, des fleurs, de bétail et des fruits de mer ;
  16. Le tourisme est l’un des plus grands générateurs de revenus bruts et de devises de l’Inde.
  1. La civilisation hindoue ;
  2. Les accords de libre-échange de l’Inde : Union européenne, Île Maurice, Afrique-Inde, Afrique-BRICS, Union douanière d’Afrique australe, Canada, AELE...

Livre: Le Yoga de la Sagesse - Bhagavad Gita (Gandhi) Nonell
Livre: Le Yoga de la Sagesse (Bhagavad Gita, Espagnol).

Exemple :
Corridor Inde-Chabahar (Iran)-Afghanistan (le Turkménistan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Kirghizistan...)

Exemple :
Corridor international de Transport Nord-Sud (Inde, Russie) l’Azerbaïdjan, l’Arménie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, l’Ukraine


(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page