Mexique-Uruguay (accord de libre-échange)

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de la sous-unité d’enseignement - L’accord de libre-échange (ALE) Mexique-Uruguay.

  1. L’accord de libre-échange Mexique-Uruguay (ACE 60)
  2. Les avantages de l’accord (ALE)
  3. Le commerce international Mexique-Uruguay
La sous-unité d’enseignement « L’accord de libre-échange Mexique-Uruguay. » fait partie :
  1. Doctorat professionnel affaires en Amérique
  2. Masters professionnels EAD : affaires internationales (MIB), Amérique, Pacifique, pays BRICS-Mexique

Outils d’étude en Fr + Es México Uruguay En Mexico Uruguay Pt Mexico.

Exemple de la sous-unité d’enseignement : l’accord de libre-échange (ALE) Mexique-Uruguay
Accord Mexique-Uruguay

Description de la sous-unité d’enseignement (SUE) : l’accord de libre-échange (ALE) Uruguay-Mexique :

L’accord de libre-échange (ACE n ° 60) Mexique-Uruguay est entré en vigueur en 2004.

Les domaines visés pour l’accord de libre-échange Mexique-Uruguay :

  1. Les sauvegardes
  2. Les pratiques du commerce déloyales
  3. La concurrence
  4. Les règles et le certificat d’origine
  5. Les mesures sanitaires et phytosanitaires
  6. Les normes techniques
  7. Les droits de propriété intellectuelle
  8. L’investissement direct étranger (IDE)
  9. Le commerce international des services
  10. Le commerce transfrontalier des services
  11. Les télécommunications
  12. L’entrée temporaire des hommes d’affaires
  13. Le règlement des différends
  14. Les services financiers
  15. L’accès aux marchés publics internationaux.

Les objectifs de l’accord de libre-échange (ALE) Mexique-Uruguay sont :

  1. Stimuler l’expansion du commerce international et des échanges entre le Mexique et l’Uruguay
  2. Éliminer les obstacles au commerce et faciliter la circulation des produits et des services entre le Mexique et l’Uruguay
  3. Promouvoir une concurrence loyale du commerce bilatéral entre le Mexique et l’Uruguay
  4. Augmenter les possibilités d’investissement direct à l’étranger
  5. Protéger les droits de propriété intellectuelle

L’accord de libre-échange (ALE) États-Unis mexicains - Uruguay représente une exception car le MERCOSUR, ne permet pas d’accords bilatéraux entre un pays membre du MERCOSUR et un pays tiers.

Dès l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange (ALE) entre la République Orientale de l’Uruguay et les États-Unis mexicains en 2004, le commerce international entre le Mexique et la République Orientale de l’Uruguay a augmenté 23 %, malgré la chute des exportations uruguayennes enregistrées en raison des effets de la crise aux États-Unis.

Le commerce international s’est triplé entre 2000 et 2008 de 180 millions à 500 millions de dollars.



EENI École Supérieure de Commerce International