EENI École d'Affaires / Business School

Mexique-Uruguay (accord de libre-échange)



Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) - L’accord de libre-échange (ALE) Mexique-Uruguay.

  1. L’introduction à l’accord de libre-échange Mexique-Uruguay (ACE 60) ;
  2. Les avantages de l’accord (ALE) ;
  3. Le commerce international Mexique-Uruguay.

l’accord de libre-échange (ALE) Mexique-Uruguay
Accord de libre-échange Mexique-Uruguay

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires au Mexique

Étudiant Master / Doctorat FOAD en Affaires internationales

L’UE « L’accord de libre-échange Mexique-Uruguay » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Doctorat (DIB) : commerce mondial, affaires en Amérique.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Masters (MIB) : affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) México-Uruguay Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Mexico-Uruguay Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Mexico.

Formation online (cours, master, doctorat) : Affaires en Amérique du Sud

L’accord de libre-échange (ALE) Uruguay-Mexique.

L’accord de libre-échange (ACE n ° 60) Mexique-Uruguay est entré en vigueur en 2004.

Les domaines visés pour l’accord de libre-échange Mexique-Uruguay :

  1. Les sauvegardes ;
  2. Les pratiques commerciales déloyales ;
  3. La concurrence ;
  4. Les règles et le certificat d’origine ;
  5. Les mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS) ;
  6. Les règles techniques ;
  7. Les droits de propriété intellectuelle ;
  8. L’investissement direct étranger (IDE) ;
  9. Le commerce international de services ;
  10. Le commerce transfrontalier de services ;
  11. Les télécommunications ;
  12. L’entrée temporaire d’hommes d’affaires ;
  13. Le règlement des différends ;
  14. Les services financiers ;
  15. L’accès aux marchés publics internationaux.

Les objectifs de l’accord de libre-échange (ALE) Mexique-Uruguay sont les suivants :

  1. Stimuler l’expansion du commerce international (exportations, importations) et des échanges entre le Mexique et l’Uruguay ;
  2. Éliminer les obstacles techniques au commerce (OTC) et faciliter la circulation des produits et des services entre le Mexique et l’Uruguay ;
  3. Promouvoir une concurrence loyale du commerce bilatéral entre le Mexique et l’Uruguay ;
  4. Augmenter les possibilités d’investissement direct à l’étranger ;
  5. Protéger les droits de propriété intellectuelle.

L’accord de libre-échange (ALE) États-Unis mexicains - Uruguay représente une exception car le MERCOSUR, ne permet pas des accords bilatéraux entre un pays membre du MERCOSUR et un pays tiers.

Le commerce international Mexique-Uruguay.

Depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange (ALE) entre la République orientale de l’Uruguay et les États-Unis mexicains en 2004, le commerce international (exportations, importations) entre le Mexique et la République orientale de l’Uruguay a augmenté 23 %, malgré la chute des exportations uruguayennes enregistrées en raison des effets de la crise aux États-Unis.




(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2023
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page