EENI École d'Affaires / Business School

Mexique-Uruguay (accord de libre-échange)


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) - L’accord de libre-échange (ALE) Mexique-Uruguay.

  1. L’introduction à l’accord de libre-échange Mexique-Uruguay (ACE 60) ;
  2. Les avantages de l’accord (ALE) ;
  3. Le commerce international (exportations, importations) Mexique-Uruguay.

Exemple :
l’accord de libre-échange (ALE) Mexique-Uruguay
Accord de libre-échange Mexique-Uruguay

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires au Mexique

Étudiant Master / Doctorat FOAD en Affaires internationales

L’UE « L’accord de libre-échange Mexique-Uruguay » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Doctorat (DIB) : commerce mondial, affaires en Amérique.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Cours (DU) : affaires au Mexique, Amérique du Sud

Masters (MIB) : affaires en Amérique, affaires internationales, commerce international.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) + Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) México-Uruguay Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Mexico-Uruguay Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Mexico.

Formation online (cours, master, doctorat) : Affaires en Amérique du Sud

L’accord de libre-échange (ALE) Uruguay-Mexique.

L’accord de libre-échange (ACE n ° 60) Mexique-Uruguay est entré en vigueur en 2004.

Les domaines visés pour l’accord de libre-échange Mexique-Uruguay :

  1. Les sauvegardes ;
  2. Les pratiques commerciales déloyales ;
  3. La concurrence ;
  4. Les règles et le certificat d’origine ;
  5. Les mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS) ;
  6. Les règles techniques ;
  7. Les droits de propriété intellectuelle ;
  8. L’investissement direct étranger (IDE) ;
  9. Le commerce international de services ;
  10. Le commerce transfrontalier de services ;
  11. Les télécommunications ;
  12. L’entrée temporaire d’hommes d’affaires ;
  13. Le règlement des différends ;
  14. Les services financiers ;
  15. L’accès aux marchés publics internationaux.

Les objectifs de l’accord de libre-échange (ALE) Mexique-Uruguay sont les suivants :

  1. Stimuler l’expansion du commerce international (exportations, importations) et des échanges entre le Mexique et l’Uruguay ;
  2. Éliminer les obstacles techniques au commerce (OTC) et faciliter la circulation des produits et des services entre le Mexique et l’Uruguay ;
  3. Promouvoir une concurrence loyale du commerce bilatéral entre le Mexique et l’Uruguay ;
  4. Augmenter les possibilités d’investissement direct à l’étranger ;
  5. Protéger les droits de propriété intellectuelle.

L’accord de libre-échange (ALE) États-Unis mexicains - Uruguay représente une exception car le MERCOSUR, ne permet pas des accords bilatéraux entre un pays membre du MERCOSUR et un pays tiers.

Le commerce international Mexique-Uruguay.

Depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange (ALE) entre la République orientale de l’Uruguay et les États-Unis mexicains en 2004, le commerce international (exportations, importations) entre le Mexique et la République orientale de l’Uruguay a augmenté 23 %, malgré la chute des exportations uruguayennes enregistrées en raison des effets de la crise aux États-Unis.

Les accords de libre-échange du Mexique : ACEUM, APEC, Triangle du Nord, Communauté andine, Union européenne, AELE, MERCOSUR, Costa Rica, Nicaragua, Colombie, Chili, Japon, Israël, SELA, ALADI, Association des États de la Caraïbe...



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page