EENI École d'Affaires / Business School

Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD)


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD).

  1. L’introduction à l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) ;
  2. La région de l’IGAD (Afrique de l’Est) : Djibouti, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud et l’Ouganda ;
  3. Les processus d’intégration régionale et les partenariats ;
  4. Les défis et les opportunités de la région de l’Autorité intergouvernementale pour le développement : ;
  5. Le Forum des partenaires de l’Autorité intergouvernementale pour le développement ;
  6. La coopération économique et le développement social ;
  7. L’économie, le commerce international, l’industrie, le tourisme, les transports et les technologies de l’information et la communication dans la région de l’IGAD.

Les objectifs de l’UE « l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) » sont les suivants :

  1. Comprendre les objectifs et les institutions de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) ;
  2. Évaluer les avantages pour les pays membres de l’IGAD et les domaines de coopération (économique, sociale...) ;
  3. Analyser le processus d’intégration économique régionale et le commerce international (exportations, importations) entre les pays membres de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD).

Exemple :
l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD)
Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) : Djibouti, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud et l’Ouganda

Formation online (cours, master, doctorat) : affaires en Afrique de l’Est

Étudiant africain doctorat / master FOAD en affaires internationales

L’UE « L’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Diplôme (DU) : affaires en Afrique de l’Est.

Doctorat (DIB) : affaires africains, commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Masters (MIB) : affaires en Afrique, affaires internationales.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) ou Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais Intergovernmental Authority on Development (IGAD) Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Autoridade Intergovernamental para o Desenvolvimento Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) IGAD Autoridad Intergubernamental para el Desarrollo.

Les crédits de l’UE « L’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) » : 1 ECTS - CECT.

Formation online (cours, master, doctorat) : Intégration régionale en Afrique

Formation online (cours, master, doctorat) : Accès préférentiel / Accords commerciaux

Masters et doctorat en affaires internationales adaptés pour les Djibouti (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) étudiants djiboutiens.

Exemple :
Corridor Nord Afrique, l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi, le Kenya (Cours transport routier)

L’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD).

La région IGAD (Autorité intergouvernementale pour le développement) s’étend sur une superficie de 5,2 millions de kilomètres carrés comprenant les pays suivants : Djibouti, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Kenya, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud et l’Ouganda (Afrique).

  1. L’Érythrée a été suspendue en 2007 et réadmise en 2011..

Les objectifs de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) sont :

  1. La promotion de la sécurité des approvisionnements en nourriture ;
  2. La gestion de l’environnement ;
  3. Le développement du commerce intrarégional et des infrastructures.

La région de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) à une population de 200 millions d’habitants (3 % de la population mondiale) et est le récepteur de 40 % de toute l’aide alimentaire mondiale.

  1. Une population de plus de 200 millions d’habitants caractérisée par des taux de croissance élevés ;
  2. Unes structures de marché intérieur peu développé ;
  3. Le niveau du commerce intra-IGAD reste faible et les marchés ne sont ni interdépendants ni inter-reliés ;
  4. L’agriculture : 80 % de la population ;
  5. L’industrie : 20 %.

L’IGAD (Autorité intergouvernementale pour le développement) en tant que communauté économique régionale continuera à poursuivre la coordination et la coopération régional au sein de l’Union africaine.

L’IGAD (Autorité intergouvernementale pour le développement) a des relations avec l’Agence de développement de l’Union Africaine (AUDA-NEPAD), le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), la Communauté des États sahélo-sahariens (CENSAD), l’Organisation mondiale du commerce (OMC), la Banque africaine de développement, CEA Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, l’accord de Cotonou - Union européenne), loi sur la croissance et les opportunités en Afrique (AGOA)...

Les corridors transafricains à la région de l’Autorité intergouvernementale pour le développement :

  1. Le corridor central ;
  2. Le corridor nord ;
  3. Le corridor Lagos-Mombasa ;
  4. Le corridor de croissance Asie-Afrique.

Les ports :

  1. Le port de Mombasa (Kenya) ;
  2. Port-Soudan.

L’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) appartient à l’espace économique d’Afrique de l’Est de la civilisation africaine.

Portail affaires africains de l’EENI.

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains (Mali, Niger, Burkina, Sénégal, Togo, Madagascar...)


(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page