EENI École d'Affaires & Université Business School
Le Corridor de croissance Asie-Afrique (Afrique de l’Est)

Programme de l’unité d’enseignement : le Corridor de croissance Asie-Afrique, Cours de logistique

  1. L’introduction au Corridor de croissance Asie-Afrique
  2. Le corridor de croissance Asie-Afrique comme alternative de l’Inde et du Japon à la nouvelle route de la soie dirigée par la Chine
  3. Le Corridor de croissance Asie-Afrique : un projet clé de l’Association du bassin de l’océan Indien (IORA)
  4. Les principales caractéristique du Corridor de croissance Asie-Afrique
  5. Les pays membres asiatiques : le Bangladesh, l’Inde, l’Iran, le Japon, les Maldives, la Mongolie, le Myanmar, Singapour, le Sri Lanka et la Thaïlande
  6. Les pays membres africains : le Kenya, Madagascar, l’Île Maurice, les Seychelles, la Tanzanie, la Zambie, le Zimbabwe

Les corridors africains de transport

Cours Master Doctorats, École d’Affaires EENI

L’unité d’enseignement « Le Corridor de croissance Asie-Afrique » fait partie des programmes suivants de formations ouvertes et à distance (FOAD Online) proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :
  1. Cours de logistique internationale : transport en Afrique, routier, multimodal
  2. Cours affaires en: Inde, Afrique de l’Est, Afrique australe, marchés de l’ASEAN
  3. Diplômes (DU) : transport international
  4. Masters : transport en Afrique, transport international, affaires en Afrique, affaires en Asie, affaires internationales, relations économiques internationales
  5. Doctorats : logistique mondiale, affaires africains, affaires asiatiques, commerce mondial

Étudiant africaine, affaires internationales (Master, Doctorat)

Adaptation des masters et des doctorats en affaires internationales online de l’EENI pour les étudiants francophones de l’Afrique de l’Est : Djibouti (Master Doctorat Afrique) Djibouti, les Comores (Master Doctorat Afrique) Comores, Madagascar (Master Doctorat Afrique) Madagascar, Maurice (Master Doctorat Afrique) L’Île Maurice et les Seychelles (Afrique, Master Doctorat) Seychelles.

Portail africain de l’EENI Global Business School (École d’Affaires)

Afrique - EENI École d’Affaires & Université

Les documents d’étude en Masters affaires FOAD Online en français + Doctorats masters affaires en anglais Asia-Africa Growth Corridor (Étudier master FOAD affaires, portugais Corredor Ásia-África Étudier en espagnol master, doctorat FOAD Corredor de Crecimiento Asia-África).

Exemple de l’unité d’enseignement : le Corridor de croissance Asie-Afrique
Cours transport : Corridor de croissance Asie-Afrique





Tweter.png Tweet 
Envoyer à un ami:

/ Contacter par Whatsapp / Contacter par Skype / Contact par téléphone / / Imprimer cette page /
Retour à la page précédente Retourner

Description de l’unité d’enseignement - le Corridor de croissance Asie-Afrique

Le Corridor de croissance Asie-Afrique est un accord de coopération économique entre 10 pays asiatiques et 7 pays africains, lancé en 2017 par les gouvernements de l’Inde et du Japon.

  1. Les pays membres asiatiques (10) : le Bangladesh, l’Inde, l’Iran, le Japon, les Maldives, la Mongolie, le Myanmar, Singapour, le Sri Lanka et la Thaïlande
  2. Les pays membres africains (7) : le Kenya, Madagascar, l’Île Maurice, les Seychelles, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe

Le Corridor de croissance Asie-Afrique est l’alternative de l’Inde et le Japon a la nouvelle Route de la soie chinoise (une ceinture, une route).

Son objectif principal est la création d’un espace économique afro-indo-asiatique à travers :

  1. Des projets de développement et de coopération
  2. Des infrastructures de qualité (transports, corridors) et connectivité institutionnelle
  3. L’amélioration des compétences et des capacités
  4. Les associations de personne à personne

Le Corridor de croissance Asie-Afrique facilitera et améliorera la croissance économique en reliant les économies d’Asie et d’Afrique en facilitant le commerce, le développement et l’amélioration des ports, aéroports, corridors, parcs industriels, télécommunications.

L’Inde canalise sa coopération avec l’Afrique à travers du Cadre de la coopération afro-indienne

  1. L’Île Maurice est considérée comme la passerelle vers l’Afrique depuis l’Inde.
  2. L’Inde fait partie du forum de l’Afrique et les pays du BRICS
  3. Le Corridor économique Bangladesh-Chine-Inde-Myanmar
  4. Le Corridor international de transport Nord-Sud (Inde, Russie)
  5. Le Corridor économique Est-Ouest (Myanmar-Thaïlande-Laos-Vietnam)

Cours Master : Commerce international Inde-Afrique

Le Japon canalise sa coopération avec l’Afrique par le biais de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement africain

Cours Master : Commerce international Afrique-Japon

Le Nouveau partenariat stratégique Asie-Afrique (NAASP) est le cadre de la collaboration économique entre les deux régions.

L’Association des États riverains de l’Océan Indien (IORA) joue un rôle clé dans la stratégie du corridor de croissance Asie-Afrique.

Association des États riverains de l'Océan Indien (Cours)

L’IORA est composée de 20 pays (tous ils ne font pas partie du corridor de croissance Asie-Afrique):

  1. Asie : l’Australie, le Bangladesh, l’Inde, l’Indonésie, l’Iran, la Malaisie, Singapour, le Sri Lanka et la Thaïlande
  2. Afrique : les Comores, le Kenya, Madagascar, l’Île Maurice, Mozambique, les Seychelles, l’Afrique du Sud et la Tanzanie
  3. Moyen-Orient : l’Oman, les Émirats arabes unis et le Yémen

Les pays africains du corridor

Les principaux ports africains liés au corridor

  1. Le port de Mombasa
    1. Le transport et la logistique au Kenya
  2. Les ports de Madagascar
    1. Le transport et la logistique à Madagascar
  3. Le port de Dar es Salam
    1. Le transport et la logistique en Tanzanie
  4. Le transport et la logistique en Zambie
  5. Le transport et la logistique au Zimbabwe

Cours transport : Ports de Madagascar

Accès aux corridors de transport africains

  1. Le corridor Le Caire-Gaborone
  2. Le corridor nord
  3. Le corridor Lagos-Mombasa
  4. Le corridor nord-sud
  5. Le corridor central

Cours transport : Corridor nord Afrique

D´autres corridors africains liés au corridor de croissance Asie-Afrique :

  1. Le corridor de Lobito (Angola)
  2. Le corridor Beira-Lobito

Les Communautés économiques régionales africaines liées au corridor de croissance Asie-Afrique el Corridor de croissance Asie-Afrique

  1. La Communauté est-africaine (EAC) : le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda, le Burundi et le Soudan du Sud
  2. L’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) : Djibouti, l’Érythrée, l’Ethiopie, le Kenya, la Somalie, le Soudan et l’Ouganda
  3. Le Marché commun de l’Afrique australe et orientale (COMESA) : le Burundi, les Comores, la République démocratique du Congo, l’Egypte, l’Érythrée, l’Ethiopie, le Kenya, la Libye, Madagascar, le Malawi, l’Île Maurice, le Rwanda, les Seychelles, le Soudan, le Swaziland, la Tanzanie, l’Ouganda, Djibouti, la Zambie et le Zimbabwe
  4. La Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) : Angola, le Botswana, les Comores, la République démocratique du Congo, le Lesotho, le Malawi, Madagascar, l’Île Maurice, Mozambique, la Namibie, les Seychelles, l’Afrique du sud, le Swaziland, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe
  5. L’Accord de libre-échange tripartite COMESA-EAC-SADC : tous les pays africains du Corridor de croissance Asie-Afrique sont membres de l’accord tripartite
  6. L’Initiative du bassin du Nil : le Burundi, la République démocratique du Congo, l’Egypte, l’Ethiopie, le Kenya, le Rwanda, le Soudan du Sur, le Soudan, la Tanzanie et l’Ouganda
  7. La Conférence internationale sur la région des Grands Lacs : Angola, le Burundi, la République centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo, le Kenya, le Rwanda, le Soudan du Sur, le Soudan, la Tanzanie, l’Ouganda et la Zambie
  8. La Commission de l´Océan Indien : les Comores, les Iles de la Réunion, Madagascar, l’le Maurice et les Seychelles.

Cours : Intégration économique en Afrique de l'Est

Cours : Intégration économique en Afrique australe

Zone de libre-échange tripartite COMESA-EAC-SADC

Chemin de fer transsibérien (Russie, Mongolie, Chine, Corée du Nord) Cours

Les relations des Pays africains du corridor avec les États-Unis

  1. La Loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique (AGOA)
  2. L’Accord-cadre sur le commerce et l’investissement avec le COMESA
  3. L’Accord d’association de commerce et d’investissement Communauté est-africaine (EAC) - États-Unis

Les relations des Pays africains du corridor avec l’Union européenne

  1. Le Système de préférences généralisées (SPG) de l’Union européenne (UE)
  2. Le Partenariat stratégique Afrique-Union européenne (Cotonou)

Les accords de libre-échange

  1. Presque tous les pays africains du corridor ont des accords commerciaux avec l’Inde
  2. L’Île Maurice : l’Inde, l´Turquie, l´Association européenne de libre-échange (AELE) et le Pakistan
  3. L’Inde a conclu un accord commercial avec l’Union douanière d’Afrique australe (Afrique du Sud, Lesotho, Swaziland, Botswana et Namibie). Bien qu’aucun de ces pays ne soit membre du corridor)

Principales institutions africaines

  1. La Banque africaine de développement
  2. La Commission économique pour l’Afrique (CEA)
  3. Le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD)
  4. L’Union africaine

Les principales villes africaines du Corridor de croissance Asie-Afrique :

  1. Le Kenya : Nairobi, Mombasa, Kisumu, Nakuru, Eldoret
  2. Madagascar : Antananarivo, Toamasina, Antsirabe
  3. La Tanzanie : Dodoma, Dar es Salam, Mwanza, Arusha
  4. La Zambie : Lusaka, Kitwe, Chipata
  5. Le Zimbabwe : Harare, Bulawayo

Les pays asiatiques du corridor

Les Communautés économiques régionales asiatiques liées au Corridor de croissance Asie-Afrique

  1. L’Association sud-asiatique pour la coopération régionale (ASACR) : le Bangladesh, l’Inde, les Maldives et le Sri Lanka
  2. L’Initiative de la baie du Bengale (BIMSTEC) : le Myanmar, le Bangladesh, l’Inde, le Sri Lanka et la Thaïlande
  3. L’Union asiatique de compensation (ACU) : le Bangladesh, l’Inde, l’Iran, le Myanmar, les Maldives et le Sri Lanka
  4. La Coopération économique sous-régionale pour l’Asie du Sud (SASEC) : le Bangladesh, l’Inde, les Maldives et le Sri Lanka
  5. L’Organisation de coopération économique (ECO) : l’Iran
  6. L’Organisation pour la Coopération des Chemins de Fer : l’Iran et la Mongolie
  7. Le Forum de la coopération économique de la zone Asie-Pacifique (APEC) : le Japon, Singapour et a Thaïlande
  8. L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) : le Myanmar, Singapour et la Thaïlande
    1. La communauté économique de l’ASEAN
    2. La zone de libre-échange de l’ASEAN
    3. Le Triangle de croissance (IMT-GT) : la Thaïlande
    4. La Stratégie de coopération économique du Mékong (ACMECS): le Myanmar et la Thaïlande
  9. La Sous-région du Grand Mékong : le Myanmar et la Thaïlande
  10. Le Corridor économique Chine-Mongolie-Russie

Initiative de la baie du Bengale (Cours)

Coopération économique de l'Asie du Sud (Master)

Les accords de libre-échange asiatiques liés avec les pays du corridor

  1. Les accords de libre-échange de l’Inde : le Sri Lanka, la Thaïlande, Singapour, l’Île Maurice, les Maldives, l´ASEAN
  2. Les accords de libre-échange de le Bangladesh : l’Inde, le Sri Lanka
  3. Les accords d’association économique du Japon : Singapour, ASEAN
  4. Les accords de libre-échange de le Myanmar : le Sri Lanka, le Bangladesh
  5. Les accords de libre-échange de Singapour : l’Inde, le Japon
  6. Les accords de libre-échange de le Sri Lanka : l’Inde, le Bangladesh
  7. L’Accord stratégique transpacifique de partenariat économique (TPP) : le Japon et Singapour
  8. L’Accord commercial Asie-Pacifique (APTA) : le Bangladesh, l’Inde, la Mongolie et le Sri Lanka
  9. Le Système de préférences commerciales entre les États membres de l’OCI

Les principales institutions asiatiques liées au corridor

  1. La Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP)
  2. La Banque asiatique de développement
  3. Le Forum de Boao pour l’Asie
  4. Le Plan de Colombo
  5. Le Dialogue de coopération asiatique

Les principales institutions islamiques liées au corridor

  1. L’Organisation de la coopération islamique
  2. La Banque islamique de développement (BID)

Les principales religions de la région du Corridor de croissance Asie-Afrique sont :

  1. Le christianisme
  2. L’islam
  3. L’hindouisme
  4. Le bouddhisme

Le Corridor de croissance Asie-Afrique appartient à :

  1. L’espace économique d’Afrique australe
  2. L’espace économique d’Afrique de l’Est
  3. L’espace économique de la civilisation hindoue
  4. L’espace économique de la civilisation bouddhiste
  5. L’espace économique de l’Eurasie centrale


(c) EENI Global Business School (École d’Affaires)
Enseignement supérieur pour tous à des prix abordables
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page