EENI École d'Affaires / Business School

Organisation mondiale de la propriété intellectuelle


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

  1. L’introduction à l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) ;
  2. La base de données mondiale de l’OMPI sur les marques ;
  3. Le Système de Madrid pour l’enregistrement international des marques de l’OMPI ;
  4. Le Système de coopération en matière de brevets (PCT) de l’OMPI ;
  5. Le Système de La Haye de l’OMPI (dessins et modèles industriels) ;
  6. Le Système de Lisbonne pour les appellations d’origine de l’OMPI ;
  7. Étude de cas : les stratégies de marque de Procter and Gamble, Ingelec (Maroc) et Nodoka (Japon).

Les objectifs de l’UE « L’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) » sont les suivants :

  1. Comprendre les objectifs de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) ;
  2. Connaître les différents systèmes internationaux d’enregistrement de la propriété intellectuelle (Lisbonne, La Haye, Madrid...) ;
  3. Savoir utiliser la base de données mondiale sur les marques de l’OMPI.

Exemple :
L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) :
Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI)

Formation online (cours, master, doctorat) : Mesures non tarifaires

Étudiant africaine, affaires internationales (Cours, Master, Doctorat)

L’UE « L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :

Cours : mesures non tarifaires, Marketing Global.

Masters (MIB) : commerce international, affaires internationales.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : commerce mondial.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Les documents d’étude en Master comercio exterior en Francés Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Organización Mundial de la Propiedad Intelectual (OMPI) Másters y Doctorados Negocios en Inglés World Intellectual Property Organisation (WIPO) Cursos y Másters a distancia en Portugués Organização Mundial da Propriedade Intelectual (OMPI).

Domaine de spécialisation : Mondialisation.

Formation online (cours, master, doctorat) : Mondialisation et organisations

L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) fut créée en 1967 en tant qu’organe dépendant des Nations Unies (NU). Son objectif principal est de développer un système international équilibré de propriété intellectuelle disponible dans les 191 pays membres de l’OMPI.

Le siège de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) est à Genève (Suisse).

Les bureaux de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) :

  1. Moscou ;
  2. Rio de Janeiro ;
  3. Tokyo ;
  4. Beijing ;
  5. Singapour.

Le Système de Madrid mis au point par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) permet de gérer, d’enregistrer et de renouveler les marques dans 119 pays au moyen d’une seule demande et d’un seul tarif.

Le Système de coopération en matière de brevets (PCT) de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) est un accord international composé de 150 pays qui permet le dépôt simultané de la protection par brevet dans plusieurs pays.


Les pays membres de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) sont l’Afrique du Sud, l’Algérie, l’Angola, le Bénin, le Botswana, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, le Cap-Vert, les Comores, la Côte d’Ivoire, Djibouti, l’Égypte, l’Éthiopie, l’Érythrée, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale, le Kenya, le Lesotho, le Libéria, la Libye, Madagascar, le Malawi, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, le Mozambique, la Namibie, le Niger, le Nigeria, l’Ouganda, la République centrafricaine, la République de Maurice, la République démocratique du Congo, la République du Congo, le Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, le Sénégal, les Seychelles, la Sierra Léone, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud, l’Eswatini (Swaziland), la Tanzanie, le Tchad, le Togo, la Tunisie, la Zambie, le Zimbabwe.

Les pays membres de la Commission économique pour l’Europe (UNECE) sont l’Albanie, l’Allemagne, l’Andorre, l’Arménie, l’Autriche, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Belgique, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, le Canada, Chypre, la Croatie, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, les États-Unis, la Fédération de Russie, la Finlande, la France, la Géorgie, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Islande, Israël, l’Italie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Lettonie, le Liechtenstein, la Lituanie, le Luxembourg, la Macédoine, Malte, la Moldavie, Monaco, le Monténégro, la Norvège, l’Ouzbékistan, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, Saint-Marin, la Serbie, la Slovaquie, la Slovénie, la Suède, la Suisse, le Tadjikistan, le Turkménistan, la Turquie et l’Ukraine.

Les pays membres de la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (CESAP) sont l’Afghanistan, l’Arménie, l’Australie, l’Azerbaïdjan, le Bangladesh, le Bhoutan, le Brunei, le Cambodge, la Corée du Nord, la Corée du Sud, la Chine, les États-Unis d’Amérique, les Fidji, la France, la Géorgie, l’Inde, l’Indonésie, l’Iran, le Japon, le Kazakhstan, Kiribati, le Kirghizistan, le Laos, la Malaisie, les Maldives, Marshall, la Micronésie, la Mongolie, le Myanmar, Nauru, le Népal, la Nouvelle-Zélande, le Pakistan, Palaos, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Pays-Bas, les Philippines, le Royaume-Uni, la Russie, Samoa, Singapour, Salomon, le Sri Lanka, le Tadjikistan, la Thaïlande, Timor oriental, Tonga, le Turkménistan, la Turquie, Tuvalu, l’Ouzbékistan, Vanuatu, le Viêt Nam.

  1. Les États associés à la CESAP sont Samoa, les îles Cook, la Polynésie française, Guam, Hong Kong (Chine), Macao (Chine), la Nouvelle-Calédonie, Niue, les îles Mariannes du Nord..

Les pays membres de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) sont l’Allemagne, Antigua-et-Barbuda, l’Argentine, les Bahamas, la Barbade, le Belize, la Bolivie, le Brésil, le Canada, la Colombie, le Costa Rica, Cuba, le Chili, la Dominique, l’Équateur, le Salvador, l’Espagne, les États-Unis, la France, Grenade, le Guatemala, la Guyane, Haïti, le Honduras, l’Italie, la Jamaïque, le Japon, le Mexique, le Nicaragua, les Pays-Bas, le Panama, le Paraguay, le Pérou, le Portugal, le Royaume-Uni, la République de Corée, la République dominicaine, Saint-Christophe-et-Niévès, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Sainte-Lucie, le Suriname, Trinité-et-Tobago, l’Uruguay et le Venezuela.

  1. Les membres associés à la CEPALC sont Anguille, Antilles néerlandaises, Aruba, les îles turques et Caicos, les îles Vierges britanniques, les îles Vierges des États-Unis, Montserrat et Porto Rico.

Les pays membres de la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (CESAO) sont l’Algérie, l’Arabie saoudite, le Bahreïn, l’Égypte, l’Irak, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Libye, la Mauritanie, le Maroc, l’Oman, la Palestine, le Qatar, le Soudan, la Syrie, les Émirats arabes unis (ÉAU), la Tunisie et le Yémen.



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page