EENI École d'Affaires / Business School

Directive « services » de l’UE


Partager la page par Twitter

Programme de l’unité d’enseignement (UE) : La Directive « services » et le marché unique européenne.

  1. La Directive « services » du marché unique de l’Union européenne
  2. L’existence d’obstacles au commerce de services dans l’Union européenne
  3. La simplification des procédures administratives pour les fournisseurs de services
  4. La protection des consommateurs
  5. L’implémentation de la Directive « services »
  6. Les exceptions. Les services d’intérêt économique général

Les objectifs de l’UE « La Directive services de l’UE » sont les suivants :

  1. Comprendre l’importance de la Directive « services » de l’UE dans le marché unique
  2. Identifier les obstacles au commerce de services dans l’UE
  3. Savoir comment profiter cette directive

Exemple - la Directive « services » de l’UE :
Directive services de l'UE, Cours

L’UE « La Directive services de l’UE » fait partie des programmes FOAD Online proposés par l’EENI Global Business School (École d’Affaires) :
  1. Masters : affaires en Europe, affaires internationales, commerce international
  2. Cours (DU) : marché unique de l’UE
  3. Doctorats : affaires européennes, commerce mondial

Étudiants Master / Doctorat, affaires, commerce international

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France) Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais EU Services Directive Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Directiva Servicios UE Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Diretiva de serviços da UE.

Adaptation des masters et des doctorats en affaires internationales aux étudiants de la France (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) France, la Belgique (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Belgique et le Luxembourg (Étudier, Master, Doctorat, Affaires, Commerce International) Luxembourg.

Position dominante de Google (UE)

Description - La Directive « services » et le marché unique de l’Union européenne

En décembre 2006 est entré en vigueur l’importante Directive sur les services de l’UE. Tous les pays membres de l’UE devaient transposer en droit national avant 2009 : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, Chypre, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et la Suède.

Le Royaume-Uni (n'est pas membre de l'UE, BREXIT).

La présente directive s’applique à tous les services qui sont rendus en contrepartie d’une rémunération économique.

Cependant, il y a encore de nombreux obstacles techniques au commerce (OTC) de services dans l’Union européenne.

L’UE estime que si cette directive est pleinement appliqué, pourrait accroitre le commerce de services intra-UE un 45 % et les investissements étrangers directs augmenterait 25 %.

Tout cela impliquerait une croissance économique entre 0,5 et 1,5 % du PIB de l’UE (Europe).

Le principal objectif de la directive européenne de services est de supprimer tous les obstacles à la libre prestation de services dans le marché unique de l’UE par le biais :

  1. Simplifier toutes les procédures administratives des fournisseurs de services connexes
  2. Protéger aux entreprises et aux consommateurs qui bénéficient de ces services
  3. La coopération entre les pays du marché unique européen

La Directive « services » exige à tous les pays membres de l’UE d’abroger toutes les conditions discriminatoires et restrictives (comme les preuves des besoins économiques liés à l’existence d’une demande de services) de leur législation.

Vers le marché unique numérique européen

Marché unique numérique européen : un e-marché libre et sécurisé



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2021
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page