Master affaires pays émergents

EENI- École Supérieure de Commerce International

Analyse des pays du master en affaires dans les pays émergents et les marchés frontalier

Le Master professionnel en affaires dans les pays émergents et les marchés frontaliers se concentre sur l’analyse pour chacun de ces pays de :

1- L’information du pays : comment faire des affaires, le commerce international, les flux des investissements (IDE), le transport et logistique, les douanes, les accords de libre-échange (ALE), les organisations économiques régionales...

2- L’espace économique. Chacun de ces pays a la tendance à être l’une des principales économies de l’espace économique auquel il appartient :

L’espace économique africain. L’espace économique africain a onze marchés frontaliers placés dans divers espaces économiques africains :

  1. L’espace économique de l’Afrique de l’Ouest. Le Nigeria est la plus grande économie de l’Afrique. Le Ghana et la Côte d’Ivoire sont deux marchés frontaliers et des économies à croissance rapide.
  2. L’Espace économique centrafricain. L’Angola est la plus grande puissance économique régional, l’Angola dispose des énormes ressources pétroliers et est censée comme un marché frontalier africain.
  3. L’espace économique de l’Afrique australe. La Zambie, le plus grand exportateur de cuivre et cobalt de l’Afrique, est aussi un marché frontalier.
  4. L’espace économique de l’Afrique de l’Est. En Afrique orientale, il y a quatre marchés frontaliers : l’Éthiopie (siège de l’Union africaine), le Kenya (la plus grande économie de la région), l’Ouganda (une forte croissance économique, en particulier des technologies de l’information) et en Tanzanie (exportateur d’or, café, coton...)
  5. L’espace économique maghrébin. L’Algérie (la moitié de la production du gaz en Afrique) et le Maroc (une enclave stratégique : Europe - Maghreb - Afrique subsaharienne) sont également considérés comme des marchés frontaliers

L’espace économique arabe. Au Moyen-Orient, le Koweït (des importantes réserves pétrolières et des investissements solides à l’étranger) est censé comme un marché frontalier et les Émirats arabes unis (avec un PIB per par habitant similaire aux pays européens) est aussi un marché émergent.

L’espace économique latino-américain. En Amérique du Sud, l’Argentine est censée comme un marché frontalier et le Chili comme un marché émergent. Dans la région andine la Colombie (la quatrième économie latino-américaine et un forte croissance de l’IDE), l’Équateur (la huitième économie de l’Amérique latine, des importantes ressources pétrolières) et le Pérou (un secteur agroalimentaire très consolidé, un pays ouvert de plus en plus vers la région de l’Asie-Pacifique) sont censés comme des marchés émergents.

L’espace économique asiatique. Dans le master s’analysent trois marchés frontaliers et neuf émergents :

  1. L’espace économique eurasienne : Le Kazakhstan (un emplacement stratégique entre la Russie, la Chine et l’Inde : la Route de la Soie, des ressources pétrolières importantes) et le Pakistan (un important secteur textile et d’automobile, le leader régional d’Asie centrale, mais avec une incertitude politique élevée) sont considérés comme des marchés frontaliers, alors que l’Iran (le leader politique et économique de l’islam chiite, en processus d’ouverture à l’Occident) et le Bangladesh (une position stratégique Inde-Chine-ASEAN, un secteur textile important) sont considérés comme des marchés émergents.
  2. L’ASEAN. Dans la région de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) il y a un marché frontalier : le Viêtnam (des importantes réformes économiques, la 21ª économie la plus grande du monde en 2025) et cinq marchés émergents : les Philippines (l’une des économies de plus rapide croissance en Asie et l’unique pays asiatique avec majorité catholique), l’Indonésie (le pays avec la population la plus grande de musulmans du monde, l’un des plus grandes économies de l’Asie du Sud-Est), la Malaisie (une économie fondée sur l’exportation de produits manufacturé et l’un des pays les plus compétitifs du monde), Singapour (la deuxième économie plus compétitive au monde, l’un des pays moins corrompus, grande implantation de multinationales) et la Thaïlande (un important secteur d’automobile, électronique, électroménagers, santé... Un emplacement stratégique pour accéder à la région du Grand Mékong et du sud-est asiatique)
  3. L’espace économique bouddhiste. Deux pays avec des majorités bouddhistes : la Corée du Sud (la treizième économie mondiale et la quatrième de l’Asie ; le leader mondial en industrie navale, les semi-conducteurs, la construction, l’électronique, l’automobile) et Taïwan (la dix-septième la plus grande économie, les troisièmes réserves de devises du monde, 69 % du PIB taïwanais est généré par les services, la stabilisation des relations avec la République Populaire de la Chine) sont censés comme des pays émergents.

L’espace économique européen. La Serbie (espace économique orthodoxe, un emplacement privilégié entre l’Europe et l’Asie) et la Turquie (l’union douanière avec l’Union européenne, une forte production industrielle, en 2023 le secteur agricole turc sera l’un des cinq principaux producteurs mondiaux, l’accès aux marchés d’Asie centrale) sont censés comme des marchés émergents. Les deux pays ont demandé l’accès à l’Union européenne.

Pour chacun de ces espaces économiques s’analyseront les caractéristiques de chacun des pays que la composent, ses relations économiques avec le reste des pays de son espace économique, ainsi que les principales organisations économiques et les accords d’intégration.

Marchés pionniers africains

  1. Les pays BRICS, les émergents et les frontaliers
  2. Les parcours du master

Anglais Master Emerging Markets Portugais Master Emergentes Espagnol Master Emergentes



Paix, non terrorismeUniversité U-EENI