EENI École d'Affaires / Business School

Cours FOAD « La transformation économique de l’Afrique »



Partager la page par Twitter

Cours « La transformation économique de l’Afrique » (Online, 5 ECTS, en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France)).

Formation online (cours, master, doctorat) : Transformation économique de l’Afrique

Le cours (programme professionnel) « La transformation économique de l’Afrique » proposé par l’EENI Global Business School (École d’Affaires), se compose de cinq unités d’enseignement :

Transformation économique de l’Afrique (cours master doctorat) Initiative africaine de la croissance verte, vision du régime minier

  1. L’Initiative africaine de la croissance verte ;
  2. La vision du régime minier de l’Afrique (AMV) ;
  3. Le secteur industriel africain. La politique industrielle ;
  4. Le rôle des investissements sur la transformation africaine ;
  5. Le secteur agricole africain.

Inscription / demandez des informations (cours, master, doctorat) EENI École d'Affaires / Business School Inscription.

Cours Master (commerce international et affaires internationales)

  1. Les crédits : 5
    ECTS - CECT ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) - CECT = Crédit d’évaluation capitalisable et transférable (CAMES).
    ;
  2. Frais : 120 € (euros) / 78 715 Francs CFA ;
  3. Durée : 5
    semaines Il est recommandé de consacrer environ douze heures par semaine suivant un horaire flexible
    ;
  4. Système d’inscription en continu ;
  5. Télécharger le programme du cours (PDF).

Les documents d’étude en Cours Masters Doctorats, affaires internationales, commerce, en français (Afrique francophone, France)

  1. Aussi disponible L’étudiant accède librement au cours dans ces langues (formation multilingue) ; les étudiants doivent maitriser ces langues avec un niveau d’aisance suffisant
    en Doctorats masters cours, affaires et commerce international en anglais African Economic Transformation Doctorats masters cours en portugais. Affaires et commerce international Transformação econômica africana Étudier en espagnol master, doctorat, course, commerce international et affaires (Afrique, France) Transformación económica africana.

Le cours fait partie des programmes proposés par l’EENI :

Masters: affaires en Afrique subsaharienne, transport en Afrique.

Masters professionnels en commerce international et affaires - Formation online

Doctorat (DIB) : affaires africains, commerce mondial, logistique mondiale.

Doctorat professionnel en affaires internationales (DIB) - Formation online

Exemple du cours :
La transformation économique de l’Afrique
Vision miniere Afrique

Nous croyons en l’Afrique / Enseignement supérieur à des prix abordables pour les africains (Mali, Niger, Burkina, Sénégal, Togo, Madagascar...)

Les objectifs du cours sont...

  1. Connaitre l’« Initiative africaine de la croissance verte » de l’Union africaine, fondée sur un modèle économique durable et inclusive pour l’Afrique ;
  2. Comprendre l’importance fondamentale de la « Vision du régime minier de l’Afrique » dont l’objectif est que les énormes ressources minérales africaines sont l’un des piliers de la transformation économique de l’Afrique ;
  3. Analyser le « secteur industriel africain », l’identification de leurs forces, faiblesses, opportunités et menaces tant sur le marché mondial comme le régional, ainsi que la stratégie pour la mise en œuvre du Plan d’action pour le développement industriel accéléré de l’Afrique (PIDA) ;
  4. Analyser le rôle des investissements dans la transformation économique de l’Afrique.

Il s’adresse à : ce cours est destiné à tous ceux qui souhaitent comprendre la profonde transformation économique de l’Afrique.

Étudiants africains / Pedro Nonell, master doctorat, affaires et commerce interational. Diplôme

Le cours contient des exercices qui sont évalués par les enseignants afin d’obtenir leur diplôme du cours « La transformation économique de l’Afrique » émis par l’EENI Global Business School (École d’Affaires).

Un étudiant qui a réussi ses examens dans cette formation peut les faire valider et s’inscrire dans un autre diplôme de cycle supérieur ou dans ces masters ou doctorats de l’EENI.

Cours recommandé pour tous les étudiants africains francophones : l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, les Comores, la République démocratique du Congo, la République du Congo, la Côte d’Ivoire, Djibouti, le Gabon, la Guinée, Madagascar, le Mali, Maurice, la Mauritanie, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, les Seychelles, le Tchad, le Togo et la Tunisie.

Portail africain de l’EENI.

Programme de l’unité d’enseignement 1 - L’Initiative africaine de la croissance verte :

  1. L’introduction à l’Initiative africaine de la Croissance verte ;
  2. La croissance verte en Afrique ;
  3. Le rôle des pays africains dans la croissance verte ;
  4. Le besoin d’infrastructures durables ;
  5. Une administration compétente et durable des ressources naturelles ;
  6. L’élasticité physique, économique et sociale ;
  7. Le rôle de la Banque africaine de développement (BAD).

Programme de l’unité d’enseignement 2 - La vision du régime minier de l’Afrique (AMV) :

  1. L’introduction à la vision du régime minier de l’Afrique (Union africaine) ;
  2. L’amélioration des ressources naturelles de l’Afrique ;
  3. Le commerce de produits fondamentaux ;
  4. Le besoin de la vision du régime minier de l’Afrique ;
  5. Les facteurs clefs pour la réalisation de la vision du régime minier de l’Afrique ;
  6. La qualité et le niveau de potentiel des ressources ;
  7. La capacité pour négocier contrats ;
  8. Le développement incomplet des ressources africaines ;
  9. La réduction de projets miniers de propriété de l’État ;
  10. L’amélioration des infrastructures ;
  11. Les corridors de transport en Afrique ;
  12. Le cadre d’action ;
  13. Le Centre africain de développement minier (AMDC) ;
  14. Les minéraux et le développement de l’Afrique ;
  15. Le rapport dans le secteur minier africain.

Programme de l’unité d’enseignement 3- Le secteur industriel africain. La politique industrielle :

  1. L’introduction au secteur industriel africain ;
  2. Les nouvelles opportunités pour la fabrication en Afrique ;
  3. La division d’industrie de l’Union africaine ;
  4. La politique industrielle en Afrique ;
  5. Le secteur industriel et la transformation structurale en Afrique ;
  6. Les cadres de politiques industrielles ;
  7. Le rôle des secteurs public et privé ;
  8. La stratégie pour l’exécution du Plan d’action pour le développement industriel accéléré de l’Afrique ;
  9. Étude de cas :
    1. Le Kenya : la politique industrielle nationale et vision 2030 ;
    2. L’Île Maurice : la transformation d’un pays fondé sur la monoculture a une économie de revenu intermédiaire ;
    3. L’industrialisation du Nigeria et de la Tunisie ;
    4. La croissance du Rwanda ;
    5. La politique industrielle de l’Afrique du Sud. L’industrie de l’automobile.

Programme de l’unité d’enseignement 4- Le rôle des investissements dans la transformation de l’Afrique :

  1. Les investissements, la transformation et le développement en Afrique ;
  2. Les tendances et les patrons d’investissement en Afrique ;
  3. La composition des investissements ;
  4. La diminution de l’investissement public ;
  5. Les facteurs de l’investissement en Afrique ;
  6. L’accès au crédit. Le coût de financement ;
  7. Les épargnes internes basses ;
  8. Les risques et les incertitudes ;
  9. L’inégalité et la demande ajoutée ;
  10. La politique d’environnement des investissements en Afrique.

La population africaine en 2030 : 1600 millions d’habitants (Aujourd’hui : 1000 millions d’habitants).

  1. Environ 61 % de la population africaine gagne moins de 2 dollars par jour ;
  2. L’Afrique importe 39 000 millions de dollars en nourriture chaque année ;
  3. Le nombre d’africains sans accès à l’électricité : 600 millions.

La vision de la Banque africaine de développement pour l’Initiative africaine de la croissance verte est de promouvoir la croissance économique inclusive en investissant en des infrastructures durables, en améliorer la gestion des ressources naturelles et des désastres naturels ainsi que l’amélioration de la sécurité alimentaire en Afrique.

Les faiblesses pour la croissance verte africaine :

  1. Des infrastructures inappropriées : l’accès limité à l’énergie, les tarifs douaniers élevés, l’urbanisation, l’éducation, la santé ;
  2. La gestion des ressources naturelles (renouvelables et non renouvelables), la déforestation ;
  3. Le changement climatique et les désastres naturels ;
  4. La sécurité alimentaire, l’augmentation des prix des nourritures, la basse productivité. La production alimentaire en Afrique en 2050 : augmentation 70 %.

La participation totale de l’Afrique dans la production manufacturière totale mondiale : 1,5 % (l’Europe 25 %, l’Amérique latine 6 %, l’Asie-Pacifique : 22 %...).

  1. Au cours des dix dernières années, la capacité de production de l’Afrique s’est doublée ;
  2. Les nouvelles relations économiques avec les marchés émergents (la Chine, l’Inde, le Brésil...) ;
  3. Au cours des dix dernières années, la Chine a été la plus grande fournisseuse de produits manufacturés vers l’Afrique ;
  4. Les tendances dans la fabrication en Afrique : la production de la main-d’oeuvre de biens simples. Par exemple, l’AGOA pour les exportations de produits textiles vers le marché américain ;
  5. Les prix élevés des matières premières ;
  6. Le rôle stratégique des zones économiques spéciales (emploi, transfert de technologie de valeur ajoutée).

Domaine de spécialisation : Afrique.

La civilisation africaine.

Exemple :
Croissance Verte Afrique

Exemple :
Secteur industriel africain

Exemple :
Programme de développement de l’agriculture africaine - AUDA-NEPAD

Exemple :
IDE en Afrique (cours master doctorat)

Exemple :
Afrique Agriculture agro-industries



(c) EENI Global Business School (École d’Affaires) 1995-2022
Nous n’utilisons pas de cookies
Remonter en haut de la page