Corridors du transport africains

EENI- École Supérieure de Commerce International

Programme de l’unité d’enseignement : les corridors africains du transport multimodal.

  1. L’approche aux corridors du transport africains
  2. Le Programme d’action d’Almaty (Nations Unies)
  3. Le réseau d’autoroutes transafricaines / corridors transafricains
  4. L’autoroute transafricaine Le Caire-Dakar
  5. Alger-Lagos (transsaharien)
  6. Le corridor Tripoli-Windhoek
  7. Le corridor Le Caire-Gaborone
  8. L’autoroute transsahélienne (Corridor Dakar-N’Djaména)
  9. N’Djaména-Djibouti
  10. Le corridor Dakar-Lagos
  11. Le corridor Lagos-Mombasa
  12. Le corridor Beira-Lobito
  13. Le corridor nord
  14. Le corridor Lobito
  15. Le corridor central
  16. Le corridor nord-sud
  17. Les corridors de la région de la SADC
  18. Les corridors logistiques en Namibie

Les infrastructures en Afrique.

L’unité d’enseignement « Le RÉSEAU AUTOROUTIER TRANSAFRICAIN » fait partie :
  1. Masters : affaires en Afrique subsaharienne, affaires internationales (MIB)
  2. Doctorat professionnel en affaires en Afrique
  3. Cours Transport et logistique en Afrique

Outils d’étude en Fr + En African corridors Pt Africa corredores Es Africa corredores.

  1. Crédits de l’unité d’enseignement « Corridors africains »: 3 ECTS (1,5 Crédits AC)
  2. Durée : trois semaines

Exemple de l’unité d’enseignement : les autoroutes transafricaines
Corridor nord

Nous croyons en l’Afrique

Description de l’unité d’enseignement (Les corridors du transport africains).

Quinze pays de l’Afrique sont enclavés : le Botswana, le Burkina Faso, le Burundi, le Tchad, la République centrafricaine, l’Éthiopie, le Lesotho, le Malawi, le Mali, le Niger, le Rwanda, le Swaziland, l’Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe.

Les implications pour ces pays :

  1. Coûts logistiques élevés (jusqu’à 77 %)
  2. Éloignement des marchés importants de l’Afrique et du monde
  3. Ces pays ne peuvent pas prend avantage du modèle de la mondialisation

Les avantages des corridors africains pour les pays enclavés :

  1. Passerelle pour le pays (importation et exportation des marchandises)
  2. Développement économique régional: concept de corridor comme moteur du développement socio-économique
  3. Nouvelles industries et services connexes
  4. Création des emplois

Selon le « Département d’intégration régionale et du commerce » de la NEPAD, il y a quatre types de corridors africains :

  1. Transport (un seul mode)
  2. Multimodal (plus d’un mode, par exemple : route et chemin du fer)
  3. Logistique (le cadre institutionnel a été harmonisée, les services à forte valeur connexes)
  4. Économique (en plus : attraction des investissements, de nouvelles activités économiques publiques et privées dans la région du corridor)

Les autoroutes transafricaines sont formés par neuf corridors.

Autoroute De - a Km
1 Le Caire-Dakar 8 640
2 Alger-Lagos 4 500
3 Tripoli-Windhoek 9 610
4 Le Caire-Gaborone 8 860
5 Dakar-N’Djaména 4 500
6 N’Djaména-Djibouti 4 220
7 Dakar-Lagos 4 010
8 Lagos-Mombasa 6 260
9 Beira-Lobito 3 520
TOTAL 54 120

Ces corridors africains doivent connecter avec des itinéraires directs toutes les capitales de l’Afrique, d’améliorer les installations du transport routier et contribuer à l’intégration économique du continent africain.

  1. 54 000 kilomètres
  2. Près de 25 % des corridors africains sont chaînés manquants
  3. Coût estimatif pour terminer les autoroutes transafricaines : 4,2 milliards de dollars
  4. Les principaux promoteurs : l’Union africaine, la NEPAD et toutes les communautés économiques régionales

Exemples du cours - Les corridors africains

Corridor Lobito

Corridor Le Caire-Dakar

Autoroute transsahélienne

Corridors logistiques en Namibie

Alger-Lagos Corridor

Tripoli-Windhoek Corridor

Corridor Dakar-Lagos

N’Djaména-Djibouti Autoroute transafricaine



EENI École Supérieure de Commerce International