Haïfa Al Mansour. Cinéaste (Arabie, cours)

École d’Affaires EENI & Université HA



Programme de l’unité d’enseignement FOAD - Haïfa Al Mansour (la deuxième femme arabe la plus puissante, Arabie saoudite) :

  1. La cinéaste saoudienne Haïfa Al Mansour : la deuxième femme arabe la plus puissante
  2. L’impact sur la société arabe du documentaire « Femmes sans ombre »

L’unité d’enseignement « Haïfa Al Mansour » fait partie du
  1. Doctorats : affaires dans les marchés musulmans, éthique, religions et affaires
  2. Masters : affaires internationales, commerce international, pays musulmans, religions et affaires
  3. Cours : Islam, éthique et affaires, Affaires au Moyen-Orient

Les documents d’étude en Masters affaires FOAD en français + Doctorats masters affaires en anglais Haïfa Al Mansour Étudier en espagnol master, doctorat FOAD Haïfa Al Mansour.

Étudiant arab master / doctorat en affaires FOAD

Pourquoi étudier « Islam, éthique et affaires » ?

هيفاء المنصور.

Exemple de l’unité d’enseignement FOAD : Haïfa Al Mansour (femme arabe)
Haïfa Al Mansour (la deuxième femme arabe la plus puissante)





Tweter.png Tweet 
Envoyer à un ami:

/ Contacter par Whatsapp / Contacter par Skype / Contact par téléphone / / Imprimer cette page /
Retour à la page précédente Retourner

Description de l’unité d’enseignement FOAD : la femme arabe musulmane saoudienne Haïfa Al Mansour.

La cinéaste saoudienne Haïfa al-Mansour est née le 10 aout 1974. Elle est considérée comme la deuxième femme arabe la plus puissante du monde selon la revue « Affaires de l’Arabie ». Haïfa Al Mansour est musulmane.

  1. Haïfa al Mansour a produit trois courts-métrages et le documentaire « Femmes sans ombres », qui a influencé toute une nouvelle vague de cinéastes saoudiens
  2. En Arabie saoudite, le travail d’Haïfa al-Mansour est à la fois loué et vilipendé, pour générer le débat sur des thèmes qui sont, généralement, considérés comme tabous, tels que la tolérance, les dangers de l’orthodoxie et la nécessité que les saoudiens adoptent une position critique face à leur culture traditionnelle
  3. Son film « Wadjda » fut sélectionné pour l’Oscar en Arabie saoudite comme le meilleur film étranger parmi les 86 prix de l’Académie, ce fut la première fois que l’Arabie saoudite présenta un film pour l’Oscar au meilleur film étranger
  4. Haïfa al Mansour devait diriger les scènes extérieures en Riad à l’intérieur d’une fourgonnette, regardant les acteurs sur les moniteurs et communicant avec eux grâce à des walkie-talkie, cela étant du au fait qu’en Arabie saoudite on applique la ségrégation entre les hommes et les femmes et on ne considère pas licite que les femmes travaillent en public avec les hommes

Haïfa al Mansour reçut l’appui de Rotana, l’entreprise de production de cinéma du Prince HRH Alwaleed bin Talal.

  1. Rotana est largement connu comme le plus grand producteur mondial de musique arabe et comme distributeur et producteur de films arabes clés, avec un catalogue de plus de 2 000 films
  2. Rotana participe activement dans le domaine de l’édition de revues et émissions de radio en Arabie saoudite, au Liban, en Jordanie et en Égypte
  3. En plus, l’entreprise possède une chaine de cafétérias, connues comme « Rotana Cafés », en divers pays de la région

La femme arabe musulmane Haïfa Al Mansour appartient à l’espace économique arabe de la civilisation islamique.

Religions, éthique et affaires.



(c) École d’Affaires EENI & Université HA (Nous n’utilisons pas de cookies)